Expositions

[Expositions] Les z’animaux à corps ouvert!

En tant qu’être humain, plusieurs trucs m’impressionnent dans la vie; parmi eux, la science et la biologie. Quoi de mieux alors que de vivre les deux en même temps?

Ma face et des affiches,

Ma face et des affiches.

C’est ainsi que par un bel après-midi brumeux, je me suis rendue en solo dans le charmant Vieux-Port de Montréal pour y visiter l’exposition Body Worlds : Animaux à corps ouvert au Centre des Sciences de Montréal.

(J’étais supposée y aller avec Maïté, mais comme le délai entre le début de la grève et certains changements dans nos vies ont été un peu longs, nous y avons été à deux semaines d’intervalle. Cet article sera écrit au ‘je’ pour simplifier le tout, mais j’y ajouterai les commentaires de ma collègue au fur et à mesure.)

Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce que c’est, c’est une exposition présentant les corps ‘à découvert’ d’environ 50 animaux. Quand je dis ‘à découvert’, je veux dire en fait que nous y voyons des animaux pas de peau, genre des cadavres, mais plastinés.

(Alors pour les âmes sensibles, ne poursuivez pas cet article,
vous allez certainement y croiser des photos des dits spécimens.
)

Vous souvenez-vous, il y a quelques années, de l’exposition controversée de Gunther Von Hagens, qui s’appelait simplement Body Worlds et qui présentait quelques dizaines de corps humain plastinés? Eh bien, Body Worlds : Animaux à corps ouvert est de sa création aussi (en collaboration avec la Dre Angelina Whalley).

Pour ceux qui ne connaissent pas le procédé de plastination, il s’agit d’une méthode inventée en 1977 par le docteur Von Hagens qui consiste (en gros) à remplacer les fluides corporels et graisses d’un corps ou d’une partie du corps (d’un cadavre) par de la résine époxy ou du silicone de caoutchouc, permettant ainsi de conserver indéfiniment un corps et sa structure biologique. À titre d’information, la plastination totale d’un seul corps humain prend près de 1500 heures et s’étend sur environ un an.

Ce procédé largement critiqué ET louangé nous permet maintenant de voir des corps humains et animaux comme nous ne les avons jamais vus.

Quelques spécimens: chameau, agneau, caribou, girafe.

Quelques spécimens : chameau, agneau, caribou, girafe.

Parlons de l’expo des z’animaux pas de peau maintenant : je vous rassure tout de suite, aucun animal n’a été blessé ou tué pour réaliser cette exposition. La coopération de divers programmes vétérinaires, zoos et groupes de défenses des animaux a permis de collecter les magnifiques spécimens présents à l’exposition. Les corps et squelettes humains (car oui, on en retrouve quelques uns, à titre de comparaison) sont quant à eux en provenance du programme de don de corps de l’Institut de plastination du Dr Von Hagens.

Je vous le dis tout de suite : nous avons toutes les deux adoré l’exposition. C’est tout simplement un joyau de la science.

On retrouve des animaux de toutes sortes (mer, terre, air) et sous toutes les formes (entiers, sans peau, squelettes, disséqués, etc). Donc, si vous allez visiter cette expo, vous allez croiser poissons, requins, pieuvres, calmars, poussins, canards, autruches, chevaux, taureaux, caribous, girafes, agneaux… Et j’en passe! J’vous dis, c’est impressionnant. On y trouve autant des squelettes que des tranches anatomiques que des corps à nu.

la girafe et moi!

la girafe et moi!

J’ai été spécialement impressionnée par le système nerveux du chat (oui oui, genre juste le cerveau et les nerfs), le taureau à nu, le système sanguin du canard, la coupe du dromadaire et évidemment la majestueuse girafe. Non mais, c’parce que juste la cuisse de la girafe est genre grande comme moi!! Maïté, de son côté, a trippé particulièrement sur le taureau «je ne sais pas si vous vous êtes déjà tenu debout à un mètre d’un taureau, mais c’est gros en cibole» et sur le système capillaire de la tête de cheval.

J’y suis allée la semaine, alors j’étais toute seule dans la salle d’exposition (me donnant tout le loisir du monde de scruter mes spécimens favoris aussi longtemps que je le voulais), mais Maïté, elle, y est allée pendant le week-end et m’a résumé son expérience par cette phrase : « la visite de l’expo animaux à corps ouverts c’est surtout beaucoup de locutions pour exprimer la surprise ou l’étonnement (partout dans l’expo on entend des “oh!, ah! Taaabar…)».

Tout cela pour dire que ce genre d’expositions est un cadeau. Vraiment. Dans un monde idéal, chaque enfant et adulte devrait y avoir accès au moins une fois dans sa vie. Diantre, ça devrait faire partie du cursus scolaire!! On y apprend tellement! Chaque spécimen est accompagné d’une fiche descriptive sur l’animal et sur les particularités du spécimen présenté.

Squlettes de caribou, humain, autruche, gazelle, poussins.

Squelettes de caribou, humain, autruche, gazelle, poussins.

Coupes de poisson, agneau et canard.

Coupes de poisson, agneau et canard.

Faire le tour sommairement, ça prend environ une heure. Faire le tour en lisant chaque fiche, en scrutant chaque spécimen et en participant à toutes les activités interactives, ça peut prendre pas mal plus. En bref, une sortie éducative parfaite à faire en famille ou en couple, pourquoi pas! Ensuite, rien ne vous empêche de visiter les autres expositions ou de vous balader dans le Vieux-Port. Puis, hey… ça fait de quoi à faire pendant les vacances.

Pour moi, c’est un must : parole de Paulychinelle! 😉

Et pour ce qui est de Maïté, elle aimerait vous dire ceci : «En tout cas, je sais pas si c’est moi qui est impressionnable et qui trouve que la science est quand même rendue loin en maudit pour me permettre à moi, petit peuple, de jouer avec un actual bras/cœur/morceau humain plastiné ou si c’est vraiment un truc de fou, mais j’ai envie de vous dire bienvenue dans le futur…

Si vous ne l’avez pas encore vue, courez-y, et prenez 30 secondes de temps en temps pour réaliser que ce ne sont pas des répliques d’animaux en caoutchouc, mais bien de vraies bêtes, que vous voyez dans leur plus simple apparat. Ça donne tout un autre sens à l’expression “se mettre à nu”, mettons.»

Oui, bien dit. Je pense pareil!

Alors voilà.

Cheval, chèvre, pouliche et chat.

Cheval, chèvre, pouliche et chat.

 

Exposition
Body Worlds : Animaux à corps ouvert
au Centre des Sciences de Montréal
jusqu’au 12 mars 2017

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire