Culture, Lecture

[Lecture] Amblystome tome 1 – La Terre agonisante

Tout comme Caro il y a quelques semaines, j’ai récemment “souffert” d’insomnie. J’ai décidé de me plonger dans la lecture du roman Amblystome de M. V. Fontaine, suivant l’idée que je finirais bien par trouver le sommeil.

 

Le post-apocalyptique n’a jamais été mon fort. Puisque je suis une personne très anxieuse qui anticipe les pires scénarios dans la grande majorité des cas, je n’aime pas penser à la fin du monde. Un monde de zombies, je veux même pas y penser (tranche de vie : je suis incapable de regarder la très populaire série The Walking Dead parce que j’ai une sainte horreur de voir des intestins. Norman Reedus ou pas, screw this, je regarde pas ça). Fallout 3? La seule fois que je suis sortie de la ville principale, j’ai reçu un escalier en béton en pleine tronche comme  d’un espèce de géant mutant. J’ai tremblé de tout mon corps et j’ai pu jamais réouvert le jeu. Ça fait que, lire un livre sur un monde post-apocalyptique qui pourrait me porter à réfléchir sur la situation, j’ai un peu hésité avant de me lancer…

 

En 2053, dû au réchauffement planétaire, les glaciers ont laissé place à une mystérieuse voûte cachée dans les Rocheuses.

Un siècle plus tard, on se retrouve dans un monde qui parle encore d’un Événement survenu en 2053 qui a causé l’effondrement de la société dans laquelle nous vivons. Était-ce un terrible cataclysme? Une attaque d’extraterrestres? On ne le sait pas encore. Cependant, on fait souvent référence à la boîte de Pandore

Source : zerohedge.com

Source : zerohedge.com

Au fil du roman, on découvre comment la société s’est développée à la suite de cet Événement majeur qui a troublé plus que les êtres humains : la faune, la flore, tout a été gravement touché. Les villes qui se sont bâties par la suite, et surtout la cité d’Uthmer, ont des classes sociales très, voire trop bien distinctes : les nobles qui vivent bien à l’aise dans la forteresse du dirigeant vieillissant aux ambitions sans bornes, Uthmer, et les pauvres de la basse-ville qui vivent dans une misère digne du Moyen Âge.

 

On suit l’histoire de Flora, traqueuse de métier (les traqueurs sont chargés de partir en expédition pour découvrir des objets rares de notre époque actuelle), née dans cette ère post-Événement, qui doit se battre de jour en jour pour subvenir à ses besoins, mais surtout à ceux de Léo, son petit frère de 12 ans à la santé frêle. Nous suivons également Minéra, apprentie-soignante, petite-fille d’Uthmer, qui vit donc une vie paisible dans la forteresse. Cependant, cette dernière souhaite plus que tout obtenir son titre de Sunéa (soignante) pour pouvoir soigner et sauver la population de la basse-ville.

 

Nous y avons donc les deux côtés de la médaille. Le destin fera en sorte que les chemins des deux jeunes filles se croisent. Toutefois, détrompez-vous; nous sommes loin d’une “intrigue” hollywoodienne. Elles ne deviendront pas les meilleures amies du monde! Mais elles se rencontreront lorsque Uthmer confiera une importante, très importante mission à Flora : trouver Pandore et l’amblystome, pierre dont les propriétés se comparent à la fontaine de Jouvence ou encore à la Pierre philosophale (#HarryPotter). On se doute que cette pierre ne sera pas utilisée pour sauver la planète, mais je ne le sais pas encore!

 

Amblystome est un récit en 3 tomes d’environ 350 pages chacun. J’ai lu le tome 1 en quelques heures. Bien honnêtement, une fois que j’ai embarqué dans l’histoire, j’ai vraiment eu de la difficulté à déposer mon livre et lorsque je l’ai terminé, j’ai dû me raisonner de ne pas ouvrir le deuxième tome immédiatement.

L’intrigue est très bien structurée. Vraiment, une fois que l’auteur a mis tous les personnages en place, impossible de s’arrêter de lire. Le vocabulaire n’est ni trop soutenu, ni trop familier. Le tout se lit très bien. Cependant, probablement dû à mon anxiété par rapport au post-apocalyptique, j’ai eu un peu de difficulté à entrer dans l’histoire. Dans les premiers chapitres, je me demandais un peu où l’auteur s’en allait. Néanmoins, M. V. Fontaine réussit à nous attirer dans son monde sans trop d’efforts.

Un point que j’ai beaucoup aimé lors de la lecture de ce roman a été les clins d’oeil de l’auteur. Par exemple, à un certain point dans l’histoire, Flora mentionne qu’elle écoute une chanson qui parle d’une odyssée dans l’espace, chanson qui la fait rêver (Space Oddity de David Bowie anyone?)

Cependant, comme toute bonne chose a des points négatifs, je dois dire qu’un certain élément m’a parfois dérangée au cours de ma lecture : mon oeil de traductrice est tombé sur quelques coquilles. Ou encore, la grammaire utilisée (au point où, pour ne pas passer la nuit à macérer sur une règle de grammaire, j’ai dû aller vérifier dans mes sources pour m’assurer que je n’étais pas folle). L’erreur est humaine. Je m’assume souvent comme étant grammar freak, mais personne n’est à l’abri. Cependant, c’était l’un des premiers romans au cours duquel j’accrochais sur des points de langue aussi souvent. Malgré tout, cela n’enlève rien à l’histoire.

 

Bien honnêtement, j’espère vraiment que dans les prochaines années, nous aurons droit à un/des films basés sur cette trilogie. Tout y est pour faire un film à succès qui devrait attirer les foules.

Si vous cherchez quoi lire pendant votre semaine de vacances, je vous suggère fortement de vous y lancer. Je suis certaine que vous ne serez pas déçus.

Sur ce, je m’en vais lire le tome 2 à l’instant!
Amblystome
Tome 1 – La Terre agonisante
M. V. Fontaine
Éditions Québec Amérique, 2014
26,95 $

 

**Source de l’image à la une : Québec Amérique 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre [Lecture] Sionrah – Des prophéties et des anges | Web et Mascara 6 janvier 2016 a 11 h 46 min

    […] vous cherchez une bonne série à lire et que, comme moi, vous attendez avec IMPATIENCE le prochain Amblystome, je vous suggère de lire Sionrah. L’intrigue est très intéressante et le sujet porte à […]

  • Laisser un commentaire