Société

[Société] #agressionnondénoncée : le hashtag du silence qui parle

Je suis particulièrement saisie par ce qui s’est passé dernièrement sur le réseau du petit oiseau bleu. En réaction à l’affaire Ghomeshi et en s’inspirant du hashtag #beenrapedneverreported, des milliers de femmes racontent et dénoncent les agressions sexuelles dont elles ont été victimes. Le mouvement a été créé par Antonia Zerbisias (Toronto Star) et par Sue Montgomery (Montreal Gazette). Au Québec, des centaines d’internautes utilisent #agressionnondénoncée, le mot-clélancé par Alexa Condari, présidente de la  Fédération des femmes du Québec (FFQ). La FFQ a expliqué sa démarche sur les réseaux sociaux, disant vouloir lutter contre la culture du viol et aider les femmes à briser le silence dans lequel elles sont emmurées. En plus de ces quatre actrices de la sphère publique, différentes femmes connues telles que la présidente du Conseil du statut de la femme, Julie Miville-Deschênes, et Michèle Ouimet ont appuyé la démarche en utilisant le hashtag pour révéler leur histoire.

 

pinterest.com

pinterest.com

Bien qu’on puisse se réjouir qu’un tel mouvement permette aux femmes de lever le silence sur leur secret, ce récent phénomène Web invite à un réel questionnement social : qu’est-ce qui pousse les femmes à garder le silence? Qu’est-ce qui pousse les agresseurs à ne pas respecter la limite du «non»? Se sont-ils déjà interrogés sur la notion de consentement? Où se situent leurs connaissances par rapport à la culture du viol? Et surtout, la parole des femmes est-elle moins écoutée, moins crue? 

hashtagfeminism.com

hashtagfeminism.com

 

«Ce geste-là en est un de solidarité : autant de femmes comme une vague qui avance. Que dénoncent-elles, ensemble? Le manque d’écoute sociale, les risques de toutes sortes que comporte encore tout dépôt de plainte, et surtout, le refus ambiant d’entendre et de croire la parole des femmes» «Une digue a cédé», Martine Delvaux et Pascale Navarro

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire