Cinéma, Culture

[Cinéma] X-Men : days of future past (v.f. X-Men : jours d’un avenir passé)

x-men-days-of-future-past_139572242400Je dois avouer que ça faisait un bout que j’avais hâte (genre vraiment, vraiment, vraiment, VRAIMENT hâte) que le film de X-Men sorte. Je ne m’en pouvais plus! J’avais vu toutes les bandes-annonces,  plusieurs fois. Dès que la pub passait à la télé, j’étais figée, je la regardais du début à la fin, et surtout parle-moi pas! Alors, tsé, j’avais hâte.

Et enfin, le 23 mai dernier, le film est sorti. Évidemment, je me suis garochée au cinéma, pop corn, liqueur géante et enweille dans la file d’attente. Parce que oui, je n’étais pas la seule qui ne s’en pouvait pu d’avoir hâte. On était au moins 60 000 en ligne. Ok, j’exagère un peu. Mettons 40. Mais pareil.

Avant d’en parler, je veux juste vous rassurer tout de suite : je ne vendrai pas de punch. Parce que je déteste ceux qui vont ça. Et je ne veux pas que vous me détestiez. Bref.

Ok, alors, pour les non-initiés, voici un petit résumé de l’histoire (pas des X-Men en général là, mais du film).

Dans un futur proche, les mutants et les humains ont été décimés par les Sentinelles, des tops robots capables de copier les pouvoirs des mutants. Seuls quelques mutants (dont Kitty Pride) résistent encore. Le Professeur X et Magneto décident d’envoyer Logan dans le passé afin d’empêcher le meurtre de Bolivar Trask, scientifique américain responsable du programme d’armement, dont la mort déclenchera le programme des Sentinelles. Wolverine arrive donc en 1973 afin de convaincre les jeunes Charles Xavier et Erik Lehnsherr de stopper Mystique dans sa mission, tâche qu’ils devront accomplir avec l’aide de Beast et de Quicksilver.

x-men-days-of-future-past-castMaintenant, arrivons au point chaud : est-ce que c’est bon ce film? Oui. Oui. Oui. Oui fois mille. Je sais que je suis déjà vendue d’avance. Les X-Men, c’est MON truc. J’ai vu tous les films. Mille fois minimum. Je pense même que je fais partie des 3 personnes qui ont aimé Wolverine. Mais là, je n’ai pas été déçue. Je pensais que X-Men first class serait indétrônable. Je me trompais. 

Je dis rarement ça dans la vie, parce que je trouve que ça coûte trop cher le cinéma, mais ça, c’est un film qui vaut la peine d’économiser 2 semaines pour aller le voir. Sur écran géant, c’est encore plus impressionnant. 

L’histoire est bien construite. Même si on avait pu facilement s’y perdre avec le futur et le passé et le mélange des deux, ce n’est pas le cas. On est vraiment pris par la main et amené là où il faut. Pas de confusion possible. 

Souvent, dans les films de superhéros, les dialogues sont les points faibles (je vous l’accorde, je n’ai pas aimé le film Wolverine pour les textes!). Mais pas ici. Oui, il y a quelques petits moments quétaines. Oui, il y a deux ou trois longueurs où on se dit «Embreille! Je m’en fous de tes sentiments, je veux de l’action!». Mais ce n’est pas assez pour nous faire décrocher. De plus, il y a des touches d’humour qui prouvent que le film, même s’il est «big» ne se prend pas au sérieux. J’ai ri à plusieurs reprises. 

Les effets spéciaux sont à la hauteur, que se soit les batailles entre mutants et Sentinelles ou quand Magneto décide de faire bouger tout le métal de la ville de Washington au grand complet! (ok, c’est pas EXACTEMENT ça qui se passe, mais je ne veux pas rien dire!)  Impressionnant et efficace.

Déjà, avec tout ça, c’est gagnant. Je n’en demandais pas plus. Pourtant, j’en ai eu plus. À cause de quoi? 

Premièrement, la distribution. Wôw! Avez-vous vu les noms qui sont dans ce film? Jennifer Lawrence qui fait une Mystique parfaite. Hugh Jackman qui reprend pour la septième fois le rôle de Wolverine. Ian McKellen et Patrick Stewart interprètent respectivement Magneto et Professeur X dans la version «vieille» tandis que Michael Fassbender et James McAvoy sont les versions «jeunes». Nicholas Hoult joue Beast, tel qu’on l’a vu dans X-Men first class. Pour ne nommer que ces acteurs…

Ils sont bons, ils jouent bien, ils ont compris c’est quoi être un X-Men. Le casting ne pouvait pas être plus parfait.

En plus, dans ce film, il y a des nouveaux venus au sein des mutants. Ben, ils ne sont pas nouveaux genre «Wow! Ils en ont inventé des tout neuf!». Plutôt des mutants qu’on n’avait jamais vu avant, dans les films. Et ça, j’aime toujours ça. Particulièrement la bataille du début entre les Sentinelles et les mutants restants, soit (attention, c’est vraiment nerd tout ça) Blink, Iceberg, Warpath, Bishop et Solar. 

evan-peters-alias-quicksilverCe que j’ai le plus aimé, genre, j’en aurai pris encore et encore et encore de ce personnage, c’est QuickSilver. Il n’est pas beaucoup présent, peut-être 20-30 minutes maximum. Mais quelle présence! Drôle, arrogant, rebelle, en plein contrôle de ses pouvoirs… J’étais déçue de ne pas le revoir plus tard. Une belle présence et une interprétation réussie par Evan Peters (que l’on a pu voir, entre autre, dans American Horror Story)

Bref, si vous aimez déjà les X-Men, vous allez capoter. Si vous aimez les films d’action en général, vous allez aimer ça. Si vous n’êtes pas sûr… Laissez-lui une chance à ce film, au pire, vous serez divertis pendant 2 heures.C’est pas si mal, non? Personnellement, j’ai déjà hâte qu’il sorte en DVD pour l’acheter! 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire