Histoire de filles

[Histoires de filles] Les Chroniques de Paulychinelle: My name is… (1sur2)

img_20160918_171238

Ma face de troll d’enfant de 7 ans. (j’sais pas pourquoi la coiffeuse qui m’a fait ça n’est pas en prison)

Certains d’entre vous ne sont pas sans savoir que mon nom de famille est PAUL. Oui, Paul comme le nom de monsieur. Aujourd’hui, je l’assume complètement et je trouve même ça drôle de porter ce nom-là, mais quand j’étais plus jeune, ça m’horrifiait. J’ai même déjà fait une recherche pour savoir si je pouvais changer mon nom de famille. Pourquoi?

Et là, les gens qui ont un prénom/nom hors du commun vont comprendre, pis les gens timides aussi: parce que ça attire l’attention sur moi. C’est simple. Mais c’est terrible. Man, y’a rien de pire quand t’as 8 ans et que le prof suppléant prend les présences en massacrant ton nom. Mmmm… Ouais y a pire; c’est quand tu rentres au secondaire et que la première fois que ton nom est nommé en classe, tout le monde rit.

-prof: CaRrrrôl-Âne Pôl?
-classe: (rires)
-moi qui rougit et lève la main
-prof: est-ce bien ainsi que ça se prononce?
-moi (tout bas): Non.. Carolann Pol.
-prof: comme le nom de gars?
-classe: (rires)
-moi: Oui…
-prof: en deux mots? Carol-E – Ann?
-moi: Oui….

img_20160918_171345

Une ado mal dans sa peau pis toute.


A-Y-O-Y-E.

Tsé quand t’es fraichement ado, mal dans ta peau et stressée, ça part bin mal! 

Parce qu’en plus de porter un nom de famille un peu moins commun que Tremblay, mon prénom qui se prononce Carolann s’écrit en deux mots, avec le E à Carole, pour être certain de faire matante.
(Hey, y’a même des profs qui ont déjà claironné le ”Carrrole” bien haut sans se douter que le Ann venait attaché avec. J’aime bien les Carole dans’ vie, mais en général, elles ont tous en haut de 50 ans.) Parce que bien évidemment, les gens qui lisent et disent mon prénom pour la première fois ne le prononcent jamais (95% du temps je dirais) correctement; ils séparent le Carole du Ann par une bonne demi seconde ce qui donne pour effet d’accentuer la rime entre Carole et Paul. 

… … …

Ouaip.
Pensez-vous que la gang de gars cool ont laissé ça passer sous silence?
BIEN SÛR QUE NOPE.

img_20160918_170750

Non mais chu pas l’ado la plus laide me semble?

Je vous épargne les détails, mais j’ai passé 5 ans de caca à me faire niaiser parce que j’étais gênée et qu’on trouvait mon nom drôle. À 17 ans, j’avais l’estime de soi dans les orteils. Je pensais que j’étais la fille la plus moche et weird au monde. Puis le vent a tourné. L’été avant de rentrer au cégep, j’ai eu ma première job et donc j’ai rencontré plein de nouvelles personnes. Quelle ne fut pas ma surprise de voir dans le regard des autres que je n’étais ni laide ni inintéressante. Pourquoi donc m’avait-on écoeurée tout ce temps-là au point de me faire haïr la vie? Juste parce que je rougissais comme une tomate au soleil? Juste parce que je baissais les yeux et que je ne répondais pas à mes intimidateurs? Je pense que oui.

Et ça a été la révélation de mon existence.
J’ai adopté dès lors une nouvelle attitude face à la situation: l’auto-dérision.

Et là je remarque la longueur de mon blabla alors je vous dis à demain pour la suite.

Sec de même. Fou raide.

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Histoires de filles] Les Chroniques de Paulychinelle: My name is... (2sur2) | Web et Mascara 27 septembre 2016 a 11 h 55 min

    […] je vous le racontais hier dans la première partie de ma chronique (ici), je me suis fait niaiser abusivement pendant tout mon secondaire à cause du nom que je portais, […]

  • Laisser un commentaire