Histoire de filles

Ça change pas une vie, sauf que…

Moi, je suis une vraie fifille.

Je pourrais mettre une banque en faillite à force de magasiner, je pourrais donner un cours à l’université sur ma prochaine tête et je rêve toujours d’avoir un jour la garde-robe d’Alicia Silverstone dans Clueless.  Et comme ce n’est jamais assez, je me suis même trouvé un emploi dans le domaine pour être bien certaine d’avoir une note parfaite dans le cours Jupons 101.

Quand on tombe enceinte, tout le monde nous dit toujours : tu vas voir, un enfant, ça change une vie! Ce à quoi on répond : oui, oui, j’imagine… NON! On n’imagine pas! On ne peut pas imaginer, du moins,  pas jusqu’à quel point.

Je me souviens des matins où je passais quarante minutes à essayer de nouvelles coiffures question de faire changement; raides, bouclés, chignon, ou, tiens! pourquoi pas une tresse!   Il y a eu aussi toutes ces soirées à appliquer du vernis à ongles devant la télé avec un verre de vin, des véritables séances de thérapie.  Et puis, ma chambre qui, tous les matins, devenait un véritable champ de bataille avec une garde-robe sens dessus dessous et des tiroirs débordant d’accessoires afin que je puisse dénicher LA tenue parfaite même pour une simple journée au boulot.   Mon armée de chaussures et de bottes, toujours au garde-à-vous, m’attendaient à l’entrée, toujours prêtes à se porter volontaires pour une mission spéciale.

Mais, depuis déjà 14 mois, ma fille a fait son apparition dans ma vie et mon nouvel horaire est bien différent de celui d’avant.  Je pense d’ailleurs m’inscrire à un marathon pour ceux qui se préparent le plus rapidement le matin!  Aujourd’hui, ma brosse à cheveux gît tristement sous la poussière et ma tête arbore, bien malgré moi, un look grunge.  J’abuse des soins fortifiants pour cheveux depuis que Lily s’y agrippe pour éviter de tomber. J’ai boycotté le smokey-eye  pour devenir BFF avec mon cache-cerne!  Je me suis également résignée à adopter la bave et les miettes de biscuits comme accessoires de l’heure et l’agencement des vêtements n’existe plus dans ma réalité.  Vivement le noir qui se marie avec toutes les couleurs!

Bon d’accord, j’exagère un peu!

Mais malgré tout cela, vous savez quoi? Jamais je ne retournerais en arrière.  Un seul câlin de Lily vaut mieux que toutes les garde-robes du monde, qu’une carte de crédit sans limites ou même qu’une équipe de professionnels entièrement dédiée à me bichonner.  De toute façon, d’ici 10 ans, elle deviendra peut-être comme sa maman et comme le proverbe le dit si bien, plus on est de fifilles, plus on rit!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Valerie Ricard 13 décembre 2011 a 14 h 03 min

    Wow, j’adore…!!! C’est ben trop mignon!

  • Répondre Fancy Annie 13 décembre 2011 a 14 h 42 min

    Très bon billet! une belle plume, sans prétention et vraie! Beaucoup de femme vont se reconnaître la dedans…Bravo!

  • Répondre Geneviève Carrier 14 décembre 2011 a 9 h 55 min

    LOL! J’adooore!! Bébé qui nous fait le coup des cheveux, c’est tout un sacrifice! Et je t’aiderai volontiers à lancer la nouvelle tendance de texture de vêtements “miettes de bouffe collées”!!
    Très bon billet!

  • Répondre MIMI 14 décembre 2011 a 13 h 29 min

    c’est la réalitée de toute bonne mère. HI HI Hi

  • Laisser un commentaire