Art de vivre, Santé & Sexualité

[Santé et sexualité] Découvrir les différents types d’orgasmes au féminin

**Attention! Cet article vise à nous informer et à nous (re)connecter à notre corps afin d’ajouter du plaisir dans notre vie, en tout respect et toute simplicité! **

Les filles, à quand remonte la dernière fois où vous avez passé un vrai moment à toucher votre corps jusqu’au point d’en jouir? Si vous levez les yeux au ciel et comptez le nombre de semaines ou de mois sur vos doigts, sachez que …vous n’êtes pas seules!

Des milliers femmes ne sont pas à l’aise, ne prennent pas le temps ou ne font pas l’effort d’apprendre à connaître leur corps afin de recevoir l’orgasme. Au Québec, on révèle que c’est 81 % des femmes qui se masturbent au moins une fois par mois. Or, une femme connaissante de son corps l’est de ses besoins, de ses zones érogènes et de ses «douces faiblesses». Elle est donc mieux outillée afin d’en informer son ou ses partenaires et de construire une vie sexuelle plus que satisfaisante.

Vous saviez que l’orgasme est la « réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême. Il est généralement associé, chez la femme, à la rétraction du clitoris, à des contractions musculaires rythmiques périnéales et vaginales. L’orgasme libère également l’ocytocine et la prolactine, qui provoquent une profonde sensation de bien-être” (Source : fr.wikipedia.org). Mais saviez-vous qu’il existe plus de 6 types d’orgasmes féminins? Ouf! De quoi rendre n’importe quel gars jaloux!

Source: 7sur7.be

Source: 7sur7.be

Orgasme clitoridien 

La stimulation directe ou indirecte de cet organe, qui ne sert strictement qu’au plaisir (merci l’Évolution!), serait la façon la plus efficace d’atteindre l’orgasme (je dis «serait», car chaque corps est bien sûr différent). Que ça soit à l’aide de la langue, des mains ou d’un jouet, Canalvie.com nous indique que 92 % des femmes obtiennent du plaisir de cette façon, qu’elles jugent la plus rapide et accessible.

 

Orgasme vaginal

Parfois combiné à l’orgasme clitoridien et intimement lié à la simulation de notre point G, l’orgasme vaginal serait ressenti par moins de 10 % des femmes. Quelle perte, puisqu’on raconte que cet orgasme double serait béni des Dieux! On raconte également qu’il existe une zone érogène située plus loin que le point G, sur la paroi supérieure vaginale, juste devant le col de l’utérus.  Cette stimulation amènerait des orgasmes très intenses. Pour atteindre ce type d’orgasme, différentes positions sont à essayer, de même que l’observation des sensations procurées par la stimulation du point G, lesquelles deviendraient de plus en plus intenses avec la pratique.

 

Orgasme par éjaculation 

Associé à la stimulation du point G, l’éjaculation féminine existe bel et bien! Encore tabou, ce phénomène assez commun peut être vécu avec ou sans orgasme. Voici un lien à consulter pour s’informer davantage!

 

Orgasme du col de l’utérus 

Autrement nommé « bonheur orgasmique », cet orgasme offre un plaisir intense qui peut durer des minutes ou des heures (imaginez!) Saint Graal de l’orgasme, celui-ci ne peut être accompli que par une pénétration profonde alors que nous sommes bien stimulées, détendues, confiantes et pleines de désir. Le col est le point associé au cœur en réflexologie. Cosmopolitan.com le décrit ainsi : « Stimulé, il provoque les sentiments très intenses de l’amour et de la transcendance spirituelle. C’est comme prendre les sentiments que vous avez lorsque vous tombez en amour  et les multiplier par 10. ». Ça fait rêver!

 

Orgasme anal 

Moins pratiquée en Amérique du Nord que dans d’autres pays, la sodomie permet de stimuler l’anus, zone très érogène et très fragile. En effet, les terminaisons nerveuses de ce secteur peuvent participer à augmenter le plaisir (surtout clitoridien) si la douleur est absente de l’équation. Nombre de femmes confirment qu’il est possible d’obtenir un coït strictement anal, une fois leur confiance en elle et leur désir bien réveillés.

 

Orgasme du mamelon

Apparemment plus rare, certaines femmes sont capables de vivre un orgasme par la seule stimulation des mamelons, zone érogène primaire. Plusieurs études démontrent que la stimulation des seins active le cortex sensoriel génital, cette même région de notre cerveau qui est activée lors de la stimulation du clitoris, du vagin et du col de l’utérus.

Source: Google.com

Source: Google.com

En conclusion, voici une définition de l’orgasme plus colorée que la précédente : l’orgasme (vient du grec orga : bouillonner d’ardeur) est un plaisir intense, profond et foudroyant qui survient après une période d’excitation psychologique ou physique. C’est le point le plus haut dans le diagramme du plaisir sexuel et la jouissance la plus intense que peut ressentir un être humain. L’orgasme est suivi d’un sentiment d’apaisement, de détente et de bonheur. (Source : aufeminin.com).

Avouez que la seule lecture de la définition de l’orgasme donne farouchement envie d’en avoir un? La création d’un environnement propice, la connaissance de soi, l’utilisation de jouets, une discussion olé-olé avec notre partenaire, la découverte du Kama Sutra ou de soi en prenant quelques minutes dans le calme et la nudité : autant de pistes qui mènent à l’ajout de plaisir dans notre vie. Prenons conscience nos barrages psychologiques, physiques, émotionnels et circonstanciels, acceptons le lâcher-prise et vivons sans honte ce plaisir intense qui dort en chacune de nous! Prêtes à révolutionner votre vie sexuelle? Go les girls go! 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire