Cinéma

[Cinéma] The Hunger Games: Catching Fire

Dans un cinéma plein à craquer, je suis allée voir un film que j’attendais depuis longtemps : Hunger Games: Catching Fire

catching-fire-movie-posterJ’avais hâte. Tellement, tellement, tellement hâte. J’ai CAPOTÉ sur le premier alors j’étais plus qu’heureuse de voir le deuxième. Et je n’ai pas été déçue. 

Premièrement, faisons un court résumé de «c’est quoi Hunger Games», d’un coup que vous vivez dans une grotte. 

Dans un futur pas si lointain, le monde est divisé en 12 districts géré par le Capitole (les riches, les élus, la haute société, appelez ça comme vous voulez!). Chaque année a lieu l’événement télévisé les Hunger Games. Chaque district doit envoyer 2 «tributes» (un garçon et une fille), tiré au sort entre les jeunes âgés de 12 à 18 ans. Ces 24 «tributes» sont ensuite envoyé dans une arène (qui recréé artificiellement un univers, par exemple une forêt) où ils doivent s’entre-tuer. 

Lorsque Prime, la petite soeur de Katniss, est pigée, cette dernière se porte volontaire pour prendre la place de sa cadette. Elle découvre les dessous des Hunger Games, la préparation avant d’entrer dans le jeu, le glamour avant le sanglant. Très habile à manier l’arc à flèche, Katniss s’allie à Peeta, le garçon du district 12 et suit les conseils de son mentor, Haymitch, gagnant d’une édition précédente des Hunger Games. Peeta et Katniss, à la suite des suggestions d’Haymitch, développent une histoire d’amour «pour le show». Finalement, chose jamais vue auparavant, ils deviennent le couple vainqueur des 74e Hunger Games.  

Dans Catching Fire, on reprend où on a laissé les héros : Katniss et Peeta sont de retour dans le district 12, loin des caméras. Ils se parlent à peine. La vie continue, mais Katniss a des flashback de son passé dans le jeu. Le président Snowden craint que Katniss ait défié l’autorité du Capitole et qu’elle encourage la rébellion dans les districts. Peeta et elle doivent faire «la tournée des vainqueurs» dans les différents districts et reprendre leur «histoire d’amour» pour la caméra. Lors des 75e Hunger Games, une nouvelle «twist» est amenée : les «tributes» seront choisis parmi les vainqueurs des éditions passées. Peete et Katniss, après seulement un an de répit, doivent retourner dans le jeu. Mais…(et je n’en dis pas plus, je ne veux pas brûler de punch!).

Je dois avouer que même si j’avais très hâte de voir le film, j’avais un peu peur. Souvent, les suites sont moins bonnes que le premier. Mais ici, bonne nouvelle! Catching Fire est aussi bon que Hunger Games! On retrouve avec plaisir les personnages (et on en découvre des nouveaux). Encore une fois, les costumes et les décors sont FOUS (surtout les habits des gens du Capitole, pour qui j’ai un petit faible. Ils sont tellement excentriques!). L’histoire est également bien amenée. On comprend vite et bien le post-Hunger Games et l’effet que ça fait de devoir y retourner. the-hunger-games-catching-fire-international-trailer-header

On pleure et on rit. Un peu violent par moment, mais pas trop. On déteste les «peacekeeper», on prend les gens des districts en pitié et (surtout!!!) on aime le casting!

Jennifer Lawrence est magnifiquement bonne en Katniss. Lenny Kravitz (oui oui, il a un rôle là-dedans!) est aussi très bon (même s’il n’est pas très présent). Mon préféré reste César Flickerman, interprété par Stanley Tucci. Il est tellement bon dans son rôle d’interviewer des Hunger Games! Sans oublier les performances de Josh Hutcherson (Peeta), Sam Claflin (Finney) et Jena Malone (Johana).

catching-fire1Encore une fois, c’est original et bien fait. Ça aurait pu être répétitif (compte tenu qu’ils retournent pour une deuxième fois dans le jeu), mais pas du tout! Les créateurs ont su éviter les pièges afin de faire deux films bien distincts. L’univers reste le même, mais avec une coche de plus. 

Vraiment, si vous avez aimé le premier, vous allez adorer Catching Fire.

Et si vous n’avez pas vu le premier encore…vous attendez quoi?!

 Hunger Games: Catching Fire présentement au cinéma

 

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire