Art de vivre

[Art de vivre] Sources de réconfort

Il y a de ces moments de la vie qui sont moins heureux que d’autres. On a besoin de mettre notre cerveau à off parce que ça spin vite. On est épuisé, mais on est resté assis toute la journée. C’est là que les sources de réconfort deviennent si importantes. Je ne parle pas ici d’un verre de lait, même si c’est ce que leur slogan laisse croire. Malgré que, pourquoi pas! La crème glacée Ben & Jerry’s au fudge et morceaux de biscuits m’a déjà aidé à passer au travers une soirée… Oui, enfiler une coupe de bières aussi. Par contre, manger ou boire ses émotions a ses limites de réconfort. 

Pour ma part, dans ces moments moins heureux de la vie, j’ai développé mes petits trucs qui me permettent de rire, d’entrer dans un état mental confortable qui me fait croire que oui, ça va bien aller.

1 – Écouter des séries, aller au cinéma

Source : staragora.com

Source : staragora.com

Je suis une grande fan de la série Friends. J’ai sûrement vu chaque épisode 10 fois, et je rirai encore autant si je les écoute pour une onzième fois. Excellent pour se vider l’esprit avant d’aller dormir. L’épisode où Ross se fait faire un blanchiment de dents ou la fois où Rachel cuisine le repas du Thanksgiving sont juste beaucoup trop drôles. Les fans de Friends doivent comprendre ce à quoi je fais référence. Il y aussi les Sex and the City et Un gars une fille qui m’apportent leur lot de réconfort.

Et que dire du cinéma. Pour moi, c’est comme partir en voyage pendant deux heures. ATTENTION. N’allez pas voir un film d’amour qui finit mal si vous êtes en peine d’amour, ça risque d’être moins réconfortant que prévu…

2 – Le yoga et respirer

Je tire un grand bénéfice d’une séance de yoga. C’est zen. Ça me permet de me concentrer sur ma respiration et mes mouvements. Une détente pour l’esprit, un bon exercice pour le corps. Namasté.

Source : mindbodygreen.com

Source : mindbodygreen.com

3 – La course à pied + la musique

Même si la fatigue me donne parfois l’impression que je ne pourrai pas faire 300 mètres sans m’effondrer, j’essaie de sortir courir quand même. Je ne fais pas les plus longues distances au monde dans ces moments-là, mais je m’efforce d’en faire un minimum. Et je reviens toujours dans mon chez-moi en me disant que c’est la meilleure chose que j’ai faite dans ma journée. Il y a même des solutions qui émergent dans ma tête quand je cours.  C’est vous dire à quel point ça peut être bénéfique et réconfortant.

Et courir ne serait pas pareil pour moi sans ma musique. J’ai ma playlist de course et même que, parfois, je l’écoute assise chez moi dans mon salon pour me mettre dans un état mental de course et me sentir mieux. Et ça marche!

4 – Les gens qu’on aime

Il paraît que les gens qui ont un réseau social riche sont moins susceptibles d’être malades.

Je suis chanceuse, je suis entourée d’une famille et d’amis exceptionnels. Encore faut-il savoir aller vers eux pour trouver du réconfort. Et parfois, c’est pas tous les amis qui sont réconfortants et c’est correct. 

Trouvez vos amis qui sont pour vous comme un bon verre de lait et appelez-les quand vous souhaitez vous changer les idées. Ça fait un bien fou.

Surtout, entretenez vos amitiés. Même dans les moments heureux.

5 – Parler 

Tout ce qui est énuméré ci-haut permet de se changer les idées. Ce qui est extraordinaire, oui. Reste que, je pense profondément qu’il faut être capable de parler de son inconfort pour retrouver le réconfort. Parfois, ce n’est pas facile, mais ça finit toujours par aider au final.

Et vous, quelles sont vos sources de réconfort?

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire