Art de vivre, Général, Histoire de filles, Santé & Sexualité

[Reblog] Agression non dénoncée et réseaux sociaux #MoiAussi #MeToo

En novembre 2014, j’ai participé au mouvement de dénonciation des agressions sexuelles qui battait son plein sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #AgressionNonDénoncée . Voici ce que j’ai publié :

Source:`Anonyme

Après l’agression, j’ai ressenti tout ce qui paraissait inconcevable… le dégoût des autres, le jugement dans leurs yeux. J’me sentais trahie, pointée du doigt, comme si mes cris étaient exagérés, alors que personne n’avait été témoin de ce qui s’était réellement passé. Je revois encore le gars en question, debout devant moi, entouré par ses amis derrière lui en demi-cercle. Ses excuses pitoyables, les autres qui me dévisagent et me lançaient des pierres. Toutes ces personnes qui ne m’ont plus jamais adressé la parole, probablement influencées par le discours mensonger de leur «ami».  Ils avaient vu le flirt entre nous et semblaient vouloir me dire : «T’as couru après salope!!». Je n’oublierai jamais ce moment. Ce moment où tu te sens seule au monde, fautive. Ce moment peut-être plus douloureux que l’agression elle-même.

Bref, ce post étant public, plusieurs de mes amis m’ont envoyé plein de messages d’encouragement, de félicitations pour mon courage et de belles pensées.  J’ai aussi été très étonnée par le nombre de mes amis qui avaient subi le même traitement que moi par le passé, mon témoignage les incitant à divulguer leur propre secret honteux. Quelle tristesse…

Puis, au milieu de cette vague d’amour, est apparu ce commentaire d’une inconnue:

Source:`Anonyme

 

Au début, je n’en croyais pas mes yeux!! En quoi avais-je manqué de jugement? Je ne pouvais pas concevoir qu’une femme m’envoie un tel message. J’étais sous le choc. Je parlais ouvertement pour la première fois de cet incident et en quelques lignes, cette femme me jetait le blâme. J’ai compris alors que peu importe la situation, il y aura toujours quelqu’un sans scrupule et sans compassion pour poser un tel geste, puisque les médias sociaux donnent la voix à des personnes qui feraient mieux de se taire. Comment se fait-il que nous en soyons encore là dans notre société? Peu importe la situation, l’habillement et les gestes précédant l’agression, il n’y aura jamais d’excuse valable pour justifier le viol. La décision et ces gestes ignobles ne sont imputables qu’à l’agresseur, en toutes circonstances. Et ce type de mentalité, qui culpabilise la victime ne fait que renforcer la peur de dénoncer. Car oui, il faut dénoncer pour que justice soit rendue. Malheureusement, pour la victime, c’est un processus très difficile qui l’expose à des jugements de toutes sortes et qui la force à revivre des moments qu’elle préfère oublier.

Bien sûr, je ne pouvais pas rester silencieuse. Voici quelle a été ma réponse :

«Vous me puez au nez! Vous devez être le genre de personne à vous sentir puissante une fois dans votre vie grâce aux médias sociaux qui vous permettent de déferler vos merdes de jugement sur les profils des autres. Que vous disiez que j’ai manqué de maturité à 17 ans… Ça passe. C’est comme blâmer les tickets pour les excès de vitesse… C’est la loi! Que je  n’aurais pas dû aller aux toilettes, seule… C’est ridicule mais je ne vous blâme pas trop, c’est probablement dû au balai que vous avez dans l’cul! Mais qu’au lieu de fuir, j’aurais dû dénoncer? Vous n’avez aucunement compris de quoi il s’agit! J’ai vécu la honte de toute ma vie car c’était sa parole contre la mienne… Les yeux pleins de larmes et la rage dans la voix, j’ai tenté de convaincre les autres qu’ils avaient tort… Et ils ont continué à me mépriser du regard comme si j’étais responsable de l’agression! Alors croyez-moi, personne ne veut subir ça et être traité en coupable! Cet événement a teinté chacune de mes relations avec les hommes à jamais. Bref, tant qu’on l’a pas vécu, on ne peut juger! Je sais pas où vous avez appris vos « règles de base », mais laissez-moi vous en dire une seule : savoir vivre! #stupiditédénoncée #agressionnondénoncée»

Source: Google

Liens :

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire