Art de vivre, Magasinage, Trucs et astuces

[Magasinage] eShopping : l’addiction

eShopping - Ou comment magasiner en ligne

eShopping - Ou comment magasiner en ligne

Le eShopping, vous connaissez? C’est cette facilité à acheter vos articles préférés sans vous lever de votre salon (ou de votre chaise d’ordinateur…!) et ce, à l’heure que vous voulez.

Attention! Pour celles qui ne connaissent pas encore, mieux vaut sûrement de passer votre chemin et aller lire un autre article. Parce que le eShopping, ça devient vite, beaucoup TROP vite, une obsession…

J’ai commencé à acheter en ligne sur un site bien connu, eBay, alors que j’étais enceinte de mon fils. À la recherche de couches lavables qui m’ont été conseillées par une amie, je me suis lancée dans l’aventure du eShopping, anxieuse de comprendre comment j’allais faire pour acheter un item que je ne pouvais toucher, et avoir la confiance que le produit que je recevrais serait de bonne qualité (et que je le recevrais tout court!!!) Mais la véritable dépendance a débuté quand j’ai reçu mes fameuses couches… C’est là que j’ai véritablement fait confiance aux sites Internet, et que j’ai compris la facilité qu’il y avait à magasiner!

Et l’aventure commença : tant qu’à acheter des couches, pourquoi ne pas regarder pour d’autres items de bébé…! Les sacs lavables, sacs à couches et autres items ont donc défilé sur mon écran pendant que j’achetais avec beaucoup trop d’entrain!

Quand mes idées de recherches sur eBay se sont taries, j’ai commencé à surfer sur le Net, et plusieurs sites d’achats en ligne sont devenus mes favoris. Le magasinage en ligne m’a accompagnée pendant de longues nuits blanches d’allaitement, et j’ai attendu le facteur avec excitation des journées entières. Et la beauté de la chose? J’étais à la maison pour recevoir mes paquets!

Comment acheter en un click intelligent

Comment acheter en un click intelligent

Est-ce que j’ai appris à maîtriser ma dépendance avec le temps? Pas vraiment…

Mais j’ai appris à acheter intelligemment!

 

Voici mes petits conseils eShopping…

(Mes sites préférés feront l’objet de billets futurs!)

 

 

Sécurité

Le site web vous semble douteux? Fuyez!

Sans farces, ne perdez pas votre temps sur des sites qui ne vous semblent pas fiables. Voulez-vous vraiment prendre le risque que votre carte de crédit soit utilisée à mauvais escient? NON!

Certains sites permettent de payer par PayPal, ce qui vous assure que votre carte de crédit ne peut pas être dupliquée. Par contre, comment être certain que vous allez recevoir l’item acheté? Les cartes de crédit offrent pour la plupart une protection contre les fraudes, mais pour ma part, je n’ai aucunement envie de devoir m’obstiner avec ma banque pour me faire rembourser dans un pareil cas. À vous de voir!

 

Qu’est-ce que les autres en pensent?

Bon, je suis peut-être un peu téteuse, mais j’aime bien avoir l’opinion des autres avant d’acheter sur un site. Pourquoi? Simplement parce que si des gens se sont fait arnaquer, je préfère que ce soit eux plutôt que moi (hahaha). Donc, avant d’acheter d’un site, je fais une petite recherche sur le net et hop!, je vois les commentaires des autres (ne jamais se fier aux commentaires affichés sur le site du vendeur…). De cette façon, je suis renseignée sur la validité du site, la qualité de la marchandise, les délais de livraison, etc.

Une bonne façon de ne pas se faire arnaquer!

 

Petit bémol… ne vous fiez pas trop aux gourous du Web. Je parle des Rose Russo de ce monde et autres guides beauté de YouTube. Elles sont souvent payées, en argent ou en produits, pour donner des critiques positives… ce qui les rend peu fiables!

 

Ne pas suivre les liens douteux

Vous recevez un courriel avec des offres promotionnelles INCROYABLES? C’est peut-être parce qu’il veut mieux ne pas y croire!

