Art de vivre, Histoire de filles

[Anecdote] Les malheurs d’une fille gênée : la surprise dans le maillot

Dans la vie, je suis quelqu’un de beaucoup trop gênée. Je suis du genre à me repasser des moments et des conversations dans la tête la nuit et en faire de l’insomnie tellement je pense à ce que j’aurais pu/dû dire. M’enfarger dans mes mots, c’est aussi chose courante. Du moins, en personne.

Source : Pinterest

Source : Pinterest

Bref, j’ai eu envie de vous raconter une anecdote qui me fait rire (maintenant, pas au moment où ça s’est passé), un moment où j’aurais dont pu réagir autrement.

Fraîchement sortie de l’école depuis quelques mois, toute fringante, j’ai pris le premier emploi qui allait me sortir du cercle de l’emploi étudiant. Une petite entreprise Web d’une dizaine d’employés, dont j’étais désormais l’adjointe administrative. C’est vraiment pas ce pour quoi j’avais étudié, mais si c’est ça que ça prend pour rentrer dans le domaine…

Puisque je suis super gênée, à moins que j’aie à te parler concernant le travail, je ne suis jamais la première à faire les premiers pas pour le côté social (semblerait que même dans la jeune vingtaine, j’avais toujours peur du rejet!) Un bon jour, ça faisait un peu moins d’un mois que je travaillais là, le chargé de projets en chef me lance « hey miss, viens-tu à ma pendaison de crémaillère ce soir? C’est juste le monde du bureau qui va être là ».

Les invitations dernière minute, j’ai une sainte horreur de ça. J’aime pas sortir, mais j’ai aussi tellement envie de m’intégrer à l’équipe… Donc je texte mon chum pour l’avertir et, après le travail, je me rends à l’adresse.

Source : Pinterest

Source : Pinterest

Le chargé de projets en chef (appelons-le… Alexandre *oui c’est un nom fictif*) et sa blonde, fin vingtaine-début trentaine, viennent tout juste de s’acheter leur première maison en banlieue (genre la ptite maison cute, parfaite pour avoir des enfants, qui est leur prochaine étape). Ils sont rendus là où je rêvais d’être. Sa blonde est super fine. Parle parle jase jase (ben, moi j’écoute plus que je parle, quelle surprise), Alexandre nous propose d’aller dans le spa. Je refuse poliment, parce que j’ai pas mon maillot (et surtout parce que je suis pas tellement à l’aise de me mettre en bikini devant 7 gars que je connais à peine). Sa blonde me dit « ben non, je vais t’en prêter un. Chéri, veux-tu aller lui chercher? » Le Chéri s’exécute et me sort un bikini. Je m’enferme dans la salle de bains et j’entreprends de me déshabiller (en angoissant à mort de me promener la bedaine à l’air).

Source : Pinterest

Source : Pinterest

Je mets le haut. Wow, jpensais pas rentrer dedans! J’arrive pour mettre le bas et SURPRISE! Le bas est taché… Du genre « fuck jsuis tombée dans ma semaine, mais la maudite tache veut pas partir, même après 800 lavages ». Eh marde. Je fais quoi là?

Toute personne normale se rhabillerait probablement, irait voir la blonde subtilement, ou trouverait une excuse quelconque pour ne pas le mettre. Mais moi, je suis mortifiée. Je m’imagine sortir pour aller dire à la blonde « scuse, ya une trace de menstrue, t’as-tu un autre maillot? » et de la mettre ultra mal à l’aise chez elle devant tout le monde. FAQUE, je me répète dans ma tête « ça a clairement été lavé, c’est correct là, fille ».

Je sors de la salle de bains et je me dirige vers le spa. Je croise la blonde, qui s’apprête à sortir pour aller dans le spa avec les autres et je vois sa face… Qui ressemble à O.O

Elle sait clairement que ce maillot-là est taché. Ça a beau être lavé, j’ai mis son maillot avec La Trace. Elle sait aussi clairement pas comment réagir, autant que moi. Un mélange de « oh shit, c’est mon maillot dégueu » et de « ark, c’est mon maillot dégueu, pis elle le porte ». En essayant d’avoir l’air confiante (ce qui n’était pas le cas), je lui réponds d’un regard de « c’est ok fille, ton secret est en sécurité avec moi ».

Source : Pinterest

Source : Pinterest

Après la soirée (qui fut interminable… Maudit que jsuis pas sociable), j’enlève enfin le maudit bikini et là, je me remets à paniquer : « fuck, s’ils pensent que c’est moi qui ai laissé ça dans le maillot? Pis que sa blonde met ça sur mon dos? Jvais être la nouvelle trop dégueu au bureau… »

Finalement, j’en ai jamais réentendu parler (merci mon dieu!) Alexandre ne m’a jamais regardé plus croche que d’habitude (il était un peu… snob disons).

À bien y repenser, j’aurais vraiment dû me rhabiller et trouver une excuse aux autres pour pas aller dans le spa (qui a probablement été mon expérience de spa la moins plaisante). Mais même en écrivant cette anecdote, je suis tordue de rire par mon blocage total à ce moment-là!

Je ne dois pas être la seule dans la salle qui s’est retrouvée dans des situations loufoques du genre à cause de la (satanée) gêne, right? RIGHT? Racontez-moi ça!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire