Histoire de filles, Trucs et astuces

La tempête avant le calme

Vous vous souvenez des marathons de lecture à l’école?  Pour moi, c’est un marathon de planification qui s’annonce dans le prochain mois.  Pourquoi?  Ma famille et moi, on s’envole pour le Mexique dans un mois et, bien sûr, Lily nous accompagne.  Croyez-moi, voyager avec un bébé, ça requiert un baccalauréat en gestion de projet!  Je vous partage mon échéancier comme preuve à l’appui:

Un mois avant le départ

Le visage d’un enfant change beaucoup dans les premières années de sa vie, donc  pour éviter de voir l’avion décoller sous mon nez, je m’assure d’avoir un passeport avec une photo récente.  D’abord, je me reprends à quatre reprises pour remplir le formulaire de renouvellement parce qu’évidemment, je fais toujours une erreur.  Ensuite, je me rends à la pharmacie pour prendre une  nouvelle photo passeport  de Lily, qui fait une crise de vedette en devenir en refusant toute coopération.  Finalement, je monte ma tente de camping au bureau des passeports en attendant qu’on appelle mon numéro.

Trois semaines avant le départ

Je pars dans le but de relaxer tout en prenant du soleil, les orteils bien enfouis dans le sable, et non pour broyer du noir et stresser sous les néons d’un hôpital.  Donc pour éviter cette situation, j’ai prévu le coup.  J’emmène Lily à une clinique santé voyage pour qu’on lui administre son vaccin contre l’hépatite A/B et le médecin me remet une prescription à traîner dans les valises au cas où Lily serait prise d’une fièvre qui ferait compétition au climat du Mexique ou encore que la tourista s’inviterait sournoisement pendant le voyage.  Ça, c’est de la gestion de risque!  

Quatorze dodos (oui, on est rendu aux dodos!)

J’ai fait une liste des choses qu’on aura besoin pendant le voyage et qu’on doit acheter pour Lily.   Premier achat sur la liste: une poussette parapluie parce que j’ai bêtement perdu celle qu’on avait au parc Laurier. En fait, je l’ai oubliée au parc.  Oui… je sais.  Ensuite, elle a besoin d’un chapeau qui la protègera du soleil.  En plein mois de janvier, c’est une mission complexe de trouver cet item.  Je remercie la vie de vivre à l’ère de l’internet!  Dernier achat sur la liste, un lecteur dvd portatif pour passer le film Madagascar, le préféré de Lily, en boucle pendant le vol pour la garder occupée et éviter les crises.

Plus que sept dodos

Le calvaire des valises est arrivé.  Évidemment, je repousse la tâche jusqu’au dernier moment et pour me retrouver à abuser de la laveuse et à envahir toutes les pièces de l’appartement avec le linge qui sèche.  J’ai beau avoir une liste exhaustive de 20 pages de tout ce qu’il faut emmener, mais je sais qu’il est inutile de combattre, je vais oublier un truc.  Les valises terminées, je songe sérieusement à engager des déménageurs, ce serait beaucoup plus simple.  (Encore heureux que le voyage ne soit pas dans les Alpes. Un maillot de bain, ça prend quand même moins d’espace qu’un ensemble de ski!)

La ligne d’arrivée de mon marathon de planification n’est plus très loin maintenant.  C’est en pensant au chaud soleil et à tous les beaux moments à venir que je coure les derniers kilomètres avec le sourire.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire