Art de vivre, Sorties

[Sortie] Un petit tour à PEUR DÉPÔT

1277548_385344878261155_832040945_o

Vous en avez sans doute entendu parler… Mais juste pour être certaine, je vous explique rapido : en gros (gros, gros, gros), c’est un parcours de 21 «containers» et dans chacun d’entre eux, tu «affrontes» une peur. Une sorte de maison hantée (mais mille fois plus effrayante que celle de La Ronde mettons), située temporairement dans le stationnement du Carrefour Angrignon. Il y a 2 parcours : Claustrophobia (11 containers) et Urbania (10 containers).

Tu peux faire les deux, ou juste un. Selon ton niveau de bravoure. Si jamais tu as trop peur lors du parcours, tu n’as qu’à crier «POULE MOUILLÉE!» et un comédien va venir te chercher pour te faire sortir. Eh OUI, ça arrive. 

Pour vous, je suis allée faire Peur Dépôt. Voici mon expérience, en résumé.

Premièrement, ça ouvre à 13 h. Nous sommes arrivées à 13h07 très exactement et il y avait déjà une ligne d’attente de 3h30!!! Beaucoup de gens ont «viré de bord» comme on dit. Mais pas nous. (“NOUS” étant ma cousine et moi-même. On devait être une gang, mais tout le monde nous a laissé tombé. Soit dit en passant, ça ne dérange pas le nombre de personne que vous êtes. Au pire, ils vous jumellent avec des inconnus). Il ne faisait pas trop froid et le fait que le centre d’achat est à côté rend les choses moins pires : on peut aller aux toilettes (il y en a sur le site, mais ce sont des toilettes chimiques, beurk!) ou encore, aller se chercher un café. Certaines personnes avaient même des chaises pliantes de camping.

Ce qui m’a le plus dérangée (mis à part les 3h30 d’attente), c’est les gens dans la file. Par exemple, ceux qui étaient devant nous. Quand nous sommes arrivées, le gars était seul. Ok. Ensuite, sa copine est venue le rejoindre. Ok. Ensuite, 2 autres de leurs amis sont arrivés. Ok. ENSUITE, 4 autres. Finalement, ils étaient 10. Qui sont passés devant nous, sans aucun remords «parce que leur ami avait guetté leurs places». C’est chien. On ne fait pas ça. 

Il faut aussi ajouter qu’il y a DEUX lignes d’attente. Une pour acheter les billets et une autre pour entrer dans les “containers”. Alors qu’est-ce que les gens faisaient? Ils se séparaient : un ami restait en ligne pour acheter les billets et un autre allait dans la file du parcours. Parce que oui, un coup que tu as fait 3h30 de file d’attente et que tu as ENFIN ton billet, tu dois ENCORE attendre (au moins 1 heure) pour entrer. Mais NOUS, on ne l’a pas fait. Parce qu’on est des bonnes personnes, qu’on va aller au Paradis et aussi parce qu’on était juste deux et que ça aurait été plate d’attendre toute seule. 

1391982_10151980320639468_1696637299_n

Il y a un peu d’animation pendant que tu attends. Entre autres une employée (ils portent tous des chiennes de mécanicien, des perruques et des masques… qui les rendent peu rassurants!) qui se promène, l’air perdu en trainant les pieds et qui se mêle de toutes les conversations en donnant des conseils genre «Crier, ça ne sert à rien», «Tenez-vous bien, des fois on perd des gens» ou encore «C’est une belle journée pour mourir». Tout pour nous mettre en confiance. 

Il y a aussi un «food truck» (qui est arrivé vers 17 heures… pendant que nous étions ENCORE en train d’attendre!). Je ne sais pas si c’est toujours le même, mais nous avons eu droit à des gaufres et du café (bien chaud, ce qui nous a remonté le moral et donné de la force pour le restant de la file).

En plus, des fois, tu entends crier de l’intérieur des “containers”. Tu entends aussi des coups donnés sur les parois. Ça fait sursauter. Ça donne envie de le faire, mais de t’en aller en même temps. L’être humain est complexe! 

Au début, on voulait jouer les braves et faire les 2 parcours (qui totalisent 25 minutes environ). Mais avec l’attente et tout et tout on a décidé de juste en faire un.

Urbania. 

Notre tour est arrivé rapidement. Pendant que nous étions dans la file, encore loin de la porte, un employé masqué est venu nous chercher pour nous jumeler avec 2 autres madames. BAM! Pas de préparation mentale ni rien, on rentre maintenant. Consigne : tenez-vous, ne vous lâchez pas. À ce moment-là, je voulais pu le faire. J’avais peur. TRÈS peur. Déjà.

Est-ce que j’ai mentionné que je suis une peureuse monstrueuse? Je n’ai jamais ouvert mes yeux dans la maison hantée à La Ronde. J’aime avoir peur, mais j’ai VRAIMENT très peur. Étrange non? Je ne suis pas brave pour 2 sous. La preuve? J’ai gardé mes yeux fermés pendant 97 % du trajet. Et malgré tout, j’ai eu peur. Je me suis retenue à deux mains pour ne pas HURLER «POULE MOUILLÉE!». Venez me chercher, ouvrez les lumières, laissez-moi sortir d’ici!

10 minutes. Et je n’aurais pas pris une seule seconde de plus. 

Je ne «volerai» pas de punch ici. Je ne dirai pas ce que j’ai vu (ou ce que je pense que j’ai vu ou ce que je soupçonne avoir vu). J’ai fait le saut. J’ai serré très, très, très fort la main de ma cousine (et de la madame inconnue que je suivais. Diane je pense). J’ai eu PEUR. Pas juste à cause de moi. Mais voir (et entendre) ma cousine avoir peur, ça me faisait aussi peur. J’ai crié. J’ai tellement, tellement, tellement crié. 

Sans doute que quelqu’un de plus courageux que moi aura un peu moins peur. Mais il ne sortira pas de là blasé. Je ne peux pas croire que des gens amènent leurs enfants faire ça. Clairement, ils ne savent pas dans quoi ils s’embarquent. Personnellement, je vous le dis : ce n’est pas une sortie familiale. C’est un truc d’adultes. (Je le dis en passant, comme ça là!)

On a vécu un “rush” d’adrénaline incroyable. Dans le char, après, on était fatiguées. Il était 18 h. Je lui ai demandé : «Est-ce que ça valait la peine?» en connaissant déjà la réponse : oui. 

Je suis fière de moi, je l’ai fait. Est-ce que je le referais? Pu jamais!

Peur Dépôt : www.peurdepot.com

Horaire : de 13 h à 23 h, du 4 octobre au 3 novembre

Endroit : dans le stationnement du Carrefour Angrignon

Tarif : 13 $ pour un parcours au choix, 2e parcours à 6,66 $ sur preuve d’achat (total de 19,66 $)

Promo : 50 % de rabais les mercredis, 16,66 $ le 31 octobre.

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire