Art de vivre, Sorties

[Sorties] En toute intimité avec Stromae au Centre Bell

C’est mardi le 17 juin au soir, au Centre Bell, que j’ai eu la chance d’aller voir Stromae en concert, dans le cadre des Francofolies. Souvent, je rate malheureusement des artistes parce que ça va trop vite, le travail, les tracas…  Je me dis que je verrais de spectacles gratuits durant le festival au pire… mais cette année, j’ai eu une bonne étoile. Ou plutôt, une bonne coloc qui m’a dit avoir pris des billets avec une amie. Quoi??? Stromae en concert??? Vite! Il me faut une place! Ma coloc me dit que son amie et elle ont pris des places au parterre car selon elles, c’est préférable pour profiter pleinement de l’ambiance.

OK. Ma soeur et moi, on prend. C’est le lendemain de notre fête, ce sera notre cadeau. On arrive donc au Centre Bell, 15 minutes avant le début du concert. La file est longue, certes, mais c’est assez organisé. On se prend une bière à 11 dollars, “oui oui, c’est le Centre Bell”, nous dit le gentil monsieur.

 On est impatients. Le Centre Bell est beaucoup plus rempli que je ne pensais.

On accueille chaleureusement Karim Ouellet qui fait la première partie. Pour être tout à fait honnête, je ne le connaissais pas. Et j’ai été enchantée par cette découverte musicale. Auteur-compositeur-interprète québécois d’origine sénégalaise, son répertoire tourne beaucoup autour du thème de l’amour. Accompagné de ses musiciens, il a su réchauffer la salle avant de laisser place à Stromae, qui s’est plutôt fait attendre.

Mais qui est Stromae au fait? Oui, c’est ce beau bonhomme :

stromae

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit d’un artiste belge d’origine rwandaise qui connaît un fort succès en France. Ce spectacle présentait son deuxième album, Racine Carrée. On m’avait dit qu’il était super sur scène. Mais je n’avais aucune idée que ce serait à ce point.

C’est l’un des concerts les plus intéressants qui m’a été donné de voir. Non seulement par les superbes jeux de lumière que par les surprises et les mises en scène de l’artiste.

 

Stromae sait parler à son public et le faire languir. Par exemple, il part la musique, on frappe des mains et on entre dans l’ambiance, puis il arrête. Pour nous parler. Pis ça repart. Et ainsi de suite, le temps que Stromae finisse de se préparer pour nous interpréter enfin Tous les mêmes. Chaque titre de son album est interprêté de façon juste, en dansant, en mimant, avec un arrière-plan ajusté à la chanson afin de faire de chaque morceau un spectacle.

 

photo 1-1

C’est avec beaucoup d’émotions que l’on a pu profiter du concert. Le public était sensationnel. On dansait, on frappait dans les mains, on chantait… et c’est pendant le morceau Formidable que toutes les lumières de smartphones ont révélé la nouvelle génération dans laquelle nous sommes finalement rendus : celle qui remplace les briquets.

 

En tout cas, le show vaut le détour! Ses rappels sont évidemment à la hauteur des différentes surprises durant le spectacle. On ne sait jamais vraiment c’est quand la bonne. Et c’est grisant!

En résumé : Moment privilégié avec Stromae. Complicité, émerveillement, rires, danse, et bien évidemment surprises.

 

Article Précédent Article suivant

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire