Geekeries

[Geekeries] Profession Sirène : Linden Wolbert ou le phénomène des Real Life Mermaids

Oui, c’est vrai : je trippe encore sur le film Aquamarine à mon âge. C’est d’ailleurs avec une certaine fierté mêlée de gêne que je dois avouer que le film d’Elizabeth Allen m’a conduit à développer une expertise assez phénoménale en matière de sirènes pour quelqu’un qui ne sait même pas nager et qui ne s’y connaissait ni d’Adam ni d’Ève en créatures marines avant de tomber sous le charme candide d’Aquamarine. En garnissant de photos et de textes ce petit dossier appelé Sirènes qui traîne sur mon bureau, je suis tombée sur un bien drôle de phénomène. Une véritable (ou presque) sirène frétillerait dans les eaux de Los Angeles.

Collage Aquamarine

Mermaid Linden; une sirène est née

C’est après avoir travaillé pendant trois ans au Collège Emerson, que Linden Wolbert a décidé qu’un changement professionnel s’imposait.  Elle quitta donc son son poste de directrice de résidence en 2005 pour se tourner vers le métier de sirène.

Montage ariel

‘’Enfant, j’étais intéressée par les films comme Little Mermaid ou Splash’’ a  confié la jeune femme de 32 ans a l’équipe de Yahoo Shine. C’est cependant son amour de l’eau et de la vie marine qui a poussé Mme Wolbert à opérer un tel changement de cap . Nageuse aguerrie et adepte de plongée sous-marine, celle qui se dit désormais davantage inspirée par les documentaires de Cousteau que par les sirènes des productions pour enfants  avoue avoir toujours été attirée par l’eau  parce qu’elle s’y sent confortable.

Colalge LInden 2

Sirène de pied en cap

Ne s’impose pas sirène qui le veut.  Même si Linden Wolbert possédait déjà d’excellentes aptitudes en matière de nage et de plongée sous-marine qui lui permettent de se déplacer sous l’eau sans bombonne d’oxygène a l’instar d’une véritable créature marine, l’essence même de la sirène manquait à l’appel : une queue de poisson.  Sa rencontre avec Allan Holt  sur le plateau de tournage d’un vidéoclip sur lequel  l’artiste en effets spéciaux travaillait marqua un tournant décisif dans la carrière de Mme Wolbert. En effet, Holt lui revint quelques mois plus tard avec une imposante prothèse en forme de queue de poisson artisanale  pesant près de 15 kilos et mesurant deux mètres. Munie d’une arête artificielle et parfaitement hydrodynamique, la queue de fibre de verre et de silicone  est parfaitement adaptée aux activités aquatiques de Mme Wolbert. À ce jour, Linden Wolbert posséderait deux autres queues et deux autres seraient présentement en production. L’une des queues de Wolbert a été confectionnée par la designer Evey Rothstein.

 

Le métier de sirène

Linden Wolbert dit ne pas regretter la décision  professionnelle qu’elle a prise en 2005. Aujourd’hui âgée de 32 ans,  la sirène d’adoption gagne sa vie en participant à des fêtes, à des publicités et à des levées de fonds. Bien qu’elle soit souvent engagée pour faire des apparitions lors de soirées mondaines tenues par des personnalités comme Jessica Alba ou Justin Timberlake, Mme Wolbert avoue préférer les fêtes d’enfants. Une visite sur la chaîne YouTube de Mermaid Linden laisse d’ailleurs croire que les enfants font partie intégrante de son mandat de sirène, puisque celle qui aspire à réaliser des documentaires sur les fonds marins leur dédie une série de  capsules vidéos visant à répondre aux questions des jeunes sur la faune sous-marine et à les sensibiliser à certaines questions environnementales.

 

Collage Linden

Mermaid Linden – une espèce unique ?

Il semblerait que Linden Wolbert ne soit pas la seule a prétendre au titre de sirène. En effet, la Toile regorge de jeunes femmes comme Linden. Il s’agit du phénomène des Real Life Mermaids. Si Mme Wolbert est la plus connue des sirènes professionnelles, d’autres jeunes femmes ayant pour pseudonymes Mermaid Melissa, Mermaid Hannah et Mermaid Eden (qui fut bannie d’une piscine publique pour y avoir pataugé avec sa queue artisanale), exercent elles aussi ce métier pour le moins original.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Julie 29 juillet 2013 a 13 h 31 min

    C’est fou quand même là !
    Excellent article !

    • Répondre Sabrina Veillette 29 juillet 2013 a 17 h 25 min

      Merci pour le beau compliment sur mon travail ! Assez hallucinant, en effet ! Ça laisse pantois. Continuez de suivre Web et Mascara ! 🙂

  • Répondre Maryse 29 juillet 2013 a 16 h 01 min

    J’avoue que je suis complètement bouche bée!

    • Répondre Sabrina Veillette 29 juillet 2013 a 17 h 24 min

      J’ai eu exactement la même réaction que vous lorsque j’ai pris connaissance du phénomène ! C’est capotant. Continuez de suivre Web et Mascara ! 🙂

    Laisser un commentaire