Art de vivre, Histoire de filles

[Histoires de filles] Cette rencontre qui change tout

Viens un certain point dans notre vie où l’on se cherche. On se met à penser sur ce que nous avons accomplit et où nous sommes rendus, et on se demande si c’est tout ce qu’on sera et ce qu’on fera de notre vie.

Est-ce suffisant? Suis-je destinée à plus ou bien je me complais dans ce simili bonheur, car le bonheur, est une notion bien floue et bien personnelle à chacun. Ce qui fait le tien ne fait pas nécessairement celui du voisin et vice-versa.

Photo by RJ Prabu from Pexels

Et puis la vie continue. On fait son chemin, sa carrière, sa famille et… des rencontres. Certaines anodines mais d’autres qui te remettent en question et qui te font voir les choses autrement. Une rencontre professionnelle, une rencontre amicale, une rencontre de l’âme soeur…

Tu te dis que ces rencontres auraient dû arriver bien avant le travail que tu fais aujourd’hui, bien avant d’avoir fonder ta famille, bien avant d’être où tu es rendue, parce que tu te dis que ta vie aurait pu être tout autre.

Pas que tu veuilles changer ton passé, car c’est impossible, mais plutôt être le maître de ton futur et faire qu’il te soit clément et meilleur… et ce, même si on sait que la vie ne sera jamais comme on la planifie.

Est-ce la crise de la trentaine, de la quarantaine? Nul ne sait mais vient un moment dans ta vie où tu dois faire le point.

C’est un exercice égoïste, mais nécessaire à ton cheminement.  Car si une simple rencontre te fait questionner sur ta vie actuelle, c’est que tu attendais cet élément déclencheur pour remettre les choses en perspective. Et puis tout ça, ça fout la chienne.

Parce qu’on est bien dans ce qu’on a créé.  Dans cette routine qui nous sécurise. Dans cette relation qui nous rassure. Dans ce travail qui nous est maintenant si facile.

Et puis, après réflexion, tu décides de ne pas sauter dans l’inconnu. Tu ne peux pas décider qu’une simple rencontre change ta vie à ce point, aussi marquante soit-elle.

Mais le soir, en te couchant, tu te mets à rêvasser. Et si seulement tu faisais le saut…

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire