Histoire de filles, Sorties

Le salon des traditions

Chaque année, depuis plus de 5 ans, c’est une tradition; moi et ma mère, on va au salon des métiers d’art.  C’est une belle occasion de passer du temps ensemble et c’est le ‘’kick-off’’ officiel du temps des fêtes!

Cinq heures.  On se rejoint dans le hall comme à tous les ans et on dépose nos manteaux au vestiaire pour s’éviter une crise de transpiration excessive.  La   grande nouveauté 2011, j’ai traîné Lily avec moi au grand bonheur de ma mère, qui de toute évidence, est très excitée de la surprise!  Après cinq minutes de   câlinage avec la petite, ma mère me dit enfin bonjour. C’est ok, on s’habitue à être invisible quand on a un bébé.

C’est donc trois générations qui s’apprêtent à envahir le salon. Poussette oblige, on se dirige vers l’ascenseur qui monte à une vitesse de -25 km/hr.  C’est ok, on n’est pas pressées.

Une fois que ma mère statue sur le parcours à suivre tel un véritable plan de guerre, on amorce la visite en déambulant tranquillement les allés et en admirant les différents kiosques.  Une mère ça va, ça sait se tenir, une petite fille de 15 mois, non.  Le secret, je vous le dis, c’est de faire dans la diversité.  On commence avec un jouet.  Quand le jouet a embrassé le sol trois ou quatre fois, on passe au biscuit.  Là, on est tranquille pour un bout.  C’est ok, on peut continuer la visite.

Bijoux, accessoires, vêtements, instruments de musique, articles de maison et même sculptures, chaque artisan affiche fièrement son style unique.  Trois générations, ça implique des coups de cœur différents.  Tout d’abord, ma mère qui s’extasie devant tous les kiosques de vêtements pour enfants.  J’aurais pu habiller un régiment de petites filles si elle n’avait pas su se contenir!  Lily héritera finalement d’un chapeau de poil rose et d’une robe colorée sous le sapin de Noël.  Le biscuit est fini.  C’est ok, on passe au niveau suivant.

Je prends Lily par la main et la fais marcher à mes côtés.  Tout le monde s’émerveille et fait des « Hooo, comme elle est mignonne », des « Haaa, elle commence à marcher », et moi, je suis forcée de sourire telle la reine d’Angleterre tout en m’assurant que Lily n’aboutisse pas à quatre pattes sur le sol.  Je m’arrête devant un kiosque de bijoux pour acheter une paire de boucles d’oreilles en argent qui me sont tombées dans l’oeil.  Clairement, Lily n’adhère pas au surplace.  L’artisan du kiosque de tamtams et percussions d’à côté lui donne deux maracas colorés que Lily agite fermement tout en rigolant.  Publicité gratuite pour l’artisan et répit additionnel pour nous, tout le monde y trouve son compte.  C’est ok, merci monsieur l’artisan.

On accélère le pas pour terminer la visite car le biberon de lait est vide et toutes les options sont épuisées.  Moi et ma mère nous disons au revoir, satisfaites de notre visite.

Le salon des métiers d’art, c’est une endroit de rêve pour trouver des cadeau mais aussi pour se créer un petit rendez-vous unique avec des gens qu’on aime.  Avis aux intéressés, le salon se termine  le 22 décembre prochain.

 

Bonne visite!

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire