Cinéma, Culture, Sorties, Voyage

[Cinéma] Wild

Pour lire ce billet, je vous suggère de faire jouer en trame de fond cette chanson de Simon & Garfunkel : El Condor Pasa.

Pourquoi? Parce que Cheryl Strayed, c’est cette chanson-là qu’elle fredonne sans cesse en parcourant la Pacific Crest Trail et en faisant le ménage de sa vie.

C’est ça, le film Wild. La vraie histoire d’une femme qui a mis sa vie sur pause pour partir à l’aventure. Une femme qui ne l’a pas eu facile. Une femme qui ne se l’est pas donné facile non plus. Une femme qui n’est pas ferrée pour 2 cents en camping et en longue randonnée, mais qui part tout de même trois mois en expédition à la quête de soi-même. Une femme courageuse.

Je me suis rapidement attachée à cette femme, interprétée brillamment par Reese Whitherspoon. Elle m’a fait verser une pis deux pis trois larmes tout au long du film. Et je me disais : « Mon Dieu, je suis donc bien sensible à ce qu’elle vit. Je dois être fatiguée. » Et quand j’ai réalisé que mon amie à côté de moi versait elle aussi une pis deux pis trois larmes, je me suis dit : « Ben coudonc! Ça doit être touchant pour vrai toute cette histoire. »

Je vous dis, je m’inquiétais pour Cheryl. Il n’y a pas grands femmes qui font la Pacific Crest Trail, mes amis. Ça rend nerveuse par moments, ça fâche aussi à d’autres, parce qu’il y a de la neige ou parce que Cheryl perd ses bottes. Pis d’autres fois, je vous dis, ça fait verser une pis deux pis trois larmes.

Réalisé par Jean-Marc Vallée, ce film est rempli de paysages à couper le souffle, d’émotions et de réflexions profondes sur la vie.

Pas facile de traverser la Pacific Crest Trail, pas facile de traverser certains bouts de la vie, mais certainement possible d’apprendre quelque chose de ces expériences et de se relever plus fort.

Un film inspirant. Faites-vite si vous souhaitez le voir sur grand écran, ça fait un bout qu’il est au cinéma. 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire