Bande Dessinée, Lecture

[Reblog] [Lecture/BD] Chasses Amoureuses : la BD anti-Tinder

Hier soir, se tenait au Mayfair Cocktail Bar le lancement glamour du super projet BD
de Mia Caron, en collaboration avec l’illustratrice Bach (qu’on aime bien chez Web & Mascara d’ailleurs) :
Chasses Amoureuses : Trapper l’humain dans son habitat naturel

La couverture cutie de la BD

La couverture cutie de la BD

C’est cocasse parce que j’ai commencé à feuilleter cette nouvelle BD à un moment super opportun de ma vie quotidienne. J’explique.

J’ai une de mes meilleures amies et un de mes collègues qui vivent (séparément) la même (presque) situation. Mon amie Mimi est une jeune femme de carrière, mi-vingtaine, super cute, un peu timide, vraiment brillante, qui vient de s’acheter un condo toute seule, mais qui commence à trouver la vie un peu longue célibataire. Mon collègue K. est un jeune homme, début vingtaine, joli, sportif, conservateur, avec beaucoup d’ambition et nouvellement célibataire après une relation d’un an, je crois.
Le rapport entre les deux?
Ils veulent rencontrer, mais ils ne savent pas trop comment faire.
Leur solution: Tinder. Ben oui, encore ça.

«Mais où donc veux-tu que je rencontre du nouveau monde sinon? J’habite la même ville depuis ma naissance, tout le monde se connaît ici.» me dira l’un. «Je suis tout le temps au travail ou à la maison, je ne crois pas avoir le temps d’aller cruiser je n’sais trop où..» me dira l’autre. Alors on se rabat sur les réseaux sociaux, sur les applications de rencontre comme Tinder, Réseau Contact et compagnie. Parce qu’on veut optimiser notre temps. On veut ‘rencontrer’, assis bien confortablement sur le sofa en regardant notre émission préférée le mardi soir.
Et moi je leur dis toujours à mes amis :
«Ouais mais rien ne battra jamais la bonne vieille rencontre en live, l’ami qui te présente un ami, le coup de foudre croisé par hasard, etc». Et là, ils me demandent :

«Ok…. Mais tu les rencontres  ces gens-là?»

Pis , j’sais jamais quoi répondre…

Dernière page de BD

Dernière page de BD


JUSQU’À
CE JOUR MERVEILLEUX où j’ai maintenant en référence cette fantastique petite bande-dessinée sur le suje t:

Chasses Amoureuses

Comme je vous dis, ce petit bijou m’est tombé dans les mains au bon moment. Maintenant, à ces «où puis-je donc rencontrer du monde de mon âge ayant les mêmes intérêts que moi, mais autre que sur internet?», je réponds :

 

 

 

«Mais au [insérez ici l’une ou plusieurs des 69 petites suggestions trouvées dans cette BD qui convient le mieux dans le cas de la personne célibataire qui quémande un conseil sage de ma part], bien entendu!»
Facile. 😀

Plus sérieusement, j’ai vraiment eu un kick sur ce projet collabo entre Mia Caron et Bach.

D’abord
, je trouve l’esthétique du livre vraiment sur la coche; autant les personnages ‘signature’ de la talentueuse Bach (si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à aller checker sa page Facebook), que le fini noir-blanc-turquoise uniforme à toutes les pages (quoi, j’aime ça moi classer mes livres par couleurs).
Cette mignonne BD n’est pas plate à zieuter.

 

 


Ensuite
, je trouve ça l’fun qu’on retrouve une bonne diversité au niveau des protagonistes au fil des minis-histoires, ça permet à plus de personnes de s’y identifier plus facilement. Il y en a pour tous les goûts : du grand, du petit, du dodu, du plus mince, du nerd, du rebel, du hipster, du chic, du barbu, du chevelu, d’la barnique, du tatoué, du méché, du conventionnel, du flyé, du multiculturel, du gai aussi.. J’ai trouvé ça rafraîchissant de ne pas retrouver juste du couple-hétéro-blanc-cute-conventionnel.

Screenshot_2016-04-06-16-03-47
Mais surtout
, l’idée de fond est géniale! Ne trouvez-vous pas, vous aussi, qu’on se fie beaucoup aux réseaux sociaux? Qu’on a de la misère à connecter dans la vie non-virtuelle? C’est un peu ce que Mia Caron a voulu explorer en nous livrant son premier livre : 69 petites histoires pour oser aller vers les autres. Dans la ‘vraie’ vie.
Dans sa préface, elle explique qu’elle s’est levée un matin avec l’envie de connecter avec les gens, de sortir de sa bulle.

Sa conclusion :
«Pas si simple d’approcher des inconnus»,
mais pas impossible!

Alors pour ceux/celles (y en a pour tous les goûts, j’vous ai dit) qui ont envie de faire des rencontres sans avoir à swipper à droite ou à gauche, je vous conseille vivement Chasses Amoureuses. Pour vrai. Chaque page est une petite histoire, une idée de rencontre, un scénario possible… «Xavier fait de la course à pied», «Stéphanie en ski», «Marius dans l’autobus» et tant d’autres!

ma préférée <3

ma préférée <3

Toujours accompagnées de trucs de pro 🙂
C’est joli, c’est drôle, ça donne de belles idées et des conseils mignons. C’est vraiment cute.
Et frais.
Et cute.
Et ça vient du Québec (yay)
Bref.
Approuvé par moi.
Et vous, sûrement.

Chasses amoureuses: Trapper l’humain dans son habitat naturel
Éditions Parfum d’encre
19,95 $

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Sylvain 11 avril 2016 a 14 h 54 min

    Est-ce que cette BD s’adresse aussi aux vieux croulants dans la cinquantaine qui ne croient plus aux sites de rencontres, ni aux applications? Je n’ai jamais eu le droit de rencontrer, alors je ne crois plus à la sincérité des femmes de ces sites. Et pourtant, j’écrivais à des femmes de mon âge.

    • Répondre Carole-Ann Paul 12 avril 2016 a 18 h 11 min

      Ce sera à vous de voir! 🙂 Moi je crois que ce sont de bonnes idées pour tous les âges. Bonne chance 

    Laisser un commentaire