Mode & Beauté

[Beauté] Top 5 de mes fails beauté (Partie 1 de 2)

On voudrait bien avoir l’air d’une publicité de Sephora 24/7, mais ça ne fonctionne pas toujours. On voudrait bien maîtriser si bien l’art du maquillage qu’un représentant MAC nous téléphonerait pour nous supplier d’être leur prochaine égérie mais ça ne fonctionne pas tout le temps. Laquelle d’entre vous n’a jamais commis une gaffe make-up qui la fait encore sourire (ou rougir) aujourd’hui ? Voici, juste pour vous, le top 5 de mes plus beaux (plus laids, en fait) fails beauté.

 

1) LA JOURNÉE OÙ J’AI DÉCIDÉ QUE LE ROUGE C’ÉTAIT HOT. BEAUCOUP  TROP HOT.

Je l’avoue, j’ai toujours trouvé que les starlettes du vieux Hollywood avait un petit quelque chose. Sauf que bien avant de courir les friperies vintage et bien avant de m’essayer à faire des petites vagues bien coquettes dans mes cheveux que j’aurais préalablement rangés d’un seul côté, j’ai décidé de tester la fameuse bouche icône du cinéma et des femmes fatales.

 

C’était bien avant que Taylor Swift ne remette le rouge à l’honneur avec son daily look et son album Red. J’avais dix-sept ans. Je ne connaissais pas alors, toutes les bases, règles d’or et points d’honneur du maquillage. L’équation dix-sept ans + rouge à lèvres rouge pétant s’est donc résolue ainsi :

 

1)   Mal appliqué (le rouge ne pardonne pas et chaque mini geste de trop risque fort de donner à votre zone en T des airs de bloc-notes Crayola pour bambins d’âge préscolaire).

2)   Mal choisi (gardez en mémoire vos cours d’art visuel parce qu’une fois devant un présentoir bien garni, vous aurez tôt fait de vous apercevoir qu’il existe plusieurs sortes de rouge. Du bleuté en passant par le corail sans oublier ceux qui tirent davantage vers l’orange, sachez choisir un rouge à lèvres qui mettra en valeur votre teint. Bien que presque tout leur soient permis, les teints clairs gagnent à se tourner vers des teintes plus orangées pour un effet lumineux. Les teints mats éviteront les teintes plus foncées ou bleutées mais pourront oser le vrai rouge rouge. Les peaux noires sont les chanceuses à qui le rouge à lèvres violacé comme celui que j’aurais tellement voulu porter à dix-sept ans convient le mieux.

3)   Filant

Retour sur mes dix-sept ans. 7h45, rouge à lèvres impec’, même si la couleur était totalement inadaptée à ma carnation. 8h05, j’avais l’air d’une héroïne de livre de vampires. Comment aurais-je pu éviter que mon rouge à lèvres ne file ?

1)   Le truc qui fait vieux glamour, c’est de poudrer son rouge à lèvres. C’est cependant une astuce inutile pour celles qui recherchent un effet glossy.

2)   Pour celles qui n’ont pas été terrorisées par les vieilles dames qui ont la main lourde sur le crayon à lèvres, sachez que ce geste beauté est une bonne option pour prolonger un peu la durée de vie du rouge à lèvres.

3)   VRAI ou FAUX ? Le baume à lèvres permet de maximiser la tenue du rouge à lèvres. Vrai ET faux. Si la teinte tiendra plus difficilement sur des lèvres sèches, la couleur aura tendance à filer sur des lèvres trop hydratées. C’est pourquoi il est recommandé de mordre dans un papier mouchoir quelques secondes après l’application de votre soin hydratant, juste avant l’étape rouge à lèvres. On garde ainsi l’hydratation tout en supprimant toute trace de gras excédentaire.

2) LA FOIS OÙ LE PROF A OUVERT LA FENÊTRE POUR MOI

J’ai commencé à porter du fond de teint assez tard et, par conséquent, du fard à joues un peu plus tard. Bien qu’il puisse apporter une touche punchy au maquillage et assurer un effet bonne mine en un tournemain, il faut tout d’abord savoir maîtriser la bête qui sommeille dans son boîtier de plastique.

 

J’aurais du apprendre à choisir ma couleur.

-As-tu chaud, Sabrina ? m’a demandé quatre fois mon prof de scénarisation avant d’aller ouvrir la fenêtre pour moi… en raison de mes pommettes faussement trop rougies par la poudre.

 

Les peaux claires seront davantage mises en valeur par des teintes de beige irisé ou de rosé. Le rosé conviendra également aux teins plus mats. Les teints plus foncés pourront se tourner vers des couleurs plus abricot ou brunes tandis que les peaux noires seront sublimées par des teintes cuivrées ou prune.

 

Mes petites joues poudrées de l'époque et moi.

 

3) RECHERCHÉS : SOURCILS

Avant de commencer à ronger mes ongles (puis d’arrêter afin de pouvoir m’adonner de façon très maladroite au Nail Art), j’avais, en période de stress, la TRÈS mauvaise et TRÈS bizarre manie d’arracher mes sourcils. Pas tous ! Juste deux ou trois. Pas tous… jusqu’à ce qu’arrive un examen qui valait pour plus de la moitié de ma session et que mes sourcils soient plus fins que la taille de Twiggy dans ses années de gloire. Une fois le moment de panique passé, je me suis métamorphosée en réparatrice de sourcils brisés, en tricoteuse de sourcils troués. Un fard à sourcils (drôle de petite bête qui m’a été conseillée par la cosméticienne à la suite de mon alerte générale au sourcil trop clairsemé) peut généralement permettre de rectifier le tir. Le crayon à sourcils, avec lequel on redessine légèrement la ligne de sourcils avec de petits traits en diagonale peut également être d’un grand secours à condition de bien estomper le tout par la suite.

Restez à l’affût des nouveautés de Web et Mascara pour connaître la suite de ce top 5 de mes plus grands fails beauté. Vous en apprendrez tout sur la relation compliquée que j’entretiens avec le Nail Art en plus de connaître mon produit-étoile et mon produit-poubelle !  À suivre bientôt sur Web et Mascara !

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire