Art de vivre, Santé & Sexualité

[Santé] J’allaite pas, ouin pis?

On va se le dire, dès que tu donnes naissance, une seule question demeure : pis, allaites-tu?

On dirait que de la minute où tu accouches, cette question devient de notoriété publique, que je classe au même titre que le ou la sans-dessein qui te touches le ventre sans te demander la permission quand tu es enceinte.  Non, mais un peu de gêne svp!

Oui, l’allaitement est, je crois, ce qu’il y a de mieux pour les bébés.  Ce lait est adapté à leur estomac fragile, est muni entre autres d’anticorps et d’éléments nutritifs essentiels à leur croissance et leur développement.  Et ce ne sont là que certains des bénéfices santé de l’allaitement sans compter l’aspect pratique et instantané de l’allaitement maternel.

Toutefois, pour des raisons personnelles, que ce soit un retour rapide au travail, un malaise face à l’allaitement ou simplement par choix, il arrive qu’une femme n’allaitera pas. Et c’est bien correct!  Et il arrive parfois que malgré la persévérance et le désir profond d’allaiter, ça ne marchera pas.  La femme ressent donc un premier échec face à son rôle de mère.

On est dans le culte de l’allaitement, et si une femme ne le fait pas, elle est rapidement jugée.  Que ce soit durant son séjour à l’hôpital, par des proches et même des inconnus, qui vont jusqu’à lui demander pourquoi.  Et bien, ça nous regarde si nous n’allaitons pas.  Il faut cesser de devoir se justifier et de se sentir coupable.

Une amie me faisait également remarquer qu’il existe plein de ressources pour les mères qui allaitent, ce qui est génial, car cela peut s’avérer plus dur pour certaines. Malheureusement, il n’en existe pas pour les bébés nourris au biberon.  À ce sujet, n’hésitez pas à demander aux infirmières et pédiatres (si vous réussissez à en trouver un!) pour vos questions et visitez les sites Web des entreprises qui font des préparations pour nourrissons pour connaître la différence entre les laits.

Arrêtons de se culpabiliser : ne pas allaiter ne fait pas de nous des mauvaises mères, au contraire.  Si une femme a décidé de ne pas allaiter, croyez-moi, elle y a songé longuement et en a discuté avec le père avant de prendre sa décision.

Donc, à tous ceux qui vous demanderons si vous allaitez, répondez leur : « J’allaite pas, ouin pis? » Parce qu’au fond, ça ne les regarde pas!

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

6 Commentaires

  • Répondre Katherine 1 octobre 2012 a 13 h 20 min

    Bien dit !

  • Répondre Katherine 2 octobre 2012 a 10 h 07 min

    Je trouve ca dommage de juger un choix si personnel mais bon je peux dire que j’aimerais bien allaité et lorsque je parle de ma vision des choses je reçoit beaucoup plus de jugements que mes amies qui n’allaitent pas. Mes amies qui allaitent elles, se font juger par le fait qu’elles allaitent trop souvent leur bébé, elle le font dans des endroit inappropriées selon certains et dépassé 6 mois c’est une chose terrible selon d’autres. L’allaitement reviens en force ou à la mode si on veux mais fondamentalement je trouve que le biberons demeure le choix le plus populaire et le plus acceptable.

    • Répondre Audrey Besner 2 octobre 2012 a 10 h 10 min

      En effet Katherine, les femmes qui allaitent sont quand à elles aussi jugées par les autres, comme tu dis, certains trouvent qu’elles les font trop longtemps ou bien à des endroits inopportuns. Cela demeure un choix personnel selon moi, qui ne devrait pas être régie par l’opinion public. Le meilleur choix demeure celui des parents! 🙂

  • Répondre Amélie Pépin 5 octobre 2012 a 12 h 15 min

    On est constamment jugé, peu importe la décision! Je trouve dommage la pression exercer par les amies, les connaissances, la famille, le personnel hospitalier (name it) qui poussent des mamans sans se soucier de l’ensemble des facteurs. J’ai fait une dépression post-partum à ma première, assez profonde. Je m’étais mis énormément de pression pour l’allaitement, zéro soutien (juste de la pression) à l’hosto, une multitude de facteurs ont fait que ça n’a juste pas fonctionné! So what! Ma puce de 4 ans est top shape!
    Et je trouve tellement désolant le manque de ressource pour les non-allaitantes! Au CLSC par exemple, les mamans allaitantes ont accès a plusieurs rencontres, une clinique du nourisson pendant quoi, les 3 premiers mois de la vie de bébé…mais les mamans qui donnent le biberon non…WTF?
    On est constamment jugé, fait malheureusement se forger une carapace et faire place à nos instincs de mammifères.
    J’ai allaiter mon 2e, jugé parce que dépassé 6 mois, jugée parce dépassée 12 mois, jugée parce qu’il ne voulait e-rien savoir des biberons et cie, jugée d’avoir donnée du lait de vache avant 12 mois parce qu’il voulait rien savoir des préparations!
    On peux-tu juste être maman!!!!!!!

  • Répondre audbes 8 octobre 2012 a 9 h 26 min

    Très d’accord avec toi Amélie! À ce sujet, je suggère de lire l’excellent article de Rima Elkouri “Allaiter, ce n’est pas glamour” de La Presse qui commente la publicité avec Mahée Paiement qui nous dit que “Allaiter, c’est glamour”.

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/rima-elkouri

  • Répondre [Santé] Et si en 2015, on arrêtait le débat sur l’allaitement? | Web et Mascara 25 août 2015 a 11 h 47 min

    […] sorte que ça marche, mais échec sur toute la ligne pour pleins de raisons qui sont les miennes. J’en avais déjà d’ailleurs parlé sur ce blogue. C’est dur à avaler pour certaines mamans de ne pas allaiter, puisque quand ta première tâche […]

  • Laisser un commentaire