Histoire de filles, Trucs et astuces

Maxi monstre format mini


Toutes les mamans tiennent toujours le même discours.  «Mon bébé c’est le plus beau avec ses grands yeux brillants, c’est le plus gentil avec tous les câlins qu’il nous prodigue, c’est le plus attachant avec tous ses petits fous rires.  Mon bébé ,c’est un bon bébé, peut pas rêver mieux.»  On dit toute cela, jusqu’à ce que bébé devienne possédé par un démon antique, la crise de 18 mois.

 

Lily a 15 mois.  Alors qu’elle marche finalement debout, elle part à l’aventure et explore tous les recoins possibles de l’appartement afin d’assouvir sa curiosité.  Elle fait ses premières expériences, en faisant preuve d’une imagination débordante de fois en fois (elle doit tenir ça de son père!).  Quand elle ne se prend pas pour une tueuse à gage qui fait exploser la tête de mon Iphone sur le sol, elle voue un véritable culte à la télécommande du téléviseur ou bien  entretient de longues discussions téléphoniques dans un dialecte encore inconnu et la pinte de lait vide à l’oreille comme combiné.  Tout cela est plutôt comique et facile à gérer.  Tout à coup, sans avertir, la crise de 18 mois sonne à notre porte.

 

Les hurlements avant le dodo pour avoir son biberon et après le biberon parce qu’elle ne veut pas aller dormir; les crises de larmes pendant le bain quand on rince le shampoing et après le bain parce qu’elle ne veut pas mettre une couche propre;  le gobelet qui frappe la table avant le repas parce qu’elle a faim et la nourriture qui tapisse les murs après parce qu’elle n’a plus faim; le refus manifeste d’enfiler son manteau d’hiver et le refus de retirer ses bottes d’hiver par la suite; les roulades sur le sol pour qu’on la prenne dans nos bras et les tortillements pour qu’on la dépose sur le sol.  Tant de chichis pour tout et pour rien.  C’est tout ça la crise de 18 mois.

 

Cette période peut durer jusqu’à l’âge de trois ans chez certains enfants.  Alors, avant de les renier en tentant de vous convaincre qu’il est impossible que cet enfant soit le vôtre, suivez plutôt les conseils suivants :

  • On garde notre calme. C’est une étape normale chez bébé.
  • On réconforte bébé plutôt que d’argumenter avec lui.  On ne crie pas, il n’en sera que plus angoissé.
  • Lorsque bébé fait une crise, on essaie de le priver de tout public pour éviter qu’il n’utilise le regard des autres afin de se protéger.
  • Chaque fois que c’est possible, on lui donne le choix entre deux options.
  • Après une colère, on fait la paix.

 

Bon courage! Et souvenez-vous, vous êtes une excellente maman!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Valérie 13 janvier 2012 a 13 h 03 min

    C’est suite à la lecture d’un article comme ça qu’on se rends compte qu’on est chanceux et qu’on apprécie encore plus le fait d’être encore jeune. De dormir tard,d’avoir une maison sans bouffe sur les mur et sans odeur de couches sales, pleine possession de notre télécommande, un compte bien garni, qu’on ne marche pas sur des petits maudits blocs quand on se lève la nuit, un plancher dégagé de tous jouets, une belle déco avec des meubles pour adultes, pas de vomi séché sur les épaules…

    La liberté de voyager ou de partir un week-end, sans sacs à couche, poussette, vêtements de rechange, biberons etc. Aller magasiner longtemps sans crise et regards méprisant des autres adultes qui se disent : “Regarde la pauvre mère qui n’a même pas réussi à calmer son propre enfant et qui le laisse crier comme un débile”

    À chaque fois je me dis que c’est vraiment fort et bien fait la nature pour nous pousser à désirer se reproduire à ce point, et à finir par aimer notre progéniture à un point tel qu’on se rend même plus compte des désagréments engendrés. Horloge biologique, si tu n’existait pas, la race serait éteinte depuis fort longtemps!

    • Répondre GenevieveLamy 13 janvier 2012 a 15 h 05 min

      C’est fou comment un si petit sourire peut effacer d’un coup tous les désagréments!

  • Répondre Marie Noelle 13 janvier 2012 a 13 h 17 min

    On dirait que tu décris mon bébé de 3 mois dans le premier paragraphe! (c’est le plus beau, plus fin, etc)

    • Répondre GenevieveLamy 13 janvier 2012 a 15 h 06 min

      Ha ha c’est ce que je disais, toutes les mamans disent ça 🙂

    Laisser un commentaire