Art de vivre

[Mode & Vie] Réflexion sur les armes secrètes du badboy

« A girl can wait for the right man to come along but in the meantime that still doesn’t mean she can’t have a wonderful time with all the wrong ones (Cher) ».

 

Ben&Jerry, deux alliés tout taillés pour les coeurs brisés

 

 

La très appréciée collaboration de Ben & Jerry.

Qui n’a jamais plongé sa cuillère dans la chair réconfortante d’un carton de crème glacée à peine entamé en attendant  Badboy qui ne reviendrait jamais ? Lorsqu’il ne reste que le rose dans la crème glacée napolitaine, lorsqu’on commence à fréquenter le gym de façon frénétique pour tenter de déloger la graisse et la peine indésirable que BadBoy a laissé à Fille Normale comme cadeau d’adieu, la réflexion s’impose. Pourquoi notre petit coeur de fille flanche-t-il toujours pour les mauvais garçons ?

 

La réflexion post-workout

Une fois que Badboy s’est enfui, Fille Normale cesse progressivement de se stocker en boîtes de mouchoirs et en crème glacée. La vie normale de Fille Normale reprend tranquillement son cours normal plate. C’est après avoir regardé trois épisodes d’une téléréalité à Musique Plus et deux Ciné-Cure que Fille Normale réalise que si sa vie ennuyante peut se comparer à une désolante salade verte, Badboy en était au moins la vinaigrette.  Un plus qui sort de la monotonie, une raison de sortir de ses pantoufles pendant les pubs à Canal Vie. Portée par un parfum d’aventure et d’interdit, Badboy pousse Fille Normale à troquer ses talons hauts pour des espadrilles et à transformer sa vie de candidate pour Laisse faire, j’vais l’faire! pour une aventure digne de La ruée vers l’or ou Mission Impossible. Imprévisibilité, indocilité, et challenge. C’est dans ces trois mots que repose une grande partie du pouvoir de séduction de Badboy.

Comme une fraîche brise de Axe

Si Bon Garçon propose souvent une vie stable et exempte de tout tracas, c’est tout le contraire que Badboy offre à Fille Normale sur un plateau d’argent. Un vent de fraîcheur semble souffler sur la vie de Fille Normale lorsque Badboy débarque dans sa vie : lorsqu’il n’a rien à lui apprendre, le BadBoy a toujours une aventure pour lui et sa nouvelle Badgirl dans la poche arrière de son jean délavé. Badboy symbolise la nouveauté et l’aventure.

 

L’arme secrète de la passivité

C’est avec une séduisante confiance en lui-même que le Badboy attire généralement les filles. En mélangeant assurance et mystère, il pique la curiosité de ces dames. L’effet est instantané : celles-ci veulent en savoir plus et en redemandent. S’il est une recette que le Badboy maîtrise bien, c’est bien celle de la chasse inversée : pourquoi courir après les filles si les filles peuvent courir après nous ? Bien que cette tactique puisse dénoter un soupçon de paresse, il ne va pas sans dire qu’elle recèle cependant une touche d’ingéniosité : les filles se bousculent dans la course au Badboy. Cette lutte sans-merci pour gagner le cœur et l’attention de l’Homme stimule le sentiment de compétition des demoiselles. C’est à qui pourra apprivoiser Badboy la première ! Une petite victoire qui précède généralement un grand coeur brisé.

 

 

Kissing upside down

 

6/49 sentimental

À la différence de Bon Garçon qui nous tend souvent son cœur sans emballage ni artifice, Badboy nous offre le sien recouvert de six couches de papier d’emballage, scellé au Duck Tape, et nous propose de le déballer à l’aide de mitaines de four (terrible supplice de piges de Noël). Coeur d’or ou coeur de pierre ? Contrairement au Bon Garçon, lorsqu’on attrape un Badboy, impossible de savoir ce qui se cache à l’intérieur et c’est bien là la partie excitante de toute l’affaire.

 

Quand les erreurs sont aussi mignonnes que dans How to Lose a Guy in 10 Days

Quelle Fille Normale n’éprouve pas ce sentiment affreux qui la pousse à peser ses mots et à calculer ses gestes en matière de relations amoureuses ? Au moindre faux pas, à la moindre chicane, Bon Garçon peut se faire soudainement beaucoup plus discret. Bon Garçon s’attend souvent à ce que Fille Normale soit douce, tempérée et raisonnable. Le portrait-robot de la bonne fille parfaite. C’est quand Fille Normale a envie de briser ce moule préconçu qu’elle est appelée à craquer pour un mauvais garçon. Aussi étrange que cela puisse paraître, il semblerait que les mauvais garçons perçoivent la gente féminine comme une nouvelle espèce animale particulièrement mignonne et empreinte de légèreté. Badboy laisse à Fille Normale la liberté la plus totale dans ses faits et gestes. Fini la censure, fini la peur de blesser ou de déplaire à Bon Garçon. À nous, à nouveau, la douce innocence créative de l’adolescence !

Toi homme, moi femme

Badboy n’a généralement pas peur d’afficher son côté mâle. Honnêtes et en parfaite harmonie avec leur masculinité, les badboys n’ont pas peur de dire qu’ils aiment faire la cour aux femmes. Contrairement à Bon Garçon, Badboy n’a pas d’image à préserver. Ils sont intègres. Vous êtes fâchée et vous avez envie de lui lancer l’une de vos nouvelles bottes en guise d’argument? Badboy considère que le moment a un cachet comique et immortalise l’instant dans sa mémoire. Il sait que vous lui reviendrez une fois calmée. Ils sont sûrs d’eux. Leur côté wild incite Fille Normale à croire que Badboy sera là pour la défendre en cas de pépin. Ils sont protecteurs. Et vous savez quoi ? Malgré des années de lutte féministe, ça titille parfois encore une petite fibre primitive chez certaines d’entre nous.

Relâchez la pression

Parce qu’elle sait souvent au fond d’elle-même que Badboy ne risque pas de lui passer la bague au doigt de sitôt, Fille Normale n’a pas à se soucier d’entacher ses chances de devenir future Madame B.Boy. Ouf ! Qu’il est bon, parfois, d’adopter une attitude complètement relax !

 

Du temps pour soi

Parce qu’il est très occupé de son côté (traditionnellement avec son band ou avec sa clique de mauvais garçons), le badboy ne s’inquiète pas outre-mesure lorsqu’il n’est pas la priorité #1 de Fille Normale pour quelque raison que ce soit. Celle-ci est donc libre de consacrer toute son attention à sa meilleure amie en peine d’amour, à la nouvelle collection printemps-été ou à sa toute récente et toute-héritée-de-Badboy passion pour les guitares électriques ou les jeux vidéos.

Lorsque le sérieux s’attaque à ces coeurs d’artichaut.

Au Kinsey Institute for Research in Sex, Gender and Reproduction, Heather Rupp s’applique à démontrer que c’est la physiologie qui doit être tenue responsable de l’addiction des filles pour les badboys :

« Un fort taux de testostérone semble être lié au charisme et au charme que présentent ces hommes, explique-t-elle. Notés par des observateurs indépendants, ils étaient considérés comme plus attirants. »

 

Les conclusions sont cependant de nature plus psychologiques à l’Université du Nouveau Mexique où Peter Jonason croit que les individus qui posséderaient les quatre caractéristiques suivantes : insensibilité, imprévisibilité, extraversion et narcissisme auraient tendance à obtenir davantage de succès auprès de la gente féminine. Surprenant, n’est-ce pas ? À première vue il est tentant de croire que ce que Jonason appelle la dark triad, aurait, au contraire, un effet répulsif sur ces demoiselles.

 

La revanche de Bon Garçon

Bon Garçon est-il donc condamné à s’acheter un abonnement à vie au désespoir ? Non, selon Everett Worthington, de l’Université de Virginie Commonwealth. Les caractéristiques dégagées par Jonason pour expliquer le succès phénoménal des mauvais garçons en matière de relations frivoles sont exactement celles qui risquent de les conduire directement à l’échec lorsqu’il sera temps de songer à un engagement plus sérieux. Parce qu’ils manient à la perfection l’art de prononcer des paroles mielleuses pour obtenir ce qu’ils désirent, il leur sera plus difficile de bâtir une relation basée sur l’honnêteté, l’intimité et la confiance. Une fille avertie en vaut donc deux ! Cependant, par combien de bad boys une fille devra-t-elle se laisser charmer avant de se considérer avertie ? Les débats sont ouverts !

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre mathsurgery 30 août 2012 a 0 h 16 min

    super texte mam-zailes, j’aurais tant voulu liker aux deux phrases!

  • Répondre Katherine 31 août 2012 a 12 h 43 min

    Vraiment adorable comme texte t’es super 🙂

  • Laisser un commentaire