Histoire de filles

L’enfant de deux ans en moi

Voilà.  Bébé aura bientôt 2 ans et je l’avoue, j’ai peur.  Tu vois, c’est déjà quelque chose de gérer les crises de colère,  les non, veux pas! et toutes ces séances d’improvisation de bacon épileptique.  Si Bébé avait assez de force et de dextérité, elle déchirerait tous ses vêtements sur une base quotidienne, si si.  J’aurais du l’appeler Bébé Hulk tiens.

 

Admirer toute la splendeur de Bébé qui s’exprime aussi librement m’a fait réaliser à quel point je suis réprimée émotionnellement.  Pourtant, ce n’est pas les frustrations qui manquent dans une journée, mais on m’a appris cette chose qu’on appelle ‘’Vivre en société’’.  Résultat?  J’ai des brûlements d’estomac et des sautes d’humeur passives agressives occasionnelles quand le verre déborde.  Merci à toi, éducation.

 

Je réfléchissais l’autre jour à quoi ressemblerait une semaine typique de ma vie si je devais suivre l’exemple de Bébé.  Hé ben voilà, ça ressemblerait sans doute à ceci:

 

LUNDI: On débute la semaine en grand quand une maman essaie de me piquer ma place de stationnement à la garderie.  Bon, je l’avoue, d’ordinaire, j’afficherais un sourire plastique sur mon visage et chercherait une autre place.  Mais pas cette semaine.  Je sors de ma voiture.  Je pointe du doigt la place de stationnement encore libre et je crie d’une voie stridente : “À moi ! À moi!  Moi!  Moi!” en sautant à pieds joints sur le sol.  La maman se défend en affirmant qu’elle a vu la place la première, et puis quoi encore.  Je fais l’oreille sourde, littéralement.  Mes deux doigts sont bien enfoncés dans mes oreilles et je crie tellement fort que j’enterre son bla bla.  Comme elle est tenace et refuse de lâcher prise, je me jette par terre en me roulant et en frappant le sol pour lui montrer à quel point j’ai ma cause à coeur.

 

MARDI: Bébé ne cesse de pleurer parce qu’elle a faim.  J’ouvre le frigidaire et je lui lance tout ce qui s’y trouve.  Si elle continue son cirque, je la mords.

 

 MERCREDI:  Au comptoir de l’épicerie, la caissière me dit la somme totale de mes achats qui  approchent les 200$.  C’est ce que ça fait beaucoup d’argent alors du coup, je suis frustrée.  Donc, quand la caissière me demande le paiement, je ferme et serre les yeux  le plus fort possible et je crie : “Noooon! Je ne veux pas!” Je répète cette phrase au moins 300 fois à un volume de voix croissant.  Les gens derrière moi commencent à se plaindre du délai alors j’arque mon dos de façon exagérée et remue ma tête frénétiquement de façon frustrée et je les pousse violemment avec les deux mains.

 

JEUDI:  Bébé est énervée.  Son manque de délicatesse parvient finalement à briser un vase.  Je devrais lui donner un petit moment de tranquillité pour réfléchir et lui expliquer le pourquoi de la punition.  Je décide plutôt de prendre une couverture, je la met au-dessus de ma tête et je me couche par terre en plein milieu du salon en émettant un gémissement aigu.  Je refuse catégoriquement de sortir jusqu’à ce que mon copain revienne du boulot.

 

VENDREDI: Je termine la fin de la semaine en beauté avec une sortie entre filles!  La conversation va bien mais le service du restaurant est un peu lent donc, je prend la situation en main.  Je commence à frapper ma tête sur la table de façon répétitive en hurlant : “Faim! Faimmmm!” Ce geste allume un étincelle chez notre serveur et quelques instants plus tard, notre repas est sur la table.  Je prends quelques bouchées avant d’annoncer tout haut :  “Non, veut pas!”   Je jette le restant de mon plat par terre et je mêle les aliments dans mes cheveux.

 

Ouf.  Je ne pense pas que je me ferais beaucoup de nouveaux amis pendant cette semaine-là, mais je pense que je dormirais très bien la nuit.

 

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

4 Commentaires

  • Répondre maiimaii6 19 juillet 2012 a 12 h 56 min

    HAHAHAHA j’aime vraiment tes articles Geneviève! Ça me fait rire et m’entertain à chaque fois!!!

    • Répondre Geneviève 19 juillet 2012 a 13 h 38 min

      Héhé En tout cas, j’ai beaucoup de plaisir à les écrire!

  • Répondre Annie 19 juillet 2012 a 18 h 10 min

    HA HA HA…Très drôle! Je te mets au défi de faire l’essaie pour vrai et voir ce qui en résulte…Challenge lancé! :o)

    • Répondre Geneviève 20 juillet 2012 a 8 h 37 min

      Excellent! Tu me tiendras au courant des résultats!

    Laisser un commentaire