Art de vivre, Général, Histoire de filles

[Art de vivre] Camper ou comment mettre son couple à l’épreuve

www.memegenerator.net

www.memegenerator.net

En juillet dernier, je suis allée camper avec mon chum et les enfants. Éric a 2 garçons de 6 et 9 ans et moi j’en ai 1 de 5 ans. Donc 2 adultes et 3 garçons dans l’âge de l’excitation suprême et passés maître dans l’art du chiâlage pour toutes sortes de raisons qui, parfois, dépassent l’entendement du parent. Nous sommes tous très excités par cette aventure. D’abord, parce que j’adore la nature et parce que ça doit faire 12 ans que je n’ai pas été camper. Je suis toute fière de dire à mon chum que la dernière fois que j’y suis allée, c’était sur une île, pas de toilettes. Tsé… j’suis fière d’avoir vécu cette expérience et ça prouve que je suis une vraie… une vraie fille des bois!  Bon ok, pas tant que ça! Mais j’aime me convaincre mentalement que mon sang de l’Abitibi me donne la force d’affronter les bébittes et d’être capable de mettre moi-même mon vers de terre sur ma ligne à pêche. Comme si ça me faisait paraître plus spéciale aux yeux de mon homme.  Bref, je n’ai pas peur de me salir et j’étais au paradis avec mon coureur des bois qui avait pas mal d’expérience derrière la cravate.

Bref, on part, le camion chargé à bloc de couvertures, de bâches, d’équipements et de glacières pleines de nourriture. Je pense qu’on aurait pu survivre des mois dans l’bois tellement on avait de la bouffe! Direction: Mont-Tremblant.

Premier obstacle… le trafic!

www.memegenerator.net

www.memegenerator.net

Qu’est-cé ça???? Au lieu de nous prendre 1h30, ça nous en prend 2h30. En route, les enfants sont impatients, nous assaillant d’innombrables phrases qui tuent : «quand est-ce qu’on arrive?» C’est long… on dirait que toute la planète s’en allait dans l’nord. Mais bon, c’est vendredi, les vacances commencent, on n’est pas les seuls caves à vouloir prendre la 15 pour aller camper pendant les vacances de la construction. En route, ce qui était prévu arriva. Il se met à pleuvoir. Mais comme il annonce beau le reste du week-end, on est motivés à affronter la pluie. Ben… mon chum est motivé. Les enfants s’en sacrent pas mal. Moi je ne dis rien. Ça m’écœure mais pas grave, j’me dis que ce n’est que de la pluie et qu’on va juste puer davantage. Je me félicite d’avoir apporté nos bottes de caoutchouc et des ponchos. J’me rappelle par contre que le mien est rouge et que mon chum ne me verra plus jamais de la même façon après ça! Ça y’est, fini la sexytude.

Notre set-up pour le week-end

Notre set-up pour le week-end

On arrive à notre terrain dans le secteur de la Grenouille. Zéro intimité. Nos voisines, une mère et sa fille, sont à quelques mètres de notre terrain, aucun arbre ne nous sépare. Éric entame donc le montage du campement. À l’heure où on arrive, les averses sont intenses mais le mauvais temps tire à sa fin. Éric monte le campement. Je veux l’aider mais il doit me déléguer des trucs simples. Je n’ai aucune notion pratique pour monter des bâches. Je défais des mottons de corde jaune. J’me sens comme dans Le sapin a des boules quand le jeune défait les lumières de noël. Je regarde Daniel Boone avec sa hache qui lance des cordes les arbres, fait des nœuds. Les enfants s’amusent dans le bois et explorent les environs. Ils sont trempés… ils se foutent complètement de la pluie. Moi j’ai l’impression de puer déjà l’humidité. Quelques heures plus tard, le campement est prêt. On a même monté un mur bleu entre les deux terrains, en s’excusant de faire nos sauvages auprès de nos voisins (on, exclut la personne qui parle). Bien que ça les empêchera pas d’entendre les kids rire et pleurer parce qu’on les a chicanés, ça nous donne un semblant d’intimité. Deux tentes… une pour les enfants, une pour les parents. Les matelas sont gonflés, le feu brûle et les enfants sont affamés. La pluie a cessé et ne reviendra plus.

Il doit être 19h quand on fait le souper des enfants. Je suis en admiration totale devant mon chum qui travaille comme un bœuf et qui, ma foi, est incroyablement bien équipé. Je parle de l’équipement de camping là… On a un p’tit poêle au propane, une batterie de cuisine et une grille pour le feu. On décide de faire manger les kids d’abord et de se faire à souper quand ils seront couchés. Macaroni au fromage, saucisses à hot-dog et guimauves sur le feu comme dessert. On couche les enfants. Première nuit dans une tente pour mon fils, il est super excité. Après plusieurs minutes, environ 60, les enfants dorment. C’est à notre tour de souper!! Au menu: bavette marinée sur le feu, zuchinis grillés et patates au four. Je ne pensais jamais manger un aussi bon repas dans l’bois. Sérieusement, pour faire les patates, mon chum les emballe dans du papier d’aluminium et me demande de les garrocher dans l’feu. Wow ok… rien que ça??  Il m’aurait dit qu’il venait de découvrir un remède contre le cancer et j’aurais été moins impressionnée. Bon ok, faut dire que je suis déjà vendue à ses habiletés de bûcherons mais là, la foodies en moi jubilait!!

Les enfants dormant à poings fermés, on décide de prendre une marche vers les douches pour se laver. Tsé, quand ton linge colle sur ta peau, que la crème anti-moustique roule en mottons dans tes plis de cou, viarge que ça m’écoeure!!  On part avec de la monnaie et nos serviettes. On réussit à échanger 1$ contre 4 X 25 cents. Attention, top chrono, on a un gros 4 minutes pour se laver dans une douche de 2 pieds carrés. Fuck les cheveux!

Source : www.pinterest.com

Source : www.pinterest.com

Faire du camping avec son amoureux, c’est toute une épreuve pour tester la solidité d’un couple. Ça fait 5 mois qu’on est ensemble et la lune de miel bat son plein… on s’est toujours vu sur notre meilleur jour mais là, y’a rien que tu peux faire pour être sexy ou coquette. T’es habillé en mou, tes jambes sont pas rasées, tu sens l’humidité, tu te lèves pucké, pi y’a pas de murs nulle part pour empêcher ton chum de t’entendre péter. Tu vois ton chum pisser dans l’bois beaucoup trop souvent pis quand c’est ton tour d’y aller, tu fais des acrobaties pour pas te pisser dessus. C’est le charme absolu! Jamais maquillée, les cheveux sales, les pieds crottés de feuilles mortes, tu sens la boucane. Tu reviens pi tu ressembles à un itinérant… ça tue le charme à coup sûr! En tout cas, chose certaine, si ton chum te trouve encore belle, c’est bon signe.

 

 

Le lendemain matin, on fait des lunchs et on s’apprête à descendre la rivière Diable en canot. N’ayant pas touché à une pagaie depuis 15 ans, mon chum s’installe à l’arrière, moi en avant et les enfants prennent place au centre. Cette activité est parfaite pour les couples désirant mettre leur communication à l’épreuve.

«Pagaie à droite… non non, à gauche!»

Source : www.boisdulac.com

Source : www.boisdulac.com

«Ahhh, on va rentrer dans un tronc d’arbre! Attention à la roche!!»

«Tu m’as dit d’arrêter de pagayer!! C’est ce que j’fais!!

«Val, fais pas ça, tu me ralentis!!!»

«Mais c’est pas clair chéri, tu me dis de pagayer, que tu contrôles le bateau mais on s’en va tout croche… Me semble c’est pas compliqué : pagaye à gauche, pagaye à droite. Peux-tu juste t’en tenir à ces mots-là?»

Vous voyez le topo?

Malgré tout, nous avons surmonté cette épreuve comme des champions. J’ai pu m’extasier de longues minutes devant la beauté des paysages. Que dis-je! J’ai souhaité fort obtenir 10 min de silence total pour contempler la nature, respirer l’air pur et juste… vivre le moment. Avec 3 enfants à bord? Impossible. J’ai tout de même pu décrocher malgré tout, à coup de 2 minutes. C’était absolument magnifique. Une rivière calme, entourée de montagnes et de petites plages naturelles pour pique-niquer. J’y retournerais demain matin.

Finalement, le reste du week-end s’est bien passé. Outre mon amie la souris que j’ai retrouvée morte dans la back d’eau à vaisselle, aucun incident n’est venu brouiller notre week-end en famille, et nous en sommes ressortis plus forts que jamais avec notre diplôme de communication 101 en nature.

Je suis curieuse, dans quelle situation avez-vous eu à mettre votre couple à l’épreuve? Répondez en commentaire. Ça m’intéresse 🙂

Parents exténués

Parents exténués

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

3 Commentaires

  • Répondre Azuria Ann 8 septembre 2016 a 16 h 58 min

    Truc qui on mie mon couple a l’épreuve…
    Oufff… Déménagé en condo ?!
    Partir d’un petit 3 et demi à st-clin-clin des meumeu pour emménagé sur le bord de l’eau dans une ville de banlieu plus grosse.. Ça! Ce fut la plus grosse épreuve… Que ça soi budget, rangement, habitude, horaire. Tout y était!

    • Répondre Web & Mascara 12 septembre 2016 a 11 h 02 min

      Le changement, c’est pas toujours facile en effet! Mais, si le couple survit à des épreuves plus difficiles, c’est bon signe pour le futur. 🙂 Merci de ton commentaire.

    • Répondre Valérie Trudel 12 septembre 2016 a 11 h 30 min

      Merci pour votre réponse! En effet, de locataire à propriétaire c’est déjà un gros move en soi! Le stress que ça occasionne montre à chéri un côté de nous qu’il n’avait pas encore rencontré (et vice-versa). Passez une excellente journée 🙂

    Laisser un commentaire