Culture, Lecture

[Lecture] Désespérés s’abstenir. De la chicklit, oui mais…

COVER

Clara Bergeron est une fille comme tant d’autres. Dans la trentaine assumée, un caractère mordant, elle occupe un emploi qu’elle adore et est entourée de deux amis totalement dépareillés, mais qui se complètent pourtant à merveille; Yan, le gay très viril, et Mélo la romantique finie.

Être célibataire, Clara l’assume amplement! Mais quand ses deux comparses de toujours se lancent à la conquête des sites de rencontres, elle s’y inscrit aussi, même si c’est un peu à reculons. Après tout, elle doit se trouver une date pour le mariage de sa cousine dans quelques semaines!

Elle devient donc chasseuse de têtes le jour et chasseuse d’hommes la nuit. Est-ce que l’amour se cache sous des pseudonymes tels que LeJackPot ou MorduDeToi?

 

S’il s’avérait improbable de faire connaissance avec un homme dans « la vraie vie », Internet m’avait semblé très facile d’utilisation. C’était un moyen de rencontre rapide, accessible à toute heure du jour et de la nuit. En quelques clics, je magasinais du mâle. Aucune gêne, pas de niaisage. Bing. Bang. Je te veux. En théorie, simple comme bonjour. Il me suffisait de penser en chasseuse de têtes. Dénicher des talents. Faire valoir au candidat que l’entreprise était faite pour lui, l’entreprise étant… moi.

Mais l’affaire n’était pas si simple…

 

 

J’ai déniché Désespérés s’abstenir au fil de mes promenades sur le Web. Sans trop me souvenir où j’ai vu ce titre passer, je me souviens qu’il m’avait accrochée immédiatement. Et je n’ai pas été déçue!

Même s’il se classe dans la catégorie chicklit, ce roman se démarque largement des autres du même genre, notamment par sa modernité. L’écriture est fluide, accrocheuse, mais surtout exempte de toute prétention. Lorsqu’on lit Désespérés s’abstenir, on a l’impression de lire n’importe quelle conversation qu’on aurait eue avec notre meilleure amie; les mots sont justes, familiers sans être vulgaires et savent rejoindre notre réalité avec des mésaventures drôles, mais réalistes.

Fidèle au genre, le personnage principal est une femme de caractère, mais, pour une fois, elle s’assume dans son célibat au lieu de chercher désespérément l’amour dans chaque rencontre. Son ami Yan, quant à lui, est coloré et rigolo, tandis que Mélo est attachante, mais très effacée.

Le ton du récit est habilement mis en place, faisant de Désespérés s’abstenir un roman drôle et original, empli d’autodérision et d’aventures loufoques. Un roman qui se dévore trop rapidement, un sourire aux lèvres à chaque instant.

 

Désespérés s’abstenir est un vrai bijou de la chicklit. Et le plus merveilleux? C’est écrit par une auteure de chez nous, une belle Montréalaise du nom d’Annie Quintin que vous pouvez suivre sur son blogue ou directement sur sa page Facebook. D’ailleurs, l’une des grandes qualités de cette auteure (en plus de son talent!) est d’être très accessible sur les médias sociaux, Annie Quintin ayant même invité ses fans Facebook à discuter de leurs choix de casting si le roman devait être adapté à l’écran!

De loin mon roman chicklit favori, Désespérés s’abstenir se démarque par sa franchise, son jeu de mots sans prétention et son humour qui vous fera tordre de rire à coup sûr! Promesse de lectrice aguerrie!

 

Et non seulement ai-je eu le plaisir de lire cette merveille, je viens en plus de mettre la, main sur le tome 2, Cher trou de cul, dont je vous ferai part de mes commentaires sous peu. Et quand je dis sous peu, c’est comme « dans vraiment pas long », parce que je voulais conserver ce roman pour mon voyage en Europe (et le vol de 7 heures qui m’attend…), mais je ne suis pas capable de m’arrêter de lire, moi qui m’était promis de juste lire les premières pages pour voir de quoi ça avait l’air.

Je vous dis donc « à très bientôt »!

 

P.-S. Si vous vous demandez si l’amour peut véritablement se trouver sur Internet, sachez que votre chère blogueuse a trouvé son conjoint actuel sur le net… Khimaira et Dimetron forment maintenant un couple depuis plus de 3 ans et demi, ont un petit Khimaitron de près de deux ans et un autre en route à l’instant! 😉

 

TITRE : Désespérés s’abstenir
AUTEUR : Annie Quintin
ÉDITIONS : VLB éditeur
PAGES : 261

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire