Art de vivre, Société

[Art de vivre] Let’s move on

Dans cette période de renouvellement de bail et de décision sur un nouveau chez soi, laissez-moi vous parler de la bête noir: le déménagement. 

Un déménagement, c’est plus que physique, charier des boîtes, c’est simple, mais le changement drastique que cela implique, peut être difficile.

Crédit : Pixabay

On se rappelle tous de notre première maison, notre première chambre d’enfant dans laquelle on a fait des cabanes et imaginé des monstres sous notre lit. Comme on associe des moments à des chansons, on associe des souvenirs aux endroits dans lesquels on a évolué, mangé, crié, ri (dans mon cas surtout) pleuré et vécu. 

Quitter une place pour une autre marque le début de quelque chose, mais surtout la fin d’une autre. Ramasser tous ses effets et les mettre dans des cartons permet de faire un ménage supplémentaire (tout en étant écolo, je vous entends d’ici!) Le ménage de trucs en trop, qu’on se sert pas ou plus… ou encore ses cossins que l’on garde pour la forme. La carte de fête donner par ton ex il y a deux ans ou encore le vieux cadre en bâtons de popsicle du petit neveu. C’est le moment de partir sur des bases neuves et positives, mais comment faire ?

Il n’y a pas de mode d’emploi, il y a juste des conseils
qu’on peut suivre ou pas. 

Choisir une maison ou un appartement ? Grand ou petit ? Étage ou rez-de-chaussé ? Hey lala! Je vous comprends! Plusieurs de ses questions pourront être répondues par votre budget. Ensuite, c’est en cernant vos besoins et envies que vous arriverez à mettre le doigt sur ce que vous voulez pour votre nouveau départ. 

Premièrement, quand vous irez dans de nouveaux lieux, arrêtez-vous à penser comment vous vous sentez dans un environnement comme celui là. Y’a t’il de la lumière, une causeuse confortable, un table invitante pour vous y assoir et partager un café ? Préférez-vous avoir un micro-ondes en hauteur ou encore, la fenêtre dans la salle de bain, aimez-vous qu’elle soit dans la douche directement ? Vous avez plisser les yeux en trouvant ça bizarre ? Hé bien c’est pas pour vous. 

Crédit : Pixabay

Même après plusieurs mois à vivre dans votre nouvelle maison, le sentiment de s’y sentir comme chez vous n’y est pas ? C’est important de prendre ces nouveaux murs et de les mettre à votre image. La déco et les meubles que vous choisirez pourront certainement influencer le sentiment d’appartenance que vous aurez à chaque fois que vous arriverez après une journée à l’extérieur.

Feel ton proprio. Veux veux pas, tu vis chez lui. Évidement la Régie te protège et te soutient, mais si ton proprio est capable de comprendre que pour toi, c’est important un bain pas bloqué, il te fera pas vivre dans une situation poche parce que pour lui ce n’est pas important. Il y a des proprios avec le coeur à la bonne place (comme les miens thank God!) et il y a ceux qui veulent avoir le revenu, mais pas les responsabilités qui viennent avec.

Choisir les membres de notre entourage qui nous aiderons à passer au travers de ce moment chargé en émotions peut aussi être une tâche difficile. C’est physiquement impossible de déménager un frigo seule, mais c’est presqu’impensable de se fier sur quelqu’un pour déménager 143 boîtes. Des personnes fiables, ça se compte sur une main. Heureusement, dans une boîte de pizza, il y a plusieurs pointes. L’important, c’est de se respecter et prendre le temps de faire les choses comme on les veut. Après tout, c’est ton chez toi ! Faque si ta mom pense que les bols à céréales ça va à gauche du levier, et toi non, ben impose toi. Ta maison, tes choix, ton bonheur. 

Crédit : Pixabay

L’an passé à pareille date, je me préparais à changer. À faire un move pour moi, pour que mon esprit arrête d’associer des murs qui représentaient plus à l’adulte que j’essayais de devenir. Je me suis retrouvé assise sur mon nouveau comptoir à contempler la pièce vide et je me disais que c’était une belle toile blanche que je m’offrais. Un beau nouveau départ avec la possibilité de tourner la page d’un livre qui m’a fait avancer, oui, mais tellement souffrir. 

L’endroit où on vit, contribue à 100% à notre santé mentale, pensez à vous!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire