Art de vivre, Sport & Fitness

[Art de vivre] Je te salue Bixi

Source : demarrageentreprise.com

Source : demarrageentreprise.com

 

Quand novembre se pointe, je suis en deuil. En deuil de l’été qui a passé trop vite, en deuil du soleil qui brille moins longtemps chaque jour et, surtout, je suis en deuil parce qu’on range les BIXI pour l’hiver. Je souhaite leur rendre hommage aujourd’hui.

De mai à novembre, beau temps mauvais temps, j’utilise le BIXI pour aller partout. Je suis le genre de fille qui pédale en talons hauts sous la pluie avec le panier qui déborde. Bref, je suis tout à fait d’accord avec le Time Magazine, qui, en 2008, a classé BIXI au 19e rang du palmarès des 50 meilleures inventions.

 Voici un top 5 des raisons qui vous donnent une idée à quel point je suis une fan des BIXI :

  • Depuis l’arrivée du BIXI à Montréal, j’ai parcouru 3507 KM. C’est comme si j’avais pédalé jusqu’à la frontière du Mexique.
  • Je juge mes amis qui ne sont pas abonnés à BIXI.
  • J’ai envie de pleurer quand j’entends aux nouvelles que le projet est déficitaire et qu’on remet en question l’avenir du BIXI.
  • À mon mariage, mon mari m’a fait un bien cuit et, pour me décrire, il y avait la photo d’un BIXI dans sa splendide présentation PowerPoint.
  • Quand je suis allée à New York cet automne, ma plus grande joie du voyage a été de pédaler avec le BIXI new-yorkais : le CITIBIKE.

 MP Citibike

Cela dit, quand l’hiver arrive et que je dois prendre le transport en commun pour me déplacer, je vis un grand moment d’adaptation. Je supporte mal de troquer  le sentiment de liberté de mes descentes de la côte de Berri en BIXI avec le sentiment d’être pris jusqu’à Berri-UQÀM dans un métro bondé avec un gars qui pue en avant de moi.

Je me console en me disant que le BIXI ressucitera l’été prochain. En attendant, je souhaite leur rendre hommage :

 Notre Bixi, qui êtes aux cieux

Que votre nom soit sanctifié, que l’été revienne

Qu’on puisse rouler avec vous de nouveau, sur les pistes comme dans les rues

Donnez-nous aujourd’hui, le courage de prendre le métro

Et pardonnez-nous notre impatience

Comme nous pardonnons aussi, à ceux qui veulent entrer dans le métro trop vite avant que les gens qui veulent sortir soient sortis

Ne nous soumets pas à la tentation de nous acheter un vieux vélo tout rouillé qu’on va sûrement se faire voler

En revenant au plus vite le printemps prochain

Amen

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Équipe BIXI 8 novembre 2013 a 15 h 44 min

    Bonjour Madame Caron,

    L’équipe BIXI souhaitait vous informer que nous avons apprécié votre commentaire et que nous sommes toujours heureux de lire les histoires des clients satisfaits de notre système.

    Merci pour ces beaux mots et pour ce poème très original!

    Bonne fin de saison 2013 et nous avons hâte de vous retrouver sur nos vélos au printemps prochain!

    L’Équipe BIXI

  • Répondre [Art de vivre] La résurrection des Bixi | Web et mascara 15 avril 2014 a 18 h 09 min

    […] novembre dernier, je saluais le départ des Bixi pour l’hiver ici sur Web & Mascara. Pour assurer une continuation logique, je salue aujourd’hui leur […]

  • Laisser un commentaire