Art de vivre, Général, Histoire de filles, Société

[Art de vivre] Les chroniques de la désordonnée procrastineuse qui a décidé de mettre de l’ordre dans sa vie et dans sa maison tout en essayant d’être plus écolo : Les présentations!

Salut!

C’est moi, la fille qui cherche toujours son cellulaire dans une pile de linges pas pliés. Celle qui a envie de pleurer en regardant son plancher couvert de Lego mais qui réussit à s’asseoir dans son divan en se disant que de toute façon Hugo va les ressortir demain matin. Celle qui regarde, à chaque fois qu’elle est dans sa salle de bain, le découpage de “primer” qui est fait depuis plus d’un an mais dont le reste du projet a été remis à demain, la semaine prochaine, le mois prochain, afff j’vais faire ça en été!!! Tsé, quand tu es toujours un peu gênée de montrer les photos que tu as prises de tes enfants, car tu sais que ton background de photo est pas mal tout le temps une maison en désordre…

matelas1.jpg

Crédit photo: Véronique Chayer

Je suis la bordélique en chef. Je procrastine comme une experte. En fait, je crois que s’il y avait une spécialité universitaire en procrastination, je serais la doyenne de la faculté. Que ce soit par manque de motivation, d’énergie, de temps… je suis incapable de mettre à terme un projet quelconque ou de tenir une résolution qui a trait à l’organisation et à l’exécution de travaux dans ma maison.

J’ai décidé à la fin décembre 2018 de renverser cet abominable trait de caractère chez moi en me créant de nouvelles habitudes. J’ai pris comme résolution en 2019 de faire de ma maison un espace épuré où chaque chose a sa place et non, un ramassis de paperasse, de jouets, de vêtements, etc…

Je me suis dotée de quelques instruments et on m’a même offert des livres pour m’aider dans ce processus. J’ai bien l’intention de partager avec vous l’évolution de ce projet qu’est de mettre de l’ordre dans ma maison et dans ma tête, car tout le monde sait que dans une maison zen un esprit zen… ou quelque chose comme ça! 🙂

Je vous ferai part de mes lectures, des mes avancements dans les travaux et dans l’organisation que je tente de mettre dans ma maison, des embûches rencontrés, de mes états d’âme face à cet Everest que représente ce défi pour moi et bien d’autres choses.

Suivez cette chronique dans laquelle, j’ose le croire, beaucoup d’autres femmes se reconnaîtront.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire