Musique

[Musique] Roxette au Centre Bell : une fan finie y était

La date du 31 août rime avec fin de l’été et je me sens, chaque année, un brin tristounette. Mais mon 31 août 2012 n’allait en rien être tristounet (je cesse d’utiliser cet adjectif des plus douteux dès maintenant, promis).

Ces derniers jours, j’ai été la Miss incomprise, la «weirdo» de mon entourage.

Alors que collègues de travail, amis et même vous, mam’zelles de Web & Mascara, étaient fébriles à l’idée de voir Madonna, le 30 août au Centre Bell, et que tous tenaient leur billet comme s’il s’agissait d’un billet gagnant de loterie, moi je murmurais maladroitement que j’allais également au Centre Bell, mais le lendemain de Madonna. J’allais y être pour Roxette.

 

Roxette : Marie & Per

 

Incrédulité, incompréhension, regards compatissants, quasi-pitié. Tout ça de la part de mes interlocuteurs, à mon endroit. Mais intérieurement, j’étais la plus heureuse des plus heureuses et jamais je n’aurais échangé mon précieux billet contre le leur.

Madonna, j’ai aimé. Mais lorsque j’avais 15 ans, c’est Roxette que j’écoutais dans mon walkman et c’est pour eux que je votais au 6 à 6 de CKOI, afin qu’ils se taillent une place entre les ballades de Bryan Adams, de Whitney Houston ou de Scorpions.

 

Mini mini historique de Roxette

  • Duo suédois ;
  • Ont vendu plus de 70 million d’albums ;
  • Ont fait leur marque durant les années 80-90 ;
  • Elle : Marie Fredriksson /Lui : Per Gessle ;
  • Grands succès : The Look / Listen To Your Heart / Joyride / It Must Have Been Love (pièce qui aura propulsé le groupe, aux dires de Per Gessle, de la Suède glaciale à Hollywood, en faisant référence à Pretty Woman) ;
  • Dernière visite à Montréal il y a de ça 20 ans (j’y étais, du haut de mes 15 ans) ;
  • En 2002, Marie est opérée d’une tumeur au cerveau (1 personne sur 20 seulement s’en sort).

Marie

J’admire cette Marie depuis plus de 20 ans. Adolescente, je voulais sa coupe de cheveux, son look vestimentaire, sa voix (qui craque à certains endroits et c’est parfait ainsi) et je voulais épouser son partenaire de duo.

Parenthèse… La désormais célèbre phrase «Hello, You Fool, I Love You» qui amorce la chanson Joyride était une note que l’amoureuse de Per Gessle lui avait laissé sur la table, un matin. Moi aussi je laisserais de tels mots doux à Per Gessle à son réveil.

 

Marie, mon idole

 

Et, il était comment mon 31 août 2012 ?

5000 personnes s’étaient rassemblées au Centre Bell. Pour ma part : aucune pause-bière, trop occupée à avoir des frissons et à sécher mes yeux larmoyants. Marie : charisme implacable, mais très très fragile, voix usée par la maladie (mais ce que l’on était tous derrière elle à terminer ses notes). Se déplaçant à peine, quelqu’un devait lui tenir la main à ses sorties de scène. Per Gessle : sexy et en méga forme.

Les puristes diront que ce n’était pas «tight» comme spectacle. Mais les 5000 personnes présentes s’en fichaient. Et lorsque c’est trop «tight», c’est froid.

 

 

Duo techno

Marie et Per ont beau avoir dépassé la cinquantaine, ils sont full techno :

  • Facebook de Per Gessle et de Roxette des plus à jour, avec photos, vidéos et commentaires suite à chacun de leur spectacle ;
  • Twitter personnel de Per Gessle, de Roxette aussi… Je suis comblée.

Prochaine petite soirée au Centre Bell : Rush, le 18 octobre. Ouais…

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire