Culture, Lecture

[Lecture] Tout simplement compliqué

Tout simplement compliqué est le tout dernier roman de Annie L’Italien, sorti en septembre dernier. 

On y retrouve Jean-Simon, détective privé, et Emma, voyante, dans une nouvelle aventure. Cependant, il n’est pas nécessaire d’avoir lu Ce ne sera pas si simple pour profiter de la nouvelle enquête de Jean-Simon et d’Emma.

Annie L'Italien - Source : Éditions Druide

Annie L’Italien – Source : Éditions Druide

Résumé

Alors qu’elle visite une maison avec son amie Anne, Emma est accueillie par un esprit qui « vient cogner à la porte de son cerveau » après quelques secondes dans la demeure. Il semble que l’esprit est une dame du nom de Margaret Kilbourne, mariée à Alfred Ladouceur. Cette dernière tente par tous les moyens de faire comprendre à Emma que sa mort n’est pas de cause naturelle. Emma appelle Jean-Simon, question qu’il enquête sur la situation. Margaret ne se montre pas très coopérative. Elle refuse que Jean-Simon et Emma rencontrent les exécuteurs testamentaires et s’obstine à leur pointer des photos de bébé. C’est là que débute l’enquête entourant le mystérieux décès de Margaret, suivi par celui de Cassandra Ladouceur. Est-ce une coïncidence? C’est à vous de le découvrir.

 

Mon opinion?

Sans crier au chef d’oeuvre, je peux dire que j’ai bien aimé Tout simplement compliqué. On ne se retrouve pas dans la grande littérature classique, mais on passe un excellent moment à lire ce bouquin de 200 pages. Comme dans toute bonne enquête, on ne se peut plus de découvrir qui est le coupable. Cependant, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de profondeur, pas tant dans l’enquête, mais plus dans l’histoire en général. Ça passe beaucoup trop vite. Bien que, dans toute ma naïeveté reconnue mondialement, je n’aurais pas deviné qui était le criminel et que je me suis laissée berner par de nombreuses pistes, je crois que le lecteur moyen peut trouver assez rapidement le coupable.

De plus, il faudrait que je compare avec ses autres romans, mais au cours de l’enquête, une histoire d’amour se développe. Je ne suis pas convaincue si elle y a sa place. En fait, on se retrouve dans plus d’un aspect sentimental, dont une relation qui se développe un peu trop rapidement en quelques lignes, et je crois que dans un roman si court, ça n’avait pas sa place. Soit on prend les 200 pages pour écrire une intrigue vraiment plus poussée, soit on les prend pour faire avancer une relation entre des personnages qui était peut-être déjà établie auparavant. Dans ce cours roman, je trouve que le tout déboule trop rapidement. C’est facilement une lecture d’un après-midi tranquille à la maison.

Autre point qui me chicote : sans voler de punch, la fin m’a carrément fait l’effet d’une porte qu’on vous claque au nez. Avec le nez qui saigne et tout. C’est bien les fins ouvertes qui sous-entendent quelque chose, tout en laissant libre cours à l’imagination, mais dans ce cas, c’est vraiment une claque sur la gueule. PAF, l’histoire est finie. Point. Y aura-t-il un autre roman? Peut-être. Est-ce qu’on apprendra la suite de l’histoire? Je l’espère, parce que la fin vous laisse vraiment un goût amer à la bouche. Je ne saurais dire si c’est une bonne fin, car j’en ai vu des pires, mais ce n’est pas un cliff-hanger agréable du tout.

Finalement, est-ce que je vous en recommande la lecture? Oui, tout à fait.  C’est une lecture malgré tout très rafraîchissante, une écriture légère et agréable qui vous divertira le temps de quelques heures.

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire