Culture, Spectacles

[Danse] L’un l’autre, échange émouvant d’un duo enflammé

L’un l’autre, c’est l’étude technique du mouvement à deux par les formidables Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin. C’est l’art de repousser les limites du duo, de décortiquer le geste, même de défier la gravité, parfois.

Si c’est définitivement un magnifique laboratoire technique, j’avoue que pour l’amatrice que je suis, ça n’a pas été un spectacle marquant. Joli et émouvant, certes, mais pas exceptionnel. Je reconnaît la qualité de l’exécution, la précision des mouvements et de la chorégraphie, la recherche derrière l’ensemble de l’œuvre, la démarche artistique des danseurs et chorégraphes…

Mais je n’ai pas été transportée. Les rondes hypnotisantes du début laissaient présager d’intéressants jeux d’optiques qui en sont finalement restés là, la musique, la mise en scène et l’éclairage très minimalistes invitaient à fermer les yeux pendant les moments doux, et quelques mots échangés avec des congénères dans la salle m’ont appris que quelques uns avaient brièvement croisé Morphée au cours de la représentation.

Toutefois, force est de constater qu’il n’y a rien à reprocher au spectacle : les portés et les interactions plus sportives entre les protagonistes sont brillamment exécutés et très beaux à voir, la chimie entre eux est si palpable qu’ils semblent être le prolongement de l’un et de l’autre…

Bref peut-être un spectacle pour les amateurs de danse plus aguerris que moi, qui sauront apprécier à leur juste valeur la technique et l’originalité qui y sont déployés.

L’un l’autre, de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin chez Danse Danse – Du 16 au 20 octobre à la 5e salle de la Place-des-Arts.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire