Culture, Spectacles

[Spectacles] Yo, Carmen – de María Pagés : un flamenco engagé

Tout d’abord, quelle expérience! Wouah!

Je suis allée voir le spectacle Yo, Carmen, avec Valérie, de Cusson Management, une amie qui évolue dans le domaine de la danse au quotidien (jetez un coup d’oeil à ses protégés, ça vaut le détour!)  Je ne savais pas à quoi m’attendre, elle oui : je suis pas mal sûre qu’on ne va pas voir María Pagés, cette flamenca et chorégraphe étoile de renommée internationale originaire de Séville, en s’attendant à être déçue.

Ce Carmen bien différent de ses versions précédentes (toujours mises en scène par des hommes où la femme joue le rôle d’une séductrice éperdue d’amour et brûlante de passion, mais rien de plus) : en effet, le spectacle présente simplement, d’une manière tantôt joyeuse, tantôt mélancolique et souvent empreinte de cette intensité passionnée qui caractérise le flamenco, ce que c’est qu’être une femme.

maria-pages-carmen

Crédit photo: David Ruano

Une femme éduquée, cultivée, amie, fille, mère, ménagère, carriériste, amoureuse, brisée, indépendante, solidaire, rebelle, séductrice, jeune, vieille, et tout ça à la fois. Mais toujours une femme fière.

Une femme dans toute sa complexité et la splendeur de son genre. Comme María Pagés, qui, au milieu du spectacle, prend un moment pour parler de féminisme (en français, s’il-vous-plaît!), de parité entre hommes et femmes et de l’absurdité de cette quête de la perfection qui obsède notre société moderne.

maria-pages-carmen

Crédit photo: David Ruano

C’est un spectacle qui raconte une magnifique histoire, notre histoire à nous toutes, et qui transporte le spectateur dans ces petits moments de la vie d’une femme, au rythme endiablé des voix de Loreto de Diego et d’Ana Ramon, teintées d’un exotisme puissant à l’Andalouse, et de ces autres voix qui récitent des poèmes et des textes en toutes les langues, pour donner au spectacle un caractère résolument universel.

María Pagés elle-même et 6 danseuses de la Compagnie de danse María Pagés de Madrid font vibrer l’immense salle Wilfrid-Pelletier sans peine : elles sont magnifiques et talentueuses, passionnées et passionnantes.

Out la gitane séductrice, manipulatrice et flamboyante, fruit des fantasmes des hommes. Dites bonjour à la vraie Carmen : elle est tout ça, et beaucoup plus.

maria-pages-carmen

Crédit photo: David Ruano

À voir absolument, vous en sortirez toute retournée et prête à affronter tout ce que le Destin jugera bon de vous jeter au visage!

Ce soir et demain à la Place des Arts. Pour des billets, c’est ici.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

3 Commentaires

  • Répondre Amélie 4 octobre 2016 a 10 h 14 min

    Super article !

    • Répondre Web & Mascara 4 octobre 2016 a 12 h 05 min

      Merci, c’est vraiment un super spectacle!

  • Répondre [Danse] Tentacle Tribe à la Place-des-Arts | Web et Mascara 11 novembre 2016 a 11 h 47 min

    […] Après Carmen de Maria Pagés et la compagnie NDT, c’est Tentacle Tribe, ce duo montréalais organique de hip-hop conceptuel aux saveurs toutes contemporaines et dont les mouvements s’inspirent des créatures les plus étranges qui peuplent notre planète, qui se donne en spectacle sur la scène de la Cinquième salle, à la Place des Arts, du 15 au 19 novembre prochain. […]

  • Laisser un commentaire