Art de vivre, Histoire de filles

[Histoire de Filles]Les Chroniques d’Une «Presqu’Adulte» : Es-tu mon ami(e)? Oui-non-ptêtre?

Y a pire que les ruptures amoureuses, je trouve, et c’est les ruptures d’amitié. Tsé quand t’as un(e) ami(e) dont tu as déjà été proche, puis qui au lieu de laisser la relation mourir de sa belle mort, va genre rompre? (WTF)trois

Tsé, j’veux dire, c’est normal de perdre des feuilles sur le chemin, ça fait partie de la game. Rester ami proche avec quelqu’un, ça prend du temps à investir, pis de l’énergie. Et des fois, tu manques de gaz après avoir entretenu ton top 5 et tu négliges un peu les autres.

Des fois, ça dérange pas l’ami(e) négligé(e) et il/elle ne se sent pas négligé(e). Vous vous voyez 2-3 fois par année, et ce, depuis presque dix ans, et c’est comme si c’était hier chaque fois. Ça, c’est l’fun en maudit. J’ai un ami comme ça moi. On a été un couple le temps d’un hiver au cégep et depuis, c’est juste resté un très bon ami. Je l’aime au boutte ce gars-là, mais nos horaires concordent jamais. Mais quand on réussit à passer une soirée ensemble, ça n’a pas de prix. (D’ailleurs, il serait temps de le poker lui, j’pense. Ptêtre la semaine prochaine…)

Mais des fois, négliger ton ami(e), ça crée un fossé entre toi et l’ami(e), pis ben cette distance-là finit par faire honneur au dicton «loin des yeux, loin du coeur». Ça arrive. Surtout entre l’adolescence et le passage à l’âge adulte. On vit tellement de trucs importants, de nouvelles étapes; ça creuse souvent des fossés. Quand on commence à dire «Toi pis moi on est tellement pu à la même place» ou «J’te comprends pu». Dans c’temps-là en général, on commence à juste moins se voir, à moins se parler, pis on finit par oublier d’aller liker ses nouvelles photos facebook. Et on est un peu triste parfois, mais on se dit que, maudit, on avait pu rien à se dire, c’était plate.

Y en a qui demandent trop de ton temps.

Y en a qui vieillissent plus vite que d’autres en-dedans.

Y en a qui vivent des affaires que l’autre n’a pas vécu.

Y en a qui avancent super vite comparé à l’autre.

Y en a aussi qui sont bien dans leur bulle et qui ne veulent pas se la faire péter.

Dans les dernières années, j’ai perdu plusieurs amis. Au primaire, d’une année à l’autre, je changeais de groupes d’amis, comme la plupart des enfants. À la fin de mon secondaire, y a des gens à qui je n’ai plus jamais parlé, sans s’en rendre compte. À la fin de mon cégep, j’ai perdu contact avec une couple de personnes, par manque de temps ou à cause de la distance, etc. En changeant de job, même si tu promets de garder contact, ça fonctionne moyen.deux

Ça se faisait toujours un peu naturellement.

Mais dans les deux dernières années, j’ai vécu des ruptures d’amitié assez abruptes. Du genre «Hein, comment ça il m’a deleté de facebook??» ou carrément «Elle m’a dit qu’elle préférait qu’on arrête notre amitié ici, qu’elle ne sait pas quoi me dire, qu’elle a autre chose en tête». Ayoye que c’est intense pour rien.
Faites dont pas ça voyons!

First, y a une option sur facebook qui sert à bloquer les publications de tes amis sur ton feed. Ça réduit ton exposition à ses statuts, mais ça évite les malaises si tu croises cette personne dans un party d’amis communs. Deuxièmement, ‘casser’ avec un(e) ami(e), c’est un move enfantin, genre «t’es pu mon ami!» dans la cour de récré, parce qu’il t’a piqué ton ballon. J’dis pas que c’est pas légitime de dire «J’veux pu jamais te revoir la face» à la fille qui a frenché ton chum dans ton dos. Ça c’t’une bonne raison au contraire. Mais «tu m’intéresses moins qu’avant, j’préfère qu’on soit pu amies»: NON. Franchement. Bref.

J’vous laisse là-dessus.

Ben du love.

Coeur.

ps: les gens sur ces photos ne sont pas nécessairement des ‘ex’ amis , c’était pour le concept 😉unnn

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire