Général

[Histoire de filles]Les Chroniques d’Une-Quoi-Déjà : La renaissance (Partie 3 de 3)

Salut! Voici donc la troisième et dernière partie de mon long billet! Yay!
(Pour lire la partie 1: ici  et pour lire la partie 2: ici )

Donc, comme je vous le racontais :
j’étais heureuse, ça m’a pété dans’ face, j’ai été dans un trou très noir, je me suis relevée, j’ai cheminé et j’ai retrouvé un peu de bonheur quand je suis retombée en amour.

Moi. 24 ans.

Moi. 24 ans.

MonLove, c’est un homme-enfant, mais c’est un être d’une rationalité étonnante qui réussit toujours à me faire rire et me surprendre. À des moments où j’ai eu peur qu’il s’enfuit à toutes jambes à cause de moi, il est resté et il m’a offert tout le soutien et l’aide dont il était capable.
C’est ma famille, mon équipe, mon amoureux et mon meilleur ami.

Je ne croyais plus que c’était possible pour moi de bâtir un futur avec quelqu’un de bien. Mais cet homme-là, il reste solide pour moi, mais il se laisse volontiers soutenir par moi. Nous avons nos mésententes, mais nous communiquons du mieux que nous le pouvons. Alors que dans mes relations passées, tout était fragile et incertain, je trouve en mon couple actuel une certitude que ça va durer longtemps. Nous avons des plans et des rêves communs. Mes amis les plus proches l’adorent. C’est tellement facile avec lui.

Ce qui l’est moins, c’est la vie qui ne manque jamais de me rattraper. L’amour, c’est bien beau, mais ça n’efface pas le reste. Dès le début, j’ai été clair avec MonLove de tout ce que sortir avec moi impliquait; une situation financière terrible, une santé mentale ordinaire, un passé fantôme et beaucoup d’émotivité et d’attentes. Il a dit ok. Mais quand la réalité nous a rattrapés, il a vu mes démons en face et j’ai croulé encore. Dépression, arrêt de travail. Tout le kit. Mais il est resté. Il a même déménagé chez moi pour m’aider. (merci) . Puis, j’ai enfin commencé à travailler en sécurité et lui il a décidé de retourner aux études. On a cheminé ensemble, on a fait des démarches pour améliorer notre vie, j’ai même dû faire faillite.

mannequins.

mannequins.

Et nous voilà aujourd’hui, à l’aube d’un déménagement dans un logement plus grand et de plein de beaux changements, on l’espère. Et c’est là que je réalise que je suis une adulte.

Si sociologiquement, être un adulte renvoie à être un individu émancipé, autonome et autosuffisant, je pense bien que je l’étais même déjà avant d’écrire ma première chronique d’une «presqu’adulte».  Je n’ai peut-être pas encore fini mes études encore, mais j’ai un travail satisfaisant pour l’instant et toutes les responsabilités qui viennent avec. De toute façon, avec le recul, je considère tout ce que j’ai vécu et tout le progrès que j’ai fait; et je suis définitivement très loin de l’enfanceÊtre un adulte, c’est pas juste avoir une maison, une job, un char, des enfants et de boire du vin au souper. C’est un concept flou de nos jours parce qu’on est une génération un peu perdue et confuse, mais je pense qu’on va tous y arriver sans s’en rendre compte. Voilà.

Donc…

Ceci dit!

J’ai décidé que j’allais nommer mes chroniques

LES CHRONIQUES DE PAULYCHINELLE

tout simplement.

Pourquoi Paulychinelle?? Parce que c’est le nom d’artiste que je me suis choisi il y a quelques années de cela. Dans le futur, je compte publier des livres peut-être sous ce nom. Il me représente beaucoup plus qu’on peut le penser et c’est pour cela que je veux l’inclure dans le titre de mes chroniques. Parce que je suis finalement de plus en plus la personne que je voulais être dans la vie.

Et en même temps, cela renvoie à l’expression
un secret de polichinelle,
qui veut dire en gros un secret qui n’est pas vraiment un secret.

Rapport???
………..?????
Je vous en dis plus lors de ma prochaine chronique, la première qui portera ce nouveau nom 🙂

Bien entendu, j’essaierai de vous livrer mes chroniques le plus régulièrement possible, mais vous pouvez aussi lire mes critiques littéraires et certaines couvertures d’événements sur Web et Mascara.

Je vous rappelle que j’ai depuis un bout déjà une page d’artiste ‘officielle’ sur Facebook :
www.facebook.com/Paulychinelle89/

et que vous pouvez me suivre sur Twitter
@Paulychinelle
@WebEtMascara

Un peu plus sereine

Un peu plus sereine

à la prochaine chicane xx

 

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire