Art de vivre, Général

[Art de vivre] «Vivre» la bouette du printemps

C’était le printemps 2007. J’avais 27 ans et ça faisait 2 ans que j’avais arrêté de fumer. Malheureusement, comme beaucoup d’autres, j’avais compensé mon manque de nicotine par des grignotines. Et ce qui devait arriver, arriva.  Bordel, j’avais pris du poids!!! Sans m’en rendre vraiment compte, la prise de poids avait été plutôt rapide, ce que mon corps n’a pas du tout apprécié. Du jour au lendemain je me suis mise à faire de la haute pression. Peu inquiétant au départ, mais le mot d’ordre était le suivant : coupe le sel ma fille, pis bouge tes fesses! J’ai recommencé les cours de danse et j’ai découvert ma passion pour la cuisine afin de mieux m’alimenter. J’ai alors reperdu du poids… près de 20 livres et j’en étais très fière. Malgré tout, mon cœur ne semblait pas soutenir ces mouvements de yoyo dans mon système. J’me suis mise à avoir des malaises, à faire de l’arythmie, des montées de pression soudaines. S’entreprend alors une suite de tests : électrocardiogrammes, test d’effort au tapis roulant, holter pendant 24h, échographie cardiaque. Merde… j’avais 27 ans!!!!  Je m’en voulais de ne pas avoir pris soin de ma santé, mais je comprenais que la vie m’envoyait un message très clair. Ça m’a donné une sacrée claque au visage.

Source : memegenerator.net

Source : memegenerator.net

À partir de ce moment-là, j’me suis mise à tout voir différemment. J’ai découvert ce qu’était l’émerveillement et le vrai sens de Carpe Diem.  Je voyais tout d’un œil nouveau, comme si ma vie venait tout juste de commencer, emportée par une rage de vivre incroyable. Je savourais le printemps comme jamais. Je marchais dans la forêt, je respirais les bonnes odeurs de la nature. En mettant le pied dans la boue, j’ai commencé à chiâler. Puis en quelques secondes, je me suis mise à rire… Ça fait quoi d’avoir les pieds pleins de bouette? J’ai alors fait un autre pas dans la boue, puis un autre… puis un autre. Et je me suis rendue compte que y’avait rien de plus agréable que de s’en foutre. J’étais en vie, c’est tout ce qui m’importait à présent. Je m’émerveillais devant la beauté du vert qui teintait doucement les arbres. L’air était pur et bon. Au diable la bouette, ça se lave des souliers!!!

Source : eveil-et-nature.com

Source : eveil-et-nature.com

Ce printemps-là, la vie me semblait soudain plus merveilleuse que jamais. J’accueillais cette magnifique saison avec un cœur d’enfant.  Cette saison qui me rappelle à quel point je jubilais de voir un carré de gazon à côté de la neige qui fond. Cette saison durant laquelle je sortais mes «sporto» (vous savez ces espèces de souliers de pluie vraiment laids au bout arrondi qu’on portait à la petite école? Y’en avait de toutes les couleurs. Probablement l’ancêtre des crocs d’aujourd’hui.) Mais bref, c’est ainsi chaussée qu’on jouait à l’élastique ou à la corde à danser, alors que le soleil se montrait de plus en plus réconfortant. Et c’est aussi les souliers à talons hauts de ma mère, que j’enfilais avec une joie démesurée à l’idée d’entendre le clac-clac qu’ils faisaient sur l’asphalte encore mouillé. C’est les bonnes odeurs qui reviennent. Celle du caca de chien qui dégèle, vraiment dégueulasse, mais qui nous rappelle que le printemps est arrivé. L’odeur des vers de terre après la pluie, celles des BBQ qui embaument les quartiers et bientôt celle du gazon fraîchement coupé.

Les fameux Sporto - Source : etsy.com

Les fameux Sporto – Source : etsy.com

C’est la saison où tout renaît! Où la vie prend tout son sens… Où on se prépare à accueillir nos premières marques de bronzage, où les grosses bottes de neige feront place aux souliers, où nos papilles se délecteront de la première crème glacée. C’est la saison des amours. Où les gars commencent à loucher et les filles à se raser. C’est la saison des décolletés, des robes légères qui se défroissent au vent, des veuves de golf et des terrasses bondées. C’est la saison des sourires qui nous réchauffent le cœur, où le ciel passe du gris au bleu, où les gens semblent sortir de leur grotte avec leurs lunettes de soleil, où les rues foisonnent d’enfants qui rient. C’est la saison du bonheur, la saison de la vie!

En terminant, faites de votre vie un éternel printemps! Fermez les yeux en léchant votre première glace. Laissez-vous enivrer par tout ce que le monde a à vous offrir! Rappelez-vous que nous ne sommes pas sur terre simplement pour travailler et payer des comptes. Il y a tant de merveilles à découvrir, tant de moments qu’on voudrait figer dans le temps. Il faut en apprécier chaque seconde, chaque instant… Il ne faut pas laisser ces moments vous échapper car au bout de la route, vous n’aurez pas profité du charme des saisons et des trésors d’émotion qu’elles peuvent nous faire ressentir. La vie est si belle…

Et si vous avez envie de sauter à pieds joint dans un trou d’eau. Faites-le!!!

Ça sèche vite de l’eau.

Source : vi.sualize.us

Source : vi.sualize.us

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Histoire de filles] W & M présente son équipe: Blanche-Neige et les 7 facettes | Web et Mascara 17 mai 2016 a 13 h 01 min

    […] peu! Et d’un autre côté, toute l’imagerie avec la pomme empoisonnée, croquer dans la pomme, saisir le jour… c’est tout moi ça. Afin de me présenter, j’ai choisi de me dévoiler en vous […]

  • Laisser un commentaire