Culture, Théâtre

[Théâtre] « Fais-toi une belle vie »: rire, désastre et santé mentale

Dans un ambiance dramatique, mais surtout drôle, François Chénier, le comédien et auteur de la pièce originale qu’est Fais-toi une belle vie nous présente les 5 personnages que sont Mike, Nancy, Gilles, Julie et Janie qui vivent un déchirement dans leurs relations autant amicales qu’amoureuses en lien avec plusieurs problèmes de santé mentale déclenchés par différents facteurs de leurs vies respectives.

 «En écrivant Fais-toi une belle vie, j’ai eu besoin de trouver plusieurs facettes moins glorieuses de l’être humain pour nourrir mes personnages. J’ai été surpris par la rapidité avec laquelle une quantité incroyable de petits défauts agressants me sont revenus en tête» nous raconte François (qui interprète aussi le rôle de Gilles).

On retrouve une belle caricature de différents stéréotypes dans notre société: Mike, le policier en burnout, Nancy, la victime de la vie alcoolique, Gilles, l’ornithologue qui souffre d’un trouble obsessionnel compulsif, Julie, la germaine stressante et Janie, la jeune dont le père ne s’occupe pas assez.

Crédit photo: Jade Prescott

Le sujet de la santé mentale étant souvent tabou dans notre société, cette pièce de théâtre montre le parfait exemple du mal que peut faire ce tabou à notre société et à notre environnement. L’histoire se déroule sur un peu plus d’un mois, pendant lequel les histoires, les discussions et les aventures ne font qu’aggraver la tension entre chacun des personnages: la trahison, l’alcoolisme, les amours difficiles et refoulés et le tabou autour de certains sujets comme la santé mentale créent des divergences d’opinions et des non-dits tout au long de la pièce.

L’arrivée de Janie dans l’histoire des 4 aventuriers augmente la folie de tous leurs problèmes quand elle se met à piquer dans leurs faiblesses et les monte tranquillement l’un contre l’autre. On voit de plus en plus apparaître les problèmes et les malaises refoulés de Mike tels l’absence de sa mère lorsqu’il était plus jeune, la difficulté à communiquer ses émotions, mais surtout la difficulté à « lâcher son fou » et à être heureux.

Crédit photo: Jade Prescott

L’équipe de réalisation de Fais-toi une belle vie a réussi à mixer auto-dérision, éducation à la réalité bouleversante et humour cocasse afin de créer un portrait d’un policier retraité qui est définitivement perdu dans sa santé mentale et ébranlé par la vie.

En conclusion, et pour vous donner mon avis, j’ai grandement apprécié le jeu des acteurs qui nous apportaient dans un humour incontrôlable, mais aussi une morale très intéressante qui nous permettait de voir les revers de notre société. Étant personnellement «fan» de briser les tabous autour de la santé mentale, j’appuie énormément l’histoire, la réalisation et aussi le travail de toute l’équipe autour de cette pièce de théâtre qui est étonnamment incroyablement captivante!

Pour les dates des prochaines représentations et l’achat de billets, cliquez ici.

*Nous avons assisté à la première médiatique en tant qu’invité média.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire