Art de vivre, Général, Santé & Sexualité, Société

[Publicité] Le bien-être des enfants lors de séparation ou de divorce

 

Une séparation ou un divorce ce n’est jamais facile pour personne. Cependant, il faut être conscient des effets négatifs de la situation sur vos enfants. En effet, ils peuvent vivre plusieurs gammes d’émotions allant de la tristesse, à la confusion, à la culpabilité jusqu’à l’inquiétude vis-à-vis de ce qui leur arrivera par la suite. La façon dont vous aborderez le sujet aura un impact sur leur bien-être présent et futur.

Expliquer la situation à votre enfant

Il est important d’en parler ensemble et de choisir le lieu ainsi que le moment pour en parler. Soyez honnêtes et tenez compte de l’âge de votre enfant lorsque vous décidez de lui en parler. Les enfants plus jeunes n’ont pas nécessairement besoin d’avoir toutes les informations à propos de la situation, mais les enfants plus âgés peuvent demander à en savoir davantage.

Il faut établir, d’entrée de jeu, que votre enfant n’est pas responsable de la séparation. Les jeunes enfants craignent d’être responsables de la séparation ou du divorce. Expliquez-lui que c’est un problème d’adultes et qu’il n’aurait rien pu faire pour l’éviter. De plus, il aura besoin de savoir que ni lui ni personne ne peut vous faire revenir sur votre décision de manière à ce qu’il ne sente pas coupable.

La discussion doit seulement tourner autour de la séparation et il est important de ne surtout pas se disputer devant votre enfant et de ne pas parler en mal de l’autre parent. Si vous éprouvez de la difficulté avec vos sentiments et vos émotions, trouvez un ami attentionné ou un conseiller à qui parler. En aucun cas, l’enfant ne devrait être mêlé à ces problèmes d’adultes puisqu’il n’a pas encore la capacité de tout comprendre et cela pourrait nuire à sa santé mentale.

Méthodes pour faciliter la transition.

Il faut absolument s’assurer de maintenir la routine la plus normale que possible, car les enfants se sentent en sécurité et plus en confiance s’ils savent à quoi s’attendre. De plus, il est important de réussir à créer des routines qui seront respectées dans les deux maisons pour faciliter latransition.

Vous devez indiquer clairement avec qui votre enfant habitera et à quel moment. Il a le droit de connaître les décisions prises à son sujet. Discutez avec votre enfant plus âgé ou votre adolescent sur la situation et vous devez être prêt à respecter ses sentiments au sujet de l’endroit où il veut habiter. La discussion risque d’être plus ardue puisqu’ils ont un niveau de compréhension plus poussé qu’un jeune enfant. Il est donc suggéré de vous préparer à répondre à des questions plus complexes, afin de pouvoir y répondre correctement.

Quelques conseils après la séparation

Il est important de choisir la bonne manière ainsi que le meilleur moment de présenter son nouveau partenaire afin d’éviter de brusquer votre enfant. Effectivement, s’engager dans de nouvelles relations amoureuses trop rapidement peut grandement affecter les enfants. Il est normal de rencontrer quelqu’un d’autre, mais il faut être très prudent lorsque vous déciderez de l’annoncer puisque les enfants peuvent avoir peur d’être remplacés lorsque l’attention de leur parent est soudainement concentrée sur un nouvel amour. Il est donc conseillé de s’engager lentement dans de nouvelles relations pour donner aux enfants le temps de s’adapter au divorce.

Finalement, si jamais vous ne vous entendez pas, il existe des solutions comme avoir recours à la médiation. La médiation est un processus qui permet aux couples en processus de séparation à trouver des ententes et des accords équitables vis-à-vis des enfants. Pour en savoir davantage sur la médiation, voici une infographie du cabinet Brunet & Associés qui fournit des informations sur les étapes et le déroulement du processus de médiation familiale.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire