Bédaine & Mascara, Histoire de filles

[Bédaine & Mascara] Ce qu’on ne m’avait pas dit sur la grossesse

Dans toute ma splendeur de femme enceinte
Crédit: Julia Paul

Ça fait qu’après plus de deux ans à vivre mois après mois avec la déception de l’infertilité, MonLove et moi avons enfin réussi à imposer le germe de la vie dans mon utérus. Une bin belle aventure.

Comment ça se passe tout cela, me demanderez-vous? Eh bin, ça se passe pas pantoute comme je le pensais!

C’est que les femmes qui tombent enceintes se gardent visiblement de nous partager à nous, nullipares de ce monde, la réalité vraie de ce que c’est réellement, une grossesse. Car pour le commun des mortels n’ayant jamais enfanté, la grossesse; c’est des cupcakes, de la soie, pis du bonheur Instagram han!

Source: Instagram de la reine Beyoncé

Neno Neni!!!!

Okay, faque live là, je suis une baleine enkilosée et courbaturée au max: j’entame la 39e semaine de ma première grossesse. Ça passe vite hein? Non, pas tant, sérieux. C’est ça l’affaire.

Au début, bon, ton test est positif : excitation et fébrilité!  MAIS faut pas trop t’énerver parce que le risque de fausse couche spontanée est quand même élevé. Fak là t’attends, pis t’attends.. T’attends ton premier rendez-vous à savoir si on va entendre un petit coeur. Et en attendant, tu angoisses chaque fois que tu vas aux toilettes parce que tu te dis que c’est peut-être cette fois là qu’il va y avoir du rouge sur le papier.

Puis un jour, on entend le coeur, et on braille de toute l’angoisse que ça relâche: soulagement et joie! MAIS pas trop de joie là: la clarté nucale n’est pas encore passée, le risque d’avoir un bébé difforme ou non viable ou trisomique n’est pas encore écarté. Puis enfin, tu vois pour la première fois ta crevette sur l’écran de la salle d’échographie: rires, pleurs et sourires. On te dit que tu peux faire l’annonce aux gens, le danger est faible maintenant.

MAIS faible n’est pas synonyme d’inexistant, alors le petit stress perdure encore, en arrière trame pendant une couple de semaines encore. Puis on vient à s’habituer et à se dire que coudonc, ça devrait bien aller finalement. Le temps passe, si vite pour tout mon entourage qui voit ma bédaine pousser à vue d’oeil, et lentement (comme une torture) pour moi.

C’est que, porter la vie, ce n’est vraiment pas de tout repos!! Tout le monde me disait que c’était don’ merveilleux pis empowering et j’en passe, mais mettons qu’on avait oublié de me conter une couple de détails.

Les nausées.. ahhhh les nausées « matinales » qui durent toute la journée pour certaines (moi), qui surviennent à tout moment et qui perdurent bien après la 13e semaine (23e pour moi). Féérique!

La libido. Grand bien fasse aux dames de ce monde qui n’ont jamais cessé de fricoter avec leur partenaire lors de ces 9 mois d’incubation, ou à celles qui ont vu leur libido remonter en flèche au 2e trimestre, mais moi j’attends encore que ça arrive. Et ne vous leurrez surtout pas, j’étais de celles qui nourrissaient un grand appétit sexuel autrefois. #adieu #sorrymonlovejetaime

Les fameux cravings. Ou plutôt mes nouveaux goûts bipolaires. Tsé quand une semaine tu adores le café pis que la semaine d’après tu dégueulerais dans ta tasse? Que y a rien de plus délicieux que de la soupe Lipton et du Chef Boyardi? Que le bacon, dans ta bouche, ça goûte le vieux jambon sec? Une journée c’est ceci, le lendemain c’est cela. Génial surtout quand enceinte t’es supposée te nourrir de ton mieux. #fail

Le suivi médical. Y a tu juste moi qui avait pas réalisé que j’allais passer ma vie à aller à la clinique pis à l’hôpital pour des tests infinis? Pis l’ostifi de test de glucose dégueulasse, non mais c’est tu pas pénible?? Pis le test de dépistage du streptocoque dont personne ne m’a parlé jamais: salut, c’est donc bien impromptu de se faire swipper le vagin et l’anus d’un Q-Tip bin pénard. #scusezla

Pis le reflux gastrique éternel même quand tu bois de l’eau! Pis les vergetures immenses même quand t’as huilé ta bidz 2 fois par jour! Pis les crampes traîtres qui te pognent dans les mollets en pleine nuit! Pis le nerf sciatique qui te coince dans la fesse quand tu te lèves! Pis les bouffées de chaleur qui pognent dans la rangée réfrigérée de l’épicerie! Et que dire des seins tellement veinés qu’ils deviennent mauves?..

Non j’vous dis, des cupcakes et des licornes.

Ma face gracieuse et ma bédaine tigrée
Crédit: Julia Paul

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire