Art de vivre

Les Chroniques d’une Presqu’adulte : Plein l’toupet!

Ça a toujours été : je somatise beaucoup de choses. J’ai aucune idée de comment mon cerveau fonctionne, pis j’comprends encore moins mon corps. L’alliance entre ces deux-là est terrible. Comme deux bitches pas fines qui se mettent ensemble pour me pourrir la vie. 

aaaarrrgggg

aaaarrrgggg

Pourtant, je pleure. Souvent. Tout le temps. Je pleure quand je suis triste. Je pleure quand je suis fâchée. Je pleure quand je suis déçue. Je pleure quand je suis stressée. Je pleure aussi quand je suis contente. Quand j’pleure pas, je crie, je boude, je parle, name it. Mais pareil, j’ai beau savoir ce qui me chicotte et l’extérioriser, mon corps trouve le moyen de s’entendre avec mon cerveau pour se dire que j’ai pas encore assez compris. Genre :
-Donnes-y dont une crise d’eczéma, elle est pas assez anxieuse.
-T’as ben raison.
ou
-Penses-tu qu’elle est consciente de la peine qu’elle vit en ce moment? J’pense qu’une otite serait une bonne façon de lui faire réaliser qu’elle écoute trop les autres.
-Comme c’est poétique, t’as donc bien des bonnes idées toi.

Moi. Tout le temps.

Moi. Tout le temps.                                             source: fbpics.org

 Whatev’. J’les catche pas ces deux là. Y’ont pas rapp’.

Fut un temps où je combattais le feu par le feu et où je m’infligeais un choc physique avant que ces deux-là s’y mettent (woah là, pas d’affaires extrêmes là là là, calmons-nous). Dès que je vivais un truc intense, j’me claquais un tattoo ou bien un nouveau piercing ou un énième trendy hairstyle… Vous aurez bien compris que le budget pouvait en prendre un coup des fois. Il a alors fallu que je développe des meilleures techniques incluant;

 

  • Hurler dans mon char quand j’suis sur la grand’ route
  • Danser comme une mongole sur la même toune en repeat pendant 45 minutes
  • Prendre une douche d’eau TRÈS chaude
  • Prendre une douche d’eau TRÈS froide
  • Serrer mes deux chats traumatisés en même temps et vivre sur l’adrénaline de me demander si j’vais pas me faire mordre (lololololol)
  • Cuisiner jusqu’à épuisement et ensuite faire 4 tonnes de vaisselle
  • Faire un blitz de ménage (et foutre le bordel ailleurs par la même occasion)
  • Écouter un film méga triste, le finir et me dire ‘Gosh, ma vie est pas si pire

 
En général, je suis une championne. Mais des fois, j’me sens tellement impuissante qu’en me croisant dans le miroir, j’ai l’illumination, toujours la même, une fois de temps en temps, depuis que j’suis ado :

HEIN FAUT J’ME COUPE LES CHEVEUX   😀

Comme vendredi dernier.
J’avais les cheveux pleine longueur. Pis j’ai choppé un toupet dedans.  Ça doit faire une vingtaine de fois que j’arbore le toupet dans ma vie. Et vous aurez deviné que je le refais pousser chaque fois parce que je suis déjà tannée le lendemain. 

Ben c’est ça. J’suis déjà tannée là.

Y’est tu trop tard pour aller gueuler dans mon char? 

mon oeuvre. et ma face fatiguée.

mon oeuvre.
et ma face fatiguée.

P.-S. Pour ceux qui sont pas sûrs :
«La somatisation est une terminologie médicale qui désigne la transcription d’un trouble psychique ou psychologique en un symptôme d’ordre physique.»
(Merci http://sante-medecine.commentcamarche.net/ 😉 )

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire