Geekeries

[Geekeries] Carte postale du pays des secrets

« Un secret a toujours la forme d’une oreille » (Jean Cocteau)

 

Ne me demandez pas comment ma prof s’est égarée de son sujet au point de nous parler de ce site Web, mais grâce à sa tergiversation, j’ai découvert un site auquel je suis pas mal accro depuis quelques temps.

 

Frank Warren lors d'une conférence à laquelle j'aurais aimé assister.

Frank Warren lors d’une conférence à laquelle j’aurais aimé assister.

PostSecret, c’est tout d’abord l’idée de Frank Warren. Depuis neuf ans, l’artiste reçoit chaque semaine un nombre imposant de cartes postales criblées de secrets. Chaque dimanche, l’artiste met en ligne 15 à 20 des cartes postales reçues. Rassurez-vous, les expéditeurs sont tenus de révéler leur secret dans l’anonymat le plus complet.

FrankWarrenPostSecret2

 

Frank Warren n’impose pas de règles particulières quant au contenu des secrets. Bien qu’il incite les internautes à transmettre des messages d’espoir, des peurs ou des rêves, Post Secret se révèle être une véritable caverne d’Ali Baba du cœur humain. C’est ainsi qu’on peut retrouver des secrets plus tristes («Je ne t’ai jamais dit que j’avais l’hépatite B») ou des révélations plus comiques ( «Je n’ai jamais avoué aux enfants que c’est moi qui finit toutes les boîtes d’Oreo en cachette depuis huit ans» ).

 

Ce qui était tout d’abord un petit blog en 2004 a pris une envergure magistrale.  Trois ans après le lancement du projet, PostSecret enregistrait déjà plus de 100 millions de clics. Post Secret France, version dans la langue de Molière, fut également mise sur pied en 2007. S’inspirant du modus operandi de Frank Warren, plusieurs projets similaires ont vu le jour entre 2004 et 2007. C’est le cas de Show My Secret, du Confessionnal, de Group Hug,de Very Liberating et de plusieurs blogues Tumblr dont What’s your secret.

secret 1 tumblr

Il est intéressant de remarquer que l’idée de Warren semble avoir été déclinée en plusieurs variantes par la nouvelle génération. Ainsi, Show My Secret publiait des secrets reçus par texto alors que la version originale de PostSecret n’accepte que les révélations reçues par l’intermédiaire du courrier traditionnel. Même façon de faire chez Group Hug, où vous pouviez soumettre votre secret à l’aide d’un formulaire électronique. Sur Not My Secrets, le processus est un peu plus tordu puisque les internautes sont invités à y exposer au grand jour les secrets des autres personnes. La potineuse en moi se régale. Il va sans dire que rien ne permet d’identifier les personnes en question.

 

Si certains de ces sites semblent avoir fermé leurs portes, il n’en demeure pas moins amusant de prendre connaissances des secrets révélés au cours des annéesShow My Secret et Not My Secrets étaient en fonction. Les gens de chez Group Hug semblent, pour leur part, avoir effacé tous les secrets. Respect des expéditeurs oblige ? PostSecret, Very Liberating et What’s your secret sont toujours en fonction, au grand bonheur d’une audience chaque semaine grandissante.

letyouwin

 

Malgré toutes ces imitations,  PostSecret reste le pionnier en la matière, comme en témoigne de nombreuses expositions itinérantes sur le sujet.  Surfant sur la vague de popularité du phénomène, Warren a aussi fait paraître cinq livres sur son projet aux éditions Harper Collins.
Après avoir passé plusieurs matinées à prendre connaissance de secrets provenant des quatre coins de la planète, je me suis demandé comment par quoi pouvait s’expliquer la popularité d’un tel site. Qu’est-ce qui pousse de lecteurs à s’asseoir devant leur ordinateur pour s’immiscer chaque week-end de gens qu’ils ne connaissent ni d’Adam ni d’Ève ?  Et qu’est-ce qui conduisait quelqu’un, quelque part, à écrire quelque chose de jusque-là inavoué sur une carte postale qui se retrouvera peut-être sur un blogue fréquenté par quelques milliards d’internautes ?

 

À la première question, je crois qu’il est possible d’avancer que la curiosité est ce qui nous entraîne sur PostSecret. À en juger par la popularité des téléréalités et par la longue carrière de Michel Jasmin, il semble que le genre humain soit friand de révélations, qu’elles soient choquantes ou émouvantes. Parce que c’est un peu ça, Post Secret. Un mélange entre Loft Story et une entrevue. Je pense aussi que la surprise entre en ligne de compte. Qui peut prévoir les secrets du dimanche suivant? C’est tellement hétéroclite qu’on se croirait parfois dans une vente de garage de secrets. Un truc génial et drôle, puis un laid, triste à en pleurer.

postsecret

 

À ma seconde interrogation, je pense que l’idée de confier un secret de façon anonyme  à quelqu’un de complètement extérieur à la situation permet d’expliquer la quantité astronomique de cartes postales reçues chaque semaine par Warren. Bien sûr, il y a la petite excitation de voir sa carte postale exposée sur le site mais au-delà de ça, c’est libérateur. Le secret a été révélé, qu’il soit drôle ou triste, lourd ou léger, et quelqu’un, quelque part, est peut-être aux prises avec un secret semblable.

C’est accrocheur parce que parfois, on s’y reconnaît, que ce soit drôle ou triste. Qu’il s’agisse d’une hépatite ou d’une fringale secrète et nocturne pour les Oreos.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire