Art de vivre, Mode & Beauté, Santé & Sexualité

[Beauté] Coquines… et différentes !

Beau dos tatoué !

Un point d’interrogation est apparu dans mes yeux la première fois que mon Telex a indiqué qu’un de mes amis Facebook aimait SuicideGirls, je me suis dis : ‘’Encore une affaire de métalleux ?’’. Même Val, de Web & Mascara, pensait à prime abord qu’il s’agissait  d’un groupe de filles déprimées !  Il faut bien se l’avouer, le nom fait davantage penser à un collectif de filles emos qui trippent un peu trop sur Slipknot . Puis, ça arrivait de plus en plus souvent. Pas mal tous mes amis de gars et quelques filles ont commencé à liker les Suicide Girls. Je me suis donc penchée sur ce que je croyais au départ être un phénomène excessivo-trash.

 

SuicideGirls est d’abord et avant tout une marque et une entreprise qui axent sur la beauté et le charme de la femme. Le nom SuicideGirls sous-entend quelque chose d’un peu trash et cette promesse est remplie. Pas de poupées blondes siliconnées au look angélique mais à l’attitude dirty ici. Des corps de rêve ? Oui, mais des filles percées et tatouées, avec de l’attitude.

 

C’est ce que j’ai aimé sur ce site Web qui semble se dédier à promouvoir  l’intelligence et la personnalité plutôt que d’axer uniquement sur des courbes féminines parfaites. À en juger par le nombre de personnes qui convergent vers le site chaque jour, ça semble être une recette gagnante. L’idée qu’une fille puisse être tatouée, percée et avoir une attitude bien à elle a tout l’air de plaire.

 

C’est d’ailleurs pour s’éloigner de l’idéal de beauté Barbie Style qu’une photographe de Portland dans l’Oregon a décidé de mettre ce site sur pied, aidée de ses amies. Le projet initial était de revisiter l’univers des Playboy et celui des pin-ups d’un point de vue féministe. Une rumeur affirme d’ailleurs que l’observation de skateurs aurait inspiré les créatrices du site Web. On ne se demande pas plus longtemps d’où SuicideGirls tient son petit côté edgy ! Il n’y a pas vraiment de credo chez les Suicide Girls, si ce n’est celui de l’anticonformisme. Bien sûr, bon nombre de filles sont tatouées ou percées et elles affirment aimer tous les styles de musiques, du pop rose-bonbon-sucré-poudré-qui-tombe-sur-le-cœur  au métal-death-core-post-apocalyptique.

 

Comment ça marche ?

Des candidates, qui font des photos stylisées et artistiques d’elles-mêmes. Chacune d’entre elles a une personnalité très spécifique que les internautes sont invités à découvrir.   Les filles de Suicide Girls tiennent des stands dans différents événements et ont même déjà monté un spectacle burlesque !

 

 

Le coup de cœur

Bien qu’il s’agisse d’un site à vocation coquine, SuicideGirls montre une idée différente de la femme, loin des exemples véhiculés par les médias.

Le coup de pied

1)   C’est un site payant

2) Si le site avait tout d’abord comme mission de montrer les femmes dans leur beauté naturelle, SuicideGirls a récemment semé la controverse en gommant les photos des filles à l’aide de logiciels de retouches photographiques.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

3 Commentaires

  • Répondre Max Ibou Pouet TheMountain 12 novembre 2012 a 18 h 32 min

    Pour être un de ceux qui “like” les Suicide Girls sur facebook, je trouve chouette cet article!

  • Répondre Gab 4 janvier 2013 a 19 h 04 min

    En effet moi aussi j’aime sur Facebook et ça vaut vrmt la peine pour ceux qui aiment les tatous, piercings et jolies couleurs 😛 Ils font souvent dla de la pub mais c’est plutôt agréable 🙂 donc pas tant besoin de s’abonner! Presqu’aussi coloré que d’avoir Sab comme amie FB 😛

    • Répondre Sabrina Veillette 4 janvier 2013 a 19 h 50 min

      Merci beaucoup Gab ! Je crois que l’abonnement permet de voir davantage de photos. Cependant, comme tu le dis si bien, la page Facebook de Suicide Girls est garnie de photos assez régulièrement ! 🙂 Continue de suivre Web et Mascara !

    Laisser un commentaire