Certains liens sont des liens commerciaux douteux qui peuvent mener à vous faire pirater. Pour vous assurer de ne pas vous faire prendre, pourquoi ne pas rechercher le site vous-même sur le web, et y accéder directement? De cette façon, vous vous assurez de ne pas recevoir de virus ou autres cochonneries, et vous ne permettez pas aux hackers d’utiliser ce lien pour avoir accès à vos informations personnelles, comme votre numéro de carte de crédit!

La sécurité, c'est aussi sur le web!

 

Magasiner intelligemment

Savoir ce qu’on recherche avant d’aller magasiner

Comme ça, on n’achète pas avec compulsion (c’est l’addict en moi qui vous met en garde!). Ou au moins, on peut se dire qu’on a essayé de se limiter…

Ça permet aussi de ne pas recevoir un paquet 3 semaines plus tard et se demander qu’est-ce qu’on va bien faire avec ça!

Certains sites regorgent de gugusses et gadgets pas chers… et inutiles! Ne vous faites pas prendre au piège!

 

Choisir le moment propice

C’est comme quand on va à l’épicerie et qu’on a faim… on veut tout acheter!

Vous êtes dans une crise existentielle? Vous vous remettez en question au niveau vestimentaire, make-up, accessoires, etc.? NE FAITES PAS DE eSHOPPING!!!

C’est si facile acheter… et après on regrette parce que ça n’entre pas dans notre budget, ou ce n’est pas vraiment notre style, etc.

Choisissez aussi un moment où vous n’êtes pas pressées dans le temps. De cette façon, vous allez pouvoir vous assurer que l’item choisi est bien ce que vous voulez, et vous pourrez prendre le temps de comparer les prix.

 

Connaître les prix

Acheter en ligne, c’est pour mieux économiser. Vous devriez payer moins cher qu’en magasin, puisqu’ils n’ont pas à payer pour le bâtiment, les employés, etc. Si ça vous revient plus cher en ligne, sauvez-vous vite de ce site, ce n’est pas normal!

 

Connaître son budget

Quand on magasine dans une boutique, on regarde l’objet, on le prend, on se rend à la caisse, on sort sa carte… et ça nous donne des milliards d’opportunités de nous remettre en question et de ramener l’item sur sa tablette.

Avec le eShopping, en 2-3 clics de souris l’item peut être acheté et payé… SOYEZ VIGILANTS! Il est donc primordial de connaître son budget avant de se lancer, parce que la facture peut monter TRÈS rapidement (on n’a pas les mains pleines, et le panier virtuel se fait très discret).

Vous êtes incertaines? La plupart des sites permettent de sauvegarder le panier virtuel. Pourquoi ne pas dormir là-dessus et retourner voir le lendemain ce qui y est vraiment essentiel? Et pour le reste, il y aura toujours la possibilité d’y retourner une autre fois!

 

 

La livraison des marchandises

Vérifier les politiques de retour

On aimerait que tout fonctionne à merveille, mais il faut se l’avouer, des fois, on reçoit de la scrap! Donc, assurez-vous de pouvoir retourner sans frais vos items le cas échéant. Si vous ne pouvez pas retourner vos choses, vous allez devoir redoubler de prudence dans vos achats. Par exemple, un site que j’ADORE visiter (Beyond the rack) offre une politique de retour où ils fournissent le coupon de poste prêt à l’envoi, mais le montant du frais de livraison est déduit du crédit obtenu ; certains items me reviendraient donc plus cher de les retourner que de simplement les conserver alors qu’ils sont défectueux, ce qui est assez nul!

 

Vérifier les délais de livraison

Si vous avez besoin de quelque chose pour une date en particulier, vérifiez bien les délais de livraison, et gardez en tête que ce n’est pas coulé dans le béton!

Ce n’est pas parce qu’il est écrit de 1 à 3 semaines pour la livraison que vous ne le recevrez pas dans un mois et demi! Et malheureusement, ce n’est pas comme la pizza (« livrée en 30 min ou c’est gratuit! »), vous n’y gagnerez rien d’autre que de l’impatience.

 

Magasinez au Canada, ou soyez conscients des inconvénients

Les douanes, c’est chiant, mais on n’y échappe pas! Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer, en plus de ralentir votre envoi, lorsque vous magasinez à l’extérieur du Canada. Ça se fait bien, mais soyez avertis de ce facteur!

Lorsque possible, les expéditeurs inscrivent que c’est pour un cadeau ou que c’est moins de 10 $ pour vous faire épargner les frais de douane…

 

Et vous, quels sont vos trucs pour magasiner intelligemment?

Et ne me répondez pas : ne pas magasiner en ligne…!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Marie Noelle 17 août 2012 a 13 h 14 min

    J’ai de la misère avec les achats en ligne… dans le sens où quand je commence, difficile à dire quand je vais arrêter!

    Je n’ai vraiment aucun autre truc sur les achats en ligne, tu as pas mal déjà tout dit. Très important de garder en tête ton dernier conseil… Les maudits frais de douanes, PAS CAPABLE! Parfois, ça monte aussi cher que le prix de l’article lui-même (pourtant ce n’est pas sensé, mais je jure que ça m’est arrivé à quelques reprises)

    Ah finalement, oui j’ai quelque chose à rajouter hihi et ça s’apparente aux frais de douanes. Lorsqu’on achète aux États-Unis, il faut se renseigner sur la compagnie utilisée pour le transport… Pour ma part, les fois où j’ai eu les factures les plus salées de frais de douanes (et d’administration?), c’était lorsque c’est livré par UPS grrr

    • Répondre Audrey Gauthier 21 août 2012 a 8 h 05 min

      Bonjour Marie Noelle,
      Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de répondre à cet article pour nous donner ton avis sur le eShopping.

      Je comprends tout à fait tes difficultés à arrêter! Je suis pareille : j’aime, je clique et voilà, c’est acheté! Ouff! Pas toujours bon pour le porte-feuille!

      De plus, ton commentaire sur UPS est vraiment très intéressant. Pour ma part, je n’avais jamais observé de différence entre ce transporteur et les autres (ils sont tous chers… ppfffff!) mais en effet, des fois, la facture de douane peut être assez… surprenante!

      Un bon moyen de contrer les frais de douanes serait d’acheter localement ou, au moins, au Canada! 🙂

      Bon magasinage!

  • Répondre Josiane 18 août 2012 a 8 h 55 min

    Pour ma part,

    Ce que j’aime du eshopping c’est qu’il nous permet souvent d’avoir accès à des items qui ne seraient pas disponible autrement au Canada ou du moins, dans notre région.

    Je m’abstient généralement de commander des vêtements sur le net puisqu’il me semble difficile, par moment, de savoir si une taille « large » est effectivement une taille « large ».

    Cependant, si l’on prend l’exemple de GAP Canada, ils envoient, avec la commande, un droit de retour préaffranchi qu’il ne reste qu’à coller sur la boîte pour retourner gratuitement les items qui ne font pas! J’imagine qu’il en va de même pour BabyGap!

    Je suis moi aussi une fan de « Beyond the Rack » cependant, je n’y ai commandé que des items de décoration et jusqu’à présent je n’ai pas été déçue! Par contre, j’ai souvent attendu la date limite d’achat avant de commander, simplement pour m’assurer de mon choix.

    Comme tu le dis, il est primordial d’être capable de « s’auto-discipliner » afin de s’assurer que nous ne nous créons pas de besoins! On pourrait avoir de longues discussion à ce sujet!!!

    De plus, je vérifient souvent les prix sur d’autres sites, avant d’acheter un item qui me semblent tout à fait alléchant. Dans certains cas, sans acheter en ligne, un petit tour sur le net nous permet aussi de vérifer que le prix offert par un grand magasin est raisonnable ou encore si le prix annoncé est réellement un « spécial ».

    Mon premier achat fut sur Ebay pour une paire de MaryJane Dr. Martens il y a environ 8-9 ans… Depuis, j’adore le eshopping et je crois y avoir fait d’excellentes affaires depuis mes débuts!

    Merci pour ton article!!! 🙂

  • Répondre [Magasinage] eShopping : l’addiction » Audrey Gauthier 11 janvier 2014 a 15 h 36 min

    […] Lire la suite… […]

  • Laisser un commentaire