Culture, Expositions

[Expositions] Parle-moi d’amour

J’ai découvert l’organisme Les Impatients lorsque j’ai couvert le vernissage de l’exposition Marilyn : La renaissance d’une icône, à l’automne dernier, à lire ici si vous l’avez manqué!

C’est ce soir-là que j’avais appris qu’ils offraient des ateliers aux personnes en difficulté et particulièrement aux personnes touchées par certaines maladies mentales. Ces ateliers sont pour eux des moments pour développer leur créativité et ressortir leurs émotions à travers l’art qui leur est ici accessible. Les Impatients est une très belle alternative aux autres méthodes permettant de les aider à aller mieux. Pour certains, c’est la possibilité de ne pas aller dans des centres médicaux et se réjouissent de pouvoir tenter de régler leurs problèmes entre les murs de l’organisme Les Impatients.

 Parle-moi d’amour est une exposition qui se fait depuis 18 ans maintenant. Elle réunit plus de 330 oeuvres : certaines sont le fruit d’Impatients, d’autres sont des dons d’artistes de renom comme Jean Paul Riopelle, Guido Molinari, Marc Séguin, Fernand Leduc, Yannick Pouliot, Valérie Blass et plusieurs autres.

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Je suis donc arrivée mercredi soir dernier lors du vernissage avec une de mes amies pour voir à quoi ressemblait cet événement dont le directeur Frédéric Palardy m’avait parlé lors de mon passage à l’exposition de Marilyn. Au premier étage, nous pouvons déjà admirer une grande quantité d’œuvres qui tapissent les murs. Ce mélange de thèmes, de couleurs, de coups de crayon différents nous émerveille déjà. Parce que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mon amie me pointe du doigts ses coups de cœur et moi les miens. C’est incroyable comment une toile peut venir nous chercher. Certaines, on ne les comprends pas, d’autres nous foudroient et on reste bouche bée devant une telle sensibilité. Au 4étage, on peut admirer d’autres œuvres, dont celle de Yannick Pouliot (voir la chaise ci-dessous), artiste à surveiller. Vous trouverez également à cet étage la boutique où on peut d’ailleurs y trouver le livre dont je vous parlais dans mon article précédent : le recueil de poèmes Mille mots d’amour qui rassemble des textes de plusieurs artistes, d’Impatients, d’écrivains et du public.

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

Source : impatients.ca

Source : impatients.ca

Sous forme d’encan silencieux, le nom de l’artiste et le titre sont associés à l’œuvre mais nous ne savons pas si ce nom est celui d’un Impatient ou d’un artiste de renom. C’est ce qui fait d’ailleurs la beauté de Parle-moi d’amour : Les œuvres des Impatients ont la même place que les autres artistes sur ces murs. La mise commence à 50$ et on peut enchérir par tranche de 25$. J’ai misé sur un tableau, on verra bien! C’est lors de la soirée de clôture du 15 mars qui aura lieu au même endroit qui débute à 17h30 que je saurai si j’emporterai l’œuvre chez nous ou non.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous suggère sincèrement d’aller voir cette 18e édition de l’exposition-encan Parle-moi d’amour.

Crédit photo : Sophie Leduc

Crédit photo : Sophie Leduc

: Édifice de la Chapelle historique du Bon-Pasteur (1er et 4e étage) 100, rue Sherbrooke Est, Montréal

Quand : Du 6 Février au 15 mars 2016

Plus d’infos : Parle-moi d’amour, 18e édition

Si vous ne pouvez vous déplacer mais désirez participer, c’est par ici !

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire