Général, Société

[Société] 10 commandements pour ne pas te faire détester en transports en commun

[Crédit-photo: lapresse.ca]

[Crédit photo : lapresse.ca]

Chère Société de transport de Montréal (STM),

Environ 3 matins sur 5, je risque d’arriver en retard au travail à cause de problèmes dans le métro ou avec les autobus.

Je sais que je risque de me faire lancer des roches, mais gardons en tête que je ne suis pas employée à la STM alors le texte qui suit a été écrit avec mon avis d’usagère.

Malgré le fait que je me lève et quitte la maison plus tôt pour prévoir le coup, je me retrouve plus souvent qu’à mon tour coincée dans le métro à cause d’un problème quelconque : ralentissement de service, panne de train, problème informatique. Je ne parlerai pas des suicides ou autres incidents mettant en cause des individus parce que c’est imprévisible et j’en profite pour lever mon chapeau aux opérateurs de métro. Si je faisais ce travail, j’aurais constamment peur d’être témoin d’une atrocité.

Ça n’excuse pas, par contre, les autres problèmes techniques… Une idée comme ça : tu ne pourrais pas vérifier tes trains AVANT de les mettre en service? Ou si tu ne veux pas perdre tes trains défectueux, les mettre en service à un autre moment que pendant l’heure de pointe?

Je suis consciente qu’une bonne partie des ralentissements ou des arrêts de service sont causés par les usagers, alors, chers usagers de la STM, voici mes 10 conseils pour ne pas te faire détester dans les transports en commun :

  1. Laisse les gens sortir avant d’entrer

Sinon, ça fait juste créer du trafic, de la confusion et de la frustration dans les portes en plus de ralentir tout le monde.

[Crédit-photo: pinterest]

[Crédit photo : pinterest]

  1. Dans l’escalier mécanique, la ligne de gauche est pour monter à pied, la ligne de droite est pour se laisser monter. 

C’est une règle non écrite, mais tu vas te faire détester si tu restes statique dans la file de gauche.

  1. Sois soucieux de ton hygiène

On peut acheter du déodorant au magasin 1$. Tu n’as pas d’excuse pour sentir funky à 7h00 du matin.

  1. Respecte la bulle des autres

Ne reste pas dans le devant du bus… Comme le chantait Rock et Belles Oreilles : circulationnez, je vous prie!

Penses-tu que de forcer 15 personnes à entrer quand il n’y a même plus de place pour une seule, c’est une idée de génie? Ce n’est pas normal que je sache ce que tu as mangé pour déjeuner et que je puisse compter le nombre de plombages que tu as dans la bouche sans même connaître ton nom. Paye-moi au moins un verre avant, tsé…
Si on est aussi tassés, peut-être que tu pourrais fermer ton journal, ton livre, ta partie de Candy Crush ou éteindre ton ordinateur portable… Je comprends que ça passe le temps, mais c’est vraiment ordinaire de se faire donner un coup de journal dans le visage (fait vécu!) ou encore de tomber sur ton voisin parce que tu étais en train de texter sans te tenir.

  1. Ne jette pas ton journal par terre

À toi, apprenti James Bond : penses-tu que personne ne te voit laisser tomber ton journal « subtilement » par terre parce que tu as fini de le lire? Penses-tu que ce n’est pas à cause de choses comme ça que les portes de train bloquent 3 matins sur 5?

  1. Regarde où tu vas

Ton cell sera encore là dans 5 minutes. Lève les yeux pendant que tu marches, ça pourrait être dangereux.

  1. Prépare ta passe/ton argent/prépare-toi quand tu sors du wagon

L’autobus est à un coin de rue? Parfait, ça te donne le temps de sortir ta carte opus ou compter ton petit change et éviter de ralentir le groupe.

Tu sors au prochain arrêt? Ferme ton livre, prends tes sacs, essaie de t’avancer tranquillement. Ça va te permettre d’éviter de pousser tout le monde en sortant à la dernière seconde.

  1. Cède ta place à ceux qui en ont besoin

Tu n’es pas enceinte, tu n’es pas blessé ou handicapé, tu n’es pas une personne âgée et tu occupes un des sièges réservés? C’est correct.

Tu occupes un des sièges réservés MAIS il y a une personne enceinte, blessée ou handicapée devant toi? Lève tes jolies foufounes et cède ta place. Tu es sûrement fatiguée, mais tu as probablement plus d’endurance qu’elle pour faire ton trajet debout.

Point bonus : la personne sera reconnaissante et tu auras fait ta bonne action de la journée.

  1. Fais la file comme tout le monde

Tu viens d’arriver à l’arrêt et il y a déjà des gens qui attendent le bus? Sois poli et place-toi à la fin de la file. C’est frustrant de se faire dépasser, SURTOUT quand il fait -40 et que tu attends sur le coin depuis 20 minutes.

  1. Le poteau, c’est pour tes mains, pas tes fesses!

Sérieusement, tiens-toi avec ta main. PERSONNE n’a envie de tasser tes fesses pour pouvoir se tenir. Pire encore, personne n’a envie de mettre sa main sur un poteau qui a été réchauffé par ta craque de fesses. C’est dégueulasse.

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire