Lecture

[Lecture] La fois où… j’ai suivi les flèches jaunes d’Amélie Dubois

Récemment, j’ai eu un flash! La lecture me manque Je ne lis presque plus et c’est un gros changement pour moi qui a toujours été une grande lectrice.

Sans m’en rendre compte, mon téléphone a pris de plus en plus de place dans ma vie. Je ne pense pas que j’ai besoin de m’éterniser sur le sujet puisqu’on est, pour la plupart, dans le même bateau. L’agenda, les courriels, la calculatrice, les jeux, tout devient accessible en un claquement de doigts. Dans le métro, sans réseau, je faisais des choses plates, du genre calculer mon budget. Avec du réseau, j’allais voir ce qui se passait de bon sur les réseaux sociaux ou bien j’allais sur Netflix. Mon téléphone est devenu mon seul passe-temps.

Je sais qu’il existe maintenant les livres électroniques, mais ma mémoire de téléphone est saturée. Je sais qu’il existe des liseuses, mais ça devient beaucoup trop de gestion pour mon cerveau de devoir traîner un objet de plus… Plus d’objets = plus de risques de le briser ou de l’oublier quelque part. Mais je pense que la vraie de vraie raison, c’est que je N’AIME PAS ÇA!

S’il y a une chose, dans mon coeur, qui ne peut être remplacée par la technologie, c’est la lecture. Il n’y a rien de mieux que de m’asseoir sur mon divan, sous une bonne grosse couverture et ouvrir un livre en me laissant transporter par les mots, page après page.

J’aime sentir l’odeur d’un livre neuf qui a tout plein de choses à me raconter, mais celle que je préfère encore plus, c’est celle d’un livre usagé. Vous savez, un livre qui a du vécu : les pages sont un peu jaunies, les coins sont un peu retroussés, parfois pliés. Cette odeur me ramène tout droit à mon enfance, quand j’allais emprunter des livres à la bibliothèque de mon quartier.

Quand j’ai parlé de ça avec une amie, elle m’a conseillé un livre, Ce qui se passe au congrès, reste au congrès, d’Amélie Dubois. Un livre de filles comme je les aime, agréable et facile à lire. Sauf que dès les premières pages, je me suis rendue compte que c’était clairement la suite d’un autre livre! Je suis donc allée acheter le premier tome, Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique, et le troisième, Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba. J’ai adoré, j’ai même vécu un petit deuil quand j’ai eu terminé!

[Source : Jennyfer Beauregard]

Pas besoin de vous dire que j’étais vraiment excitée à l’idée de lire son petit dernier La fois où… j’ai suivi les flèches jaunes. Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait et encore une fois, j’ai été sous le charme. C’est l’histoire de Mali, une écrivaine qui se retrouve à un point culminant de sa vie. Son couple bat de l’aile et lorsqu’elle se retrouve en panne d’inspiration pour son prochain roman, elle décide de se « booker » un voyage. Non pas pour aller faire le bacon au soleil, mais bien pour faire le voyage d’une vie : aller marcher des centaines de kilomètres sur la Compostelle.

On la suit, à travers ses multiples rencontres, rire et pleurer, vivre des blessures physiques mais aussi émotionnelles, et surtout, tenter de trouver des réponses à ses questions. Trouvera-t-elle ce qu’elle cherche? À vous de le découvrir!

Sérieusement, je suis EN AMOUR avec l’écriture d’Amélie Dubois. Ça se lit bien, on s’imagine en train de marcher avec elle, on s’imagine regarder les paysages à ses côtés, et on vit avec Manuel la douleur que lui font subir les ampoules qu’il a aux pieds. Le roman est touchant et ça porte à réflexion… Je ne sais pas pour vous, mais, il m’est déjà arrivé de me dire « f*ck off, je fous le camp! », sans avoir le courage de le faire pour vrai, mais lire ce roman me donne l’impression que je me suis sauvée avec Mali. C’est humoristique. J’ADORE ses mots inventés, qu’elle répertorie dans un « Petit Dubois illustré ». Ça me rejoint beaucoup, considérant que j’invente moi-même des mots comme « m’auto-mentir »!

Ma fête approche, alors si jamais vous cherchez une idée de cadeau… J’aimerais VRAIMENT lire les autres romans!  La liste est ici!

« La fois où… j’ai suivi les flèches jaunes »… un excellent roman à lire!

 

La fois où… j’ai suivi les flèches jaunes

Amélie Dubois

Les Éditeurs réunis

24.95$

 

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Anik Lavoie 11 mars 2017 a 9 h 47 min

    Moi aussi j’aime mieux avoir un vrai livre à la main pour lire 🙂
    Et moi aussi J’ADORE Amélie Dubois

    • Répondre Web & Mascara 13 mars 2017 a 9 h 41 min

      Nous aussi, rien de mieux qu’un bon vieux livre. Et les Amélie Dubois sont en effet excellents!!!

    Laisser un commentaire