Bédaine & Mascara

[Bédaine & Mascara] Les Chroniques de Paulychinelle : Petit Voldemort

Vous vous souvenez lorsque l’an passé, je vous livrais mes états d’âme sur ma condition de femme infertile? Je vous avais ensuite raconté en détails mon insémination artificielle, puis ma fausse couche. Au moment de cette démarche en clinique de fertilité, cela faisait plus d’un an que MonLove et moi essayions de procréer, et au moment d’écrire ces lignes, cela fait un an de plus. Donc, plus de deux ans à nous préparer à accueillir un enfant, en vain. C’est ainsi que nous avons pris la décision de nous concentrer sur autre chose. Nous avons décidé de déménager encore, cette fois-ci d’un 5 1/2 dans Longueuil à un 3 1/2 dans la tranquillité de St-Bruno. Nous avions comme objectif d’épurer notre vie et de nous reconnecter à l’essentiel.

On avait un peu fait le deuil que je sois enceinte. Nous avions mis un frein aux démarches en fertilité après la seconde insémination soldée en fausse couche. Nous étions prêts à entreprendre éventuellement des démarches en adoption plutôt, et nous avons mis le reste de côté, pour notre santé mentale et pour nos finances. C’est ainsi que nous sommes entrés dans notre nouveau logement à la fin mai 2017 et que je suis tombée enceinte un mois plus tard.

Source : Google

Bin oui!
vous avez bien lu.

Ça fait que j’ai un petit Voldemort dans la bédaine maintenant! Bin oui toi! Le miracle tant espéré.

Pis c’est arrivé bin bizarre en plus.

Même pas un mois après ma première fausse couche en novembre passé, mon petit frère m’annonçait que sa douce était enceinte, comme ça pif pouf sans l’avoir essayé vraiment.

Laissez-moi vous dire que sous mes félicitations, y avait mon cœur qui se tordait pas mal. Alors, pendant les 4 mois suivant cette annonce,  je me suis mise une pression supplémentaire (comme si je ne m’en mettais pas assez) par rapport à la procréation. Je me disais que ça serait donc bien super d’être enceinte en même temps, ma belle-soeur et moi.

Et à un moment donné, j’ai réalisé que ça ne fonctionnerait juste pas. Et j’ai comme abandonné le projet.
On a décidé de se concentrer sur nous, de relaxer, de changer de job, de refaire nos finances… pis c’est arrivé!

Le jour où j’ai fait un (quand je dis un, ça veut dire genre quatre en fait) test de grossesse et qu’il s’est avéré positif, mais la barre foncée foncée, je me suis dit « C’est peut-être la bonne! »
Je me suis dit ça, mais j’ai quand même passé près de 20 semaines à croire que je portais un bébé mort dans mon ventre. Comme si ça se pouvait pas, que nous, on puisse mener à terme une grossesse finalement. Et puis là, avec l’échographie morphologique qui m’a confirmé que tout était normal, je sens que je peux enfin commencer à être heureuse et préparer le futur petit nid de notre premier enfant si désiré.

Petit Voldemort à 20 semaines
Source : Échographie dans ma bédaine

Et vous, quelles sont vos petites histoires de maternité et d’espoir?

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire