Histoire de filles, Mode & Beauté

[Les Chroniques de Paulychinelle] Être ‘Taille PLUS’ mais pas plantureuse, genre.

Joby Bach
Crédit : Plus Size Mag

Dans la dernière année, on a pas mal parlé de diversité corporelle dans les médias et dans la vie aussi. C’est drôle à dire et à assimiler, mais c’est relativement récemment qu’on affiche des corps plus ronds dans les publicités par exemple. J’en avais justement parlé en 2013 dans l’uns de mes premiers articles sur Web & Mascara ici.

C’est l’fun de voir de plus en plus des Ashley Graham et Joby Bach de ce monde dans nos écrans, mais en même temps ça crée d’autres genres d’attentes par rapport au corps de la femme.

Tu peux être enrobée ou grosse, mais faut être plantureuse par contre.

Montage: Carole-Ann Paul

Plantureuse?

Bin oui, genre la shape de sablier là :
gros seins + fesses et hanches généreuses + taille mince.

On les trouve bin belles ces femmes-là avec leurs courbes séduisantes. Mais qu’en est-il des femmes grasses qui n’ont pas cette shape?

Mettons, prends Kim Kardashian là :
enlève-lui ses seins, dégonfle ses fesses et rajoute-lui une bédaine molle.
On la trouves-tu aussi belle??

J’sais pas. La vérité, c’est que oui, c’est génial d’enfin voir des femmes qui ne portent pas du zéro dans les médias, mais on peut-tu s’entendre sur le fait qu’on choisi de nous présenter pas mal le même ‘modèle’ de femmes taille plus? Le sablier pis tout. À part Lena Dunham qui se dénude dans nos télés, j’en ai pas vu bin bin de ces autres shapes ‘taille plus’.

J’en viens à mon point :

J’suis grosse pis j’ai pas d’seins.

That escalated quickly.
Bah ouais.

Toute ma vie, j’ai été super mince. Maigre même par bouts. Ce n’est que depuis ma mi-vingtaine, suite à plusieurs chocs émotifs et prises de médication, que je suis grosse. Bon, MonLove me crierait NON T’ES PAS GROSSE, mais la vérité c’est que je suis au-dessus de mon poids santé, je suis clairement en surpoids. Du genre que je pèse 50 livres de trop et que j’ai maintenant ce que j’appelle affectueusement du gras de noune. Scusez-là.

Fak j’ai toujours été mince. Mais on se comprend, mince de partout. Pis voulez-vous j’vous conte de quoi de triste ?
Quand j’ai pris du poids, mes seins y’ont JAMAIS catché la game.

J’ai une shape de Lena Dunham pas mal. Pis chu PAS bin avec ça.

Crédit : Carole-Ann Paul

BIN OUIIIII parlons-en d’acceptation corporelle and whatev’ mais la vérité c’est, que j’ai beau prêcher pour la diversité corporelle, mon discours ne s’applique qu’aux autres dans ma tête. J’trouve toutes les autres femmes rondes bin belles, mais j’ai bin de la misère à regarder mon propre corps avec acceptation. Pis tsé, on va se dire la vériré, mais chu même pas sûre que même Ashley Graham soit si bien dans sa peau que ça. Ça me console un peu. Mais pas tant que ça. Parce que la pression sociale est encore là malgré tout.

Ça fait qu’en attendant… mes photos sur Facebook ne montrent quasi jamais mon corps. Parce que j’ai peur que mes anciens camarades de classe tombent sur ma page et remarquent combien j’ai engraissé. Je me sens inadéquate.

Parce qu’au moins, si le gras que j’ai pris dans le ventre avait pu se ramasser dans mes seins, j’aurais été une big girl à la mode.

Mais là, c’est pas le cas. Pis j’me sens pas bin hot.
C’tu juste moi ou….??

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire