Art de vivre, Sorties

Le musée Grévin de Montréal ouvre demain !

C’est demain que le Musée Grévin de Montréal ouvrira ses portes au grand public, au 5e étage du Centre Eaton.  Hier soir, médias, invités et quelques personnalités représentées en statue telles que Marie-Mai, Julie Payette et André Philippe Gagnon ont pu visiter en avant-première ce musée qui fait le pari d’élire domicile à Montréal pour longtemps.

Marie-Mai, Mado Lamothe et Véronic Dicaire avec la fausse Céline.

Le musée est de grande qualité.  On y mélange des légendes avec de nouvelles vedettes.  Au total, 120 personnalités ou personnages connus y sont représentés et on a su recréer des univers qui collent bien à chaque personne.  Ce qui est agréable pour le visiteur, c’est qu’il peut toucher les statues, se prendre en photo à leurs côtés ou même leur faire la bise.

Les personnages de cire sont pour la plupart réussis, comme Stéphane Rousseau ou Gilles Vigneault, tandis que d’autres laissent plus perplexes, comme Wayne Gretzky ou de Garou.  Peu importe, car le plaisir de visiter un tel musée est de pouvoir se mesurer à des personnes qui nous sont inaccessibles et se dire: « Wow! Il est bien grand lui! » C’est ce que je me suis exclamée en me postant à côté d’Harrison Ford en Indiana Jones.

Pourriez-vous différencier la vraie de la fausse?

La visite du musée dure environ 1h30.  Elle débute avec un pré-show : les visiteurs sont amenés dans une salle avec des miroirs où sont projetés pendant 6 minutes des images, comme celles de la nature québécoise ou du château de Versailles.  Ces projections créées par la boîte montréalaise Moment Factory sont très belles mais en même temps, j’ai trouvé l’exercice un peu long.  Je comprends que ce moment en début de visite est pour gérer la fluidité de celle-ci.  Alors patience, vous entrerez ensuite dans l’âtre de Grévin.

On débute avec la salle « Paris-Québec », où l’on mélange chanteurs, comédiens et humoristes d’ici et de France.  Vous y verrez le grand Azanavour, l’excentricité de Diane Dufresne mis en parallèle avec celle de Marie-Antoinette, Marie-Mai, un Jean-Pierre Ferland et une Ginette Reno très réussis.  Vous pourrez même faire la bise à Roch Voisine ou au beau Roy Dupuis si cela vous chante.

On poursuit ensuite vers la section « Sport » que j’ai particulièrement aimée : elle fait appel à notre fibre québécoise.  Quoi de mieux qu’une patinoire avec des légendes sportives d’ici telles que Maurice Richard, Guy Lafleur, présent hier soir, ou Patrick Roy.  La statue de Robert Charlebois figure dans cette section et il disait hier: «Elle est exactement comme un miroir, que c’était réjouissant de voir cela, mais angoissant en même temps.»  Également, d’autres grands du sport y étaient représentés, comme Terry Fox, Chantal Petitclerc, Gilles Villeneuve ou Joannie Rochette.

J’ai d’ailleurs demandé à Joannie, présente hier, ce que cela lui faisait d’avoir sa place au Musée avec ces légendes :« C’est vraiment un grand honneur d’avoir ma place ici à Montréal, à la maison, mais aussi d’avoir un grand moment dans ma vie qui est immortalisé, soit les Jeux Olympiques de Vancouver. »  Elle est satisfaite de sa statue, qui porte d’ailleurs une de ses vraies paires de patins mais dont la robe a été reproduite le plus fidèlement possible.  En terminant, elle avouait que c’est extrêmement bizarre de se voir en 3D.

On poursuit la visite dans la section « Hôtel Grévin » où se mêlent personnalités politiques, religieuses et d’influence, telles que Steve Jobs, Ghandi, René Lévesque ou la très petite Reine Élizabeth II.  Je dois dire que j’ai été déçue de la statue d’Obama, il ne semblait pas lui-même.

L'ancien maire de Montréal Jean Doré et René Lévesque.

On se dirige ensuite vers la section dédiée à la Nouvelle-France.  Je me sentais un peu comme au Musée des Civilisations d’Ottawa…  Je dois dire toutefois que c’est tout un défi que de reproduire des personnages historiques, puisque les références visuelles de ses personnes sont très peu nombreuses.

Après cette partie, on descend au 6e étage pour continuer dans une section interactive où l’on peut se mettre dans la peau d’un robot et le faire bouger sur un écran.  J’ai tenté l’expérience, je dois dire que j’ai eu de la difficulté à faire bouger mon avatar, j’aurais besoin de pratique.

On continue ensuite au « Parc Belmont », où l’on se sent un peu comme à la foire.  Vous y verrez Charlie Chaplin, le petit Prince, Mika dans un carrousel central et pour les fans de Bieber, vous pourrez vous asseoir à ses côtés.  Essayez simplement de ne pas tomber dans les pommes, c’est quand même juste une statue. Pour ma part, j’ai fait une rencontre terrifiante avec Frankenstein, j’en tremble encore.

Après m’être remise de mes émotions, je me suis dirigée vers l’atelier découverture du musée, où le visiteur peut comprendre le processus de fabrication en faisant sa propre statue à travers 4 étapes interactives.  Très important de bien suivre les instructions, car mon résultat n’était pas très concluant.  Je vous épargne une photo que j’ai reçue par courriel, je fais peur!

On termine la visite avec la section mode, où Marie Saint-Pierre qui était présente hier s’est prêtée au jeu, côtoie Coco Chanel et Naomi Campbell.  On finit à la salle de bal, où on retrouve le gratin hollywoodien : Brangelina – un incontournable, Ryan Gosling (attention les filles, il n’est pas permis de baver sur les statues), Leonardo DiCaprio, Marylin Monroe, Ray Charles et bien sûr, Céline Dion qui prône sur la scène telle une reine, avec son René pas loin derrière.

Marie Saint-Pierre avec son double.

Pour apprécier pleinement la visite, il ne faut pas être gêné : prêtez-vous au jeu, approchez les statues, prenez des photos en tenant compte de la mise en scène, c’est le but de l’expérience.  Pour ma part, j’y retournerais lorsqu’il n’y aura pas foule, pour apprécier pleinement l’art du vrai-semblant de Grévin.

Heures d’ouverture

Lundi au samedi de 10h à 18h

Dimanche de 11h à 17h

Tarifs

Adulte : 17,50$

Enfants de 6 à 12 ans : 12,50$

Jeune + étudiant (13 ans et + avec carte) : 14$

Aîné 65 ans et + : 16$

Famille (2 adultes + 2 enfants/jeunes ou 1 adulte + 3 enfants/jeunes) : 53$

Enfant de moins de 6 ans : Gratuit

 

Coordonnées

Centre Eaton de Montréal, 705, rue Sainte-Catherine O., 5e niveau

Métro McGill

www.grevin-montreal.com

 

Audrey Besner

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Marilyn Monroe fait son entrée au Musée Grévin de Montréal | Web et mascara 21 décembre 2013 a 14 h 36 min

    […] du bon temps à vous mesurer aux personnalités de cire les plus connues.  Lisez d’ailleurs notre article sur notre visite lors de l’ouverture du Musée Grévin en avril […]

  • Répondre [SORTIE] L’ENTRÉE AU MUSÉE GRÉVIN MONTRÉAL DE GEORGES ST-PIERRE | Web et mascara 4 juillet 2014 a 11 h 46 min

    […] Ce demi-dieu québécois champion du monde a maintenant la chance de faire partie des statues du Musée Grévin Montréal. Les filles, allez faire un tour au 5e étage du Centre Eaton à votre prochaine virée shopping pour admirer la statue la moins vêtue de l’histoire du musée! Si vous ne connaissez pas le musée en soit, il faut absolument que vous alliez vous prêter au jeu. Pour vous donner un aperçu, vous pouvez lire notre article. […]

  • Laisser un commentaire