Art de vivre, Histoire de filles

La naissance d’une vie à trois

Noah dans les bras de grand-maman

Le 5 août dernier, ma vie de couple changea.  Elle avait déjà changé le jour où je suis tombée enceinte, mais la notion d’avoir un enfant a été très abstraite jusqu’à temps que notre petit Noah décide de naître et disons-le, de chambouler notre vie pour le mieux!

En tant que futures mamans, on se fait toutes une idée de ce que pourrait être notre accouchement idéal.  C’est bien de visionner ce qui s’en vient, même si c’est très dur, mais dans ce cas-ci « don’t stick to the plan », bref soyez prêtes à toute éventualité.

Mon accouchement, je l’ai vécu comme il est venu : je n’ai pas eu le choix, rien n’a été comme je me l’avais imaginé.  Déception car l’accouchement s’est terminé en césarienne, après avoir fait tout le travail et avoir connu la félicité de la péridurale, dans l’espoir que je verrais naître mon enfant naturellement.  Et très dur sur le cœur d’une maman, car tu as le sentiment sur le moment d’avoir échoué et aussi, tu n’as pas la chance de prendre ton enfant dans tes bras dès les premières minutes de sa vie.

Aussi, dans tous les livres qu’on peut lire sur la grossesse et l’accouchement, rien ne nous prépare ou nous informe sur le séjour à l’hôpital, dans le cas de divers scénarios, par exemple pour un accouchement naturel ou pour une césarienne.  Peut-être difficile car les hôpitaux ont des protocoles qui diffèrent, mais savoir ce qui t’attend à l’hôpital est un plus.  Dans mon cas, j’ai été un peu dépassée par les événements.  Mais au bout du compte, l’important c’est d’avoir un bébé en santé et ce fut le cas.

C’est aussi à ce moment que tu te rends compte comment tu fais une sacrée équipe avec ton amoureux, et nous en étions toute une!  Dès le début du travail, jusqu’à la fin et après, lorsque bébé est là et que tu ne sais pas trop comment t’y prendre, j’ai un copain extraordinaire qui m’a  bien épaulée durant tout le processus.  Petit conseil : essayez de vous faire confiance et posez le plus de questions, aucune question n’est de trop.  À deux, vous êtes plus forts.  Car l’accouchement est une épreuve pour la femme, mais l’est aussi pour votre amoureux.  Il voudra vous aider et vous soulager comme il le peut et il sera très anxieux de vous voir dans cet état.

Autre conseil : essayez aussi de bien vous entourer et ne soyez pas gênées de demander de l’aide, que ce soit votre mère, une sœur ou une amie, de l’aide morale et aussi physique sont les bienvenues et vous rassurent quand cela va moins bien avec bébé.  Une maman en or comme la mienne ne se fera pas prier pour venir prendre soin de son petit-fils.  Et disons-le, les soins prodigués par une grand-maman sont magiques sur un bébé!  Et cela permet de récupérer du sommeil perdu, car sans sommeil adéquat, le niveau de patience est à zéro et on est très irritable.

Et arrêtez, chères futures mères ou celles qui le sont, de vouloir être des supers women.  Le culte de la réussite chez la femme exerce une pression malsaine, que ce soit sur l’accouchement, l’allaitement, la conciliation famille et travail, la performance au boulot, il faut arrêter de se sentir coupable et il faut lâcher prise quand quelque chose ne fonctionne pas, car ceci nous affecte profondément psychologiquement et physiquement.  Et oui mesdames, vous allez pleurer, et c’est normal, car vous aurez les hormones déstabilisées, mais surtout, vous regarderez votre enfant et vous ne pourrez pas imaginer que vous l’avez fait grandir dans votre ventre durant 9 mois.  Votre enfant ne demande pas que vous performiez, tout ce qu’il veut c’est votre amour et sentir la chaleur dans vos bras.

Et c’est l’effet que me fait mon petit Noah.  Cela fait maintenant 1 mois qu’il est parmi nous et je ne me lasse pas de la regarder, de me dire comment il est beau et de m’imaginer ce qu’il sera dans quelques années.  Me dire que mon petit cœur de maman n’a pas fini de se faire du souci pour lui et que je ne pouvais imaginer aimer ce petit être aussi profondément.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